Compte rendu de la délégation aux assises nationales 13 mai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Compte rendu de la délégation aux assises nationales 13 mai

Message  clarita le Ven 16 Mai - 14:03

voilà le compte-rendu fait par la délégation du 13 mai (ça ne passait pas dans le précédent message, trop long...)

Claire




COMPTE-RENDU DE LA DELEGATION AUX
ASSISES NATIONALES DU TRAVAIL SOCIAL


Nous avons été mandatés pour porter la voix de la coordination nationale, et uniquement pour cela. Nous venons donc en tant que porte-parole des travailleurs sociaux en formation afin de vous faire part de nos constats, nos inquiétudes et nos
revendications. Aujourd'hui sont réunis des travailleurs sociaux en formation, des travailleurs sociaux de terrain et des formateurs de centre de formation.


Les travailleurs sociaux en formation se mobilisent aujourd'hui en réaction aux difficultés, effets pervers que pose le décret n°2008-96 du 31 janvier 2008 relatif à la gratificaton et suivi de stage en entreprise. Celui-ci vient s'ajouter à l'article 9 de la loi du 9 mars 2006 sur l'égalité des chances.[/size]

Le mouvement a commencé en province et s'est petit à petit amplifié et organisé dans toute la France, de là est née la première coordination nationale le 11 avril 2008 à Montrouge. Au cours de celle-ci a émergé une liste de constats concernant le présent décret. La suivante, le 25 avril 2008 à Limoges a permis de compléter cette liste et d'y ajouter des revendications communes.[/size]


Les constats :
- inégalité entre public et privé
- inégalité entre les niveaux de diplômes
- inégalité de traitement selon la durée du stage
- mise en péril des formations en alternance, amis aussi des professions du travail social et donc des usagers
-remise en cause du statut du stagiaire
- ce n'est pas une réponse à la précarité étudiante
- finacements débloqués partiellement : inégalité
- loi discriminatoire, qui implique une mise en concurrence des stagiaires en fonction de leur statut (assedic, boursiers, ...)
- décret mal adapté au secteur non marchand
- apauvrissement quantitatif et qualitatif de nos lieux de stage
- les diplômes de niveau III selon cette loi sont considérés d'enseignement supérieur, donc bac+3, alors qu'il n'y a pas de reconnaissance dans ce sens
- remise en cause des projets de formation des étudiants. plus de vrai choix de stage
- risque de disparition des structures alternatives à long terme
- mise en concurrence accrue entre salariés et stagiaires
- création d'une main d'oeuvre de bon marché
- décret passé sans aucune concertation

Nous revendiquons :[/size]

  • la non application du décret en l'état[/size]
  • une concertation multipartite[/size]
  • l'égalité de traitement pour tous et partout, quelle que soit la solution apportée[/size]
Nous sommes tous d'accord qu'il faut répondre à une situation d'urgence, il faut défendre le mouvement social et les usagers.[/size]

Nous sommes ici afin de vous faire partager nos préoccupations et les problèmes qui découlent de l'application du décret. L'amplification de ce mouvement au niveau national n'est pas anodin. Nous sommes conscients de l'importance et du besion du social en France et nous refuson que notre travail perde de sa qualité et que nous, TSF, soyons empêchés, entravés dans nos formations à cause d'une loi mal adaptée.[/size]

clarita

Messages : 14
Date d'inscription : 24/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum