Tous le même combat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tous le même combat

Message  pavedans le Lun 21 Avr - 21:20

A titre d'information :



Suite à l'AG du 18 avril organisée dans les locaux de la CNT (Confédération nationale du travail) composée d'une centaine de personnes (certains venus à titre personnel et d'autres représentant des écoles d'IDF) nous sommes plusieurs à nous interroger sur la légitimité du débat et du vote qui s'est fortement orienté vers l'abrogation totale du décrêt.



Plusieurs personnes étaient dans un positionnement plus modéré mais d'autres ont eu la forte impression de ne pas avoir été entendus.

Au vu de ce qui avait été voté à Montrouge le 11 avril les choses ont évolué sans qu'il y ait véritablement d'informations entre les écoles notamment sur l'ordre du jour de la journée du 18 avril et des points qui devaient être évoqués.



A ce titre nous pensons qu'il est extrêmement important que chaque travailleur social en formation se mobilise afin d'exprimer les différents points de vue qui existent dans ce débat (Oui mais, non, gel, abrogation...)



Ainsi, le 24 avril 2009 une nouvelle AG aura lieu dans les locaux de la CNT (33 rue des vignoles, Paris 20 eme, métro AVRON ou BUZENVAL) de 10H à 18H et nous vous invitons fortement à venir donner votre voix. C'est une AG ouverte à TOUS

Au cours de cette AG devraient être traités les points suivants :

- création d'un collectif IDF

- réflexions sur le bureau sensé donner une dimension plus nationale à notre mouvement



Toutefois, il semblerait presque qu'un collectif IDF ait déjà été créé autour d'une majorité de personnes étant pour l'abrogation totale du décrêt.



Nous ne sommes pas forcément contre l'idée mais contre la manière dont les choses se déroulent, le débat semble restreint car les représentants du "oui mais" n'ont pas été écouté au cours de l'AG du 18 avril.



Le but de ce mail n'est surtout pas de créer un clivage entre les personnes qui ont des opinions différentes mais de poser la question de la représentativité et de la coordination nationale autour de revendications communes qui plus est...



Nous devons rester unis et ne pas se séparer alors que nous voulons tous la même chose et qu'il est plus simple de convaincre en douceur...Pour l'instant l'IDF n'est pas prète pour se réunir et élire de réels représentants.



Le débat doit rester démocratique et prendre en compte les opinions de chacun c'est la raison pour laquelle ce mail est anonyme afin que personne ne soit stigmatisé et esclu du débat.

"Un Pavé dans la mare"

pavedans
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous le même combat

Message  maloe31 le Lun 21 Avr - 21:45

je dois preciser que :

- au debut de l' AG les partisans du "NON mais" étaient MINORITAIRES

- le vote du "NON mais" et de l'abrogation a été voté car il y a eu des debats contradictoires avec une argumentation. Tout le monde a pu s'exprimer. des personnes sont arrivées en pensant OUI mais , et apres avoir entendu les argumentations du NON, on changé de position. personne n'a mis un couteau sous la gorge a ces personnes pour qu'elles changent d'avis. les partisans du "Oui mais" ont eu droit à la parole autant que les autres. elles ont été écoutées autant que les autres. je suis désolée si certains n'apprecient pas que l'on puisse changer d'avis. il n'y a absolument pas eu de manipulation juste de l'argumentation. et je le repete le NON mais était ninoritaire au debut de l'AG.

on ne peut pas reprocher au gens de reflechir, de se poser des questions, deregrder plus loin qu la gratifications et dehanger d'avis pour l'argumenation cf compte rendu :www.collectif-nrv.over-blog.fr



résultat du vote



Oui mais… 8 Pour le gel du décret 12

Non 67 Abrogation du décret 68

Blancs 12 Blancs 4

Non votants 8 Non votants 8





vous etes bien evidemment TOUS ammenés à venir à l'AG de jeudi pour vous exprimer. je rappelle que l'AG de vendredi s'est deroulée dans le calme, le respect, les gens se sont ecoutés, les tours de paroles ont été relativement bien respecté. Nous souhaitons que ça reste comme ça.

_________________
"L'humanité aura à répondre un jour, non seulement des actes des hommes malfaisants, elle aura aussi à répondre du silence des gens de bien." Jean Rostand
http://collectif-nrv.over-blog.fr/
avatar
maloe31

Messages : 224
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 37
Localisation : cfpes-cemea d'aubervilliers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous le même combat

Message  Ju. le Mar 22 Avr - 12:30

Je trouve le ton de ta réponse, Maloe31, fort dommage. Chacun a le droit d'exprimer ses "ressentis" sans pour autant recevoir une réponse de ce genre.

C'est un peu à l'image du ton utilisé parfois pour répondre aux questionnements que les partisans du OUI MAIS ont mis en avant vendredi 18 avril.

Je nous invite à être courtois...

Ju.

Messages : 92
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 30
Localisation : centre de formation BUC RESSOURCES (78 - région parisienne)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous le même combat

Message  amande le Mar 22 Avr - 15:43

Bonjour à tous,
Une tentative de réponse à ce que j'ai lu ci-dessus en essayant de structurer

Tout d'abord il n' a pas été décider à Montrouge le 11 avril que ce serait des représentants de centre de formation qui viendraient à l' AG IdF mais bien les TSF qui le souhaitaient et le pouvaient.Il est vrai qu'une discussion autour de ce point a eu lieu car certains pensaient qu'une AG fonctionnait comme une coordination nationale.A l'issu de celle ci nous sommmes tombés d'accord,apparement pas tout le monde.
Du fait de cette incompréhension ou malentendu étaient présents certains représentants de centre de formation.Je trouve cela dommage pour le débat!
Ce point clarifier pour tous(?) soyons nombreux à notre prochaine AG!!!

L'AG de vendredi ,à mon sens , s'est globalement bien déroulée.Certains ont eu le sentiment d'être tourner en ridicule, je n'est pas eu ce sentiment.Par contre ce sujet est empreint d'affect,de colère...et il s'est produit des interventions passionnées sans pour autant agresser quiconque.Il me semble qu'on peut comprendre ça.


Au sujet de l'écoute,des pauses clopes ont été prises celles ci remettent elles en cause l'écoute des personnes?
L'écoute se fait sur une journée pas sur quelques minutes.

L'ordre du jour se vote en tous ensemble en AG aprés avoir été réfléchi,discuté ensemble.Cela n'empêche qu'il peut être réfléchi en amont pour un gain de tps MAIS voté en AG.

A propos de la légitimité du vote il ne représente que la position de la centaine de personnes présentes et il sera soumis au vote à notre prochaine AG.

Aucun collectif sur la gratification n'existe en ile de france.

Faisons attention à ne pas nous monter le bourrichon les uns contre les autres.

Etre courtois ne signifie pas être consensuel et tous d'accord.

Solidairement
Amandine

amande

Messages : 4
Date d'inscription : 16/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous le même combat

Message  Ju. le Mar 22 Avr - 16:20

Complètement d'accord...

Et il est vrai que le sujet étant bouillant, forcément, les débats sont passionnés... A charge pour nous d'induire un dialogue de qualité.

D'ailleurs j'ai une petite question : l'AG est -elle souveraine, et donc prime-t-elle sur les positions de chaque école ?

Je pose cette question parce que des écoles sont franchement sur le oui mais, et l'AG a fait émerger le non avec une majorité très marquée. Que fait-on des AG de chaque école d'ile de france qui ont voté le oui mais ? C'est la question de la représentativité que je soulève ici... Ca me pose question...

Donc je me demandais si l'AG ile de france était vraiment représentative de la tendance ile de france : en fonction des gens qui ne peuvent pas se déplacer à tel et tel moment... Je sais on ne peut pas toujours prendre en compte les absents, mais des votes étant éffectués à ce sujet dans chaque école, sont-ils caduques ?

J'ai eu un appel d'un membre de la délégation Nantes-Angers ce matin, justement au propos de la tendance ile de france, et au sujet de ce revirement de situation.

Ju.

Messages : 92
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 30
Localisation : centre de formation BUC RESSOURCES (78 - région parisienne)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

reponse

Message  obiwan le Mar 22 Avr - 19:59

Pour répondre à Ju. a priori une AG représente les personnes elle-mêmes avec leurs avis et leurs opinions. Cela peut paraître injuste car effectivement tout le monde ne peut pas participer aux AG mais nous devons nous mobiliser et avancer. Malheureusement prendre en compte l'avis de chacun serait trop compliqué.
C'est la coordination qui retransmet les positions des écoles et cette position est adoptée lors des réunions au sein des centres de formation.

Quant aux votes faits lors de l'AG dernière, certes ils ne sont pas représentatifs de tous les étudiants d'Ile de France mais il a bien été spécifié que ce vote serait juste pour voir, sur les personnes présentes, quel était le positionnement "majeur". Bien entendu cette tendance peut changer à la prochaine AG.

Je regrette toutefois que certaines personnes se soient sentis incomprises. A mon sens malgré quelque "coups de sang" tous le monde a eu droit à la parole et a été écouté avec attention.J'espère seulement que nous resterons mobilisés car comme le dit le titre de la discussion "tous le même combat!!".[strike]

obiwan

Messages : 1
Date d'inscription : 22/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous le même combat

Message  maloe31 le Mer 23 Avr - 0:09

Ju,

je n'ai qu'une chose à dire : " Vive internet". dsl si tu t'es senti agressé ce n'était pas mon intention car mon ton n'était pas du tt agressif, du moins je ne voulais pas que ce soit pris comme ça. je voulais juste preciser que ce n'était pas une AG de partisans du NON.

apres je suis d'accord avec toi sur le fait que des choses ont été voté dans les ecoles et que ce n'est pas ce qui est ressorti vendredi. et je comprend tout à fait que ça puisse poser des problèmes ou des questionnements.
mais c'est vrai qu'une AG ce n'est pas comme une coord comme l'a dit obiwan.

et je suis d'accord avec toi, restons courtois

_________________
"L'humanité aura à répondre un jour, non seulement des actes des hommes malfaisants, elle aura aussi à répondre du silence des gens de bien." Jean Rostand
http://collectif-nrv.over-blog.fr/
avatar
maloe31

Messages : 224
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 37
Localisation : cfpes-cemea d'aubervilliers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous le même combat

Message  Ju. le Mer 23 Avr - 12:10

Je ne me suis pas sentie personnellement agressée, je me suis juste mise à la place de "pavedanslamarre" qui a tout de même le courage d'évoquer ce que lui et quelques collègues ont pu ressentir vendredi dernier. Ce qui déjà est louable je trouve.

Pour ce qui est des AG c'est vrai que ça me pose question : bon nous au niveau de buc le dernier vote OUI MAIS - NON etc... A montré une très légère (à 5 personnes) majorité de OUI MAIS. Mais pour des raisons pratiques cette AG a eu lieu il y a deux semaines, et la prochaine sera au retour de vacances sans doute... Ce qui n'est donc pas forcément représentatif de la tendance de tout de suite maintenant.

Mais effectivement je me posais la question par rapport aux centre des formation (qui sont assez nombreux je crois) à avoir une nette majorité au OUI MAIS. Et qui suite à l'AG ile de france doivent prendre en compte la tendance des gens qui étaient là et ont voté en masse pour le NON.

On peut donc se demander, la coordination nationale approchant, si les votes en centres de formation sont caduques, d'autant plus si ce sont deux personnes qui représentent l'ile de france. D'ailleurs, à ce propos, il me semble compliqué d'élire deux personnes le jeudi pour le lendemain, d'autant plus que dans les écoles nous sommes en train de nous organiser, pour des raisons financières, pratiques...etc...

Ne devrions nous pas attendre la prochaine coord nationale pour envoyer 2 personnes pour l'ile de france, sachant que c'est à discuter car des écoles sont contre, car elles trouvent que ça ne serait pas représentatif...

D'où le fait d'aborder jeudi comme j'ai pu voir, la question du collectif ile de france...etc.

Ju.

Messages : 92
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 30
Localisation : centre de formation BUC RESSOURCES (78 - région parisienne)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous le même combat

Message  Cyril de le Mar 29 Avr - 6:59

Je vous demanderai SVP d etre précis dans ce qui est avancé.
Au début vous dites qu'il y avait une majorité de OUi mais..comment cela a été voté?? ou est le décompte des voix?
de plus il me semble que le CERF93 est venu en force avec une trentaine de personnes qui était déjà dans l'optique de voter NON, plus quelques personnes du CFPES qui votent NON majoritairement..Donc j en suis déjà a une quarantaine de NON..
De plus au début de l'AG, certains sont venus en tant que representant de leur ecole, je pense a un jh de Cergy et un autre de PArmentier qui ont voté Oui pour respecter la consigne émise dans leur AG respective puis a la fin de l AG ils ont voté NON parce que c'était leur voix perso.
Je les invite ici a confimer mes dires.

Autre chose très surprenante dans le compte rendu: les arguments du OUI sont repris puis argumentez avec plus de précision par le NON (cela reste les memes arguments, la technique de tartiner pour appuyer plus un "camp" qu'un autre est bien connu)..

Et enfin les mots utilisés dans le CR reflettent bien l ambiance..les "partisans du oui mais" participent a la casse du social, ils s'allongent en gros sur les interets du gouvernement et participe à la division..
J ai simplement halluciné, parce qu à part Lorient et deux trois autres centres de formation sur le plan nationnal, sinon tout le monde était ok pour une gratif égalitaire sans discrimination , avec une intervention de l 'Etat ou des régions ( ca différait) pour le financement..
Bref, les défenseurs du NON etaient extremement minoritaire lors de notre rassemblement devant la DGAS (moins d une quarantaine contre a peu pres 150 à 200 personnes).. Je rappelle les arguments du NON au tout début proposés peut etre maladroitement par des étudiants de l 'efpp: faut répondre vite aux problèmes des étudiants, on trouve plus de stage, notre formation est foutue,, faut abolir cette loi.. A t on caricaturé cette position une seule fois???il y a eu certes de vives réactions mais ce n est pas allez plus loin.
Et en gros les défenseurs d'une gratif égalitaire seraient responsables de la casse du social..
Alors je pose cette question:
qui sera responsable si il n y a pas de gratif , ni aucune forme de revenu pour les années a venir??? qui aura jouer le jeu du gouvernement?
N'a-t il pas fallu une longue mobilisation de Génération Précaires pour qu'ils obtiennent satisfactions? Pourquoi obtiendrons nous forcément plus qu eux plus vite? alors qu'on doit agir dans l'urgence par rapport aux stagiaires qui galerent.
Autre point Ne faut il pas distinguer Gratification et rénumération?
Bref les gens refléchissaient depuis un mois, il y avait une ligne de proposition "dominante" qui s etait dégagée et la vérité quoi qu'en disent certains..C'est qu'il y a eu un réel lobbying ( en se déplacant a plusieurs dans différentes centres de formation, pour faire leur propagande, et si l'on ne partageait pas le meme point de vue, on pouvait être taxé de sectaire voir meme sifflé ou hué).. La volonté que l'AG soit souveraine en est la preuve en discréditant ainsi les AG des différents centres de formation..
D'ailleurs Maloe31 tu as fait un joli lapsus lors d'une réunion, en disant que ceux qui ne pouvaient pas s exprimer dans leurs centres de formations le font dans l'AG à la CNT ( alors 70voix dans une AG valent plus que les plusieurs dizaines de voix par AG de chaque centre de formation??).

Personnellement, je réfute cette idéologie de centralisation, hierarchisée au possible..JE reconnais la particularité de chaque centre de formation et j'ai énormément de respect pour le travail entrepris depuis plusieurs semaines par des collectifs ou simples groupes d'étudiants..

Bref, pour cause de mémoire , j'étais peu présent aux "AG" a la CNT (comme pas mal de 3eme année)et à mon retour j 'ai eu le grand regret de constater les dérives qui ont eu lieu dans le collectif NRV. Pourtant membre actif du dernier évenement du collectif (soirée-débats-prevention de la délinquance), et l un des 3 initiateurs de l eventuel coloc de fin juin.
j'ai du "démissionner" pour ne pas cautionner la forme des propagandes qui ont eu lieu au sein du collectif NRV et des locaux CNT
Vu q'ue nos idées ont bien été pourri dans le collectif ( pas ceux qui étaient là avant la gratif) pendant mon absence: ce post est aussi un droit de réponse

POUR REPONDRE A L URGENCE DES STAGIAIRES:GRATIF EGALITAIRE POUR TOUS ( tout diplome,dans tout secteur d'activité) pour que cela ne nuise pas aux autres (si l'etat abroge la loi et l'étend aux autres secteurs d activités, vous allez dire à quoi à Génération Précaire, et aux personnes qui sont heureuses d'être gratifiées?" Nos vies valent mieux que vos profits?" je blague, je sais : ca sera le probleme de l'état et plus le votre, hein?);
Comme les lillois je considere la gratification comme une légere
avancée sociale, que l'on puisse abandonner plus tard cette
gratification pour un statut différend qui nous permette une
rénumération pendant la formation. OUI et MILLE FOIS OUI.

POUR REPONDRE AUX PROBLEMES DE PRECARITE: RENUMERATION SALARIALE PDT LA FORMATION pour lutter eficacement contre la précarité;

ET OUAIS PLUTOT TOUT QUE RIEN du TOUT!!!!! demander plus pour avoir moins de ce qu'on demande, mais pas pour avoir moins de ce qu'on a le droit (comment fait on pour négocier un salaire, un budget, ou faire des négiciations collectives?)
Dire NON a la Gratif: faut être bien sûr que le mouvement va prendre après son abrogation, pour qu'une rénumération soit acquise,vous avez une lourde responsabilité les 1ere années car c est une lutte intense de minimun 2ans.

SI IL Y A ABROGATION, nous arrivons au mois de mai, qui pourra garantir en septembre une rentrée de tunes aux plus précaires d entre nous?
398e/mois pendant les stages de plus de 3mois ca permet a certains de payer les frais d inscription ,bref vous savez aussi bien que moi.

et si le mouvement contribue a une abrogation de la loi et
aucune solution appropriée à la précarité, qui aura fait le jeu du gouvernement? certainement pas les pro-gratif pour tous.
une gratif égalitaire pour tous à partir de 2mois de stage serait bien pour inclure aussi les CESF entre autres.

TOUTES LES AG des centres de formations sont souveraines, libres à elles de suivre "la tendance", la COORDINATION existe logiquement pour coordonner les actions et non manipuler comment doivent penser les étudiants.
Je ne cautionnerai jamais les méthodes totalitaristes (rouges ou brunes)de propagande..A bon entendeur..

J en profite pour saluer tous les activitses de Paris Parmentier (du non comme du oui égalitaire, et oui depuis le début c est UNIS, alors je ne sais que trop bien qui a souhaité nous diviser et ce n est pas le symbole Etat qui en est responsable), et je salue aussi les activistes rencontrés a Bordeaux(qui venaient de Lyon, Toulouse,Talence,Caen, Besancon, Montpel,Bretagne, Limoges et désolé pour ceux que j ai oublié)
A bientot en tant qu autonome avec l IRTS PARIS et/ou CNT
Cyril ( Paname et 93) jocolor .

BIG RESPECT AUX SOI DISANT POURISSEURS DU MOUVEMENT (aux normands pour leurs actions sur les rails de la sncf, a Rennes pour sa manif et sa pétition, au blocage de monptellier, aux manifs à Toulouse, a Poitiers, Grenoble, Lyon,Rouen etc.. VOS ACTIONS ONT DU SENS quoiqu en disent certains SOLIDARITE. C'est pas une minorité de Parisiens qui arrivent les derniers dans la danse qui doivent imposer leur point de vue ( cest le dernier qui a parlé qui a raison, selon eux)

P.S: Pour les messages insultants,gardez les de coté pour me les adresser de visus.On aura l'occasion de se croiser en manif .
P.S/ désolé de l'agressivité perceptible mais c est en réponse à toute l'agressivité subie.

Cyril de
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Drapeau blanc lol!!

Message  CERPE 93 le Mar 29 Avr - 9:17

Je t'invite juste à lire le CR de limoges! J'y était moi-même et je pense que les réfléxions de ttes part évolue. Je t'invite aussi à lire le communiquer de presse ressorti de l'AG du 24/04 ainsi que le tract qui te permettront peut-être de te rendre compte que "partisans" du oui ou de non arrive a s'entendre un minimum et trouver un socle commun afin d'avancer ensemble! Dailleurs ce communiquer ainsi que le tract ont été à fond approuvé par la coordination nationale. En tte sincérité car j'en fait moi même parti les arguments du non ne sortes pas de nul part et ne sont pas "fermer la porte"! J'ai moi-même besoin d'argent mais tu vois a cause de leur gratification, le lieu de stage ou je rêvais d'aller depuis le début de ma formation m'a fermée la porte et je suis moi-même sans stage pourtant je dis "non" et pas à la loi mais à son application dans le secteur social. Non à la non concertation, non à ses effets pervers, non à son caractère discrimant et inégalitaire==== voila une ébauche du non de quelqu'un qui pourtant à très bien entendu pourquoi le "oui mais..."!
J'espère qu'on se rencontrera un de ces quatres à une AG afin de pouvoir en discuter. Jessica du CERPE ,RESTONS UNIS!!

CERPE 93

Messages : 30
Date d'inscription : 26/04/2008
Localisation : Aubervilliers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

a

Message  Ju. le Mar 29 Avr - 11:50

Je me permets de re-réagir (cf. ton autre post).

Je ne considère pas les OUI MAIS comme des pourisseurs du mouvement, comment peux tu avancer cela ? vraiment je ne te suis pas, comment peux tu avancer une pensée soit disant collective qui n'est vraiment pas représentative !!!!

Je représente au nom de mon école les deux points de vu, et vraiment on ne se crache pas dessus ! et en écoutant les deux dernière AG (24 et28 avril), les consensus sont constructifs, comme le dit jessica juste au dessus, et comme je te l'ai dit sur l'autre post, nous avons fait un tract et un communiqué de presse accepté par la coord nationale, alors qu'au niveau national c'est le OUI MAJORITAIRE, je me répete mais c'est REPRESENTATIF d'un consensus, d'une avancée, d'une ouverture dans les débats depuis la première AG qui oui, a fait ressortir le NON majoritaire.

Après j'ai envie de te dire que ce NON majoritaire est dépassé, on dépasse le OUI MAIS et le NON, d'ailleurs on ne les a plus voté, dans le sens de respecter un consenus, et d'avancer ensemble et non divisés !

Nous accueillons la région grand nord mercredi 30 avril à Paris pour faire hommage aux valeureux marcheurs travailleurs sociaux qui marchent pour le OUI MAIS !!!!!!! On a juste invité au consensus...

On respcte tous les points de vue et franchement si ce n'est pas le cas, il s'agira que d'un nombre ridicule de personne ! La diversité est une force ! je crois qu'on l'a saisit...

C'est embettant, tu as completement le droit de t'exprimer, et heureusement que tu le fais, mais avec les avancées qu'on a fait sur l'ile de france, j'ai l'impression de revenir en arrière et de discrediter notre mouvement, ou de devoir nous justifier, alors que si tu voyais ce qui a été fait ces derniers temps.......... Vraiment on a avancé !

bonne journée !

Ju.

Messages : 92
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 30
Localisation : centre de formation BUC RESSOURCES (78 - région parisienne)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous le même combat

Message  Cyril de le Mar 29 Avr - 16:47

Salut mlles. JEssica et Julie

Alors pour le CR de Limoges: je l'avais lu, il est effectivement tres consensuel comme le tract pour le 30.04 qui en a été le fruit. dailleurs je trouve désormais tres incohérent les gens qui aboyaient contre les arguments du oui, se mettre en 4 pour recevoir les lillois. (cf. je retourne ma veste de Dutronc)

Jessica, je me permets de te dire que les arguments que tu avances sont ceux du OUI mais..(que tu peux trouver sur les différents formum depuis le début du mois de mars).
A moins qu'à Limoges, le NON s'est lui meme divisé en plusieurs courants?

Mais je le rappelle: Le NON visait la suppression du décret et non simplement le gel du décret.
Le NON considèrait que la gratif était un obstacle à une lutte efficace contre la précarité;
le NON mettait en avant que la suppression du décret permettait que les choses rentrent dans l'orde rapidement.( stage débloqué).
Après j'ai bien vu que les arguments originels du "oui mais" ont été repris à la sauce du NON.
La seule chose qui rassemblait les deux principales façons de voir les choses, était le constat: ce décret n'était pas applicable dans l'état, était injuste, etc...
D'ailleurs je précise que les constats étaient pratiquement partagés par tous depuis début Mars, que fin Mars à l'EFpp et à Talence les gens actaient dans leur CR qu'ils étaient ok sur le constat.
Et que tout cela n'a pas empeché que les débats continuent sur les constats possibles durant casimment tout le mois d'avril...(en région parisienne).

Concernant les AG qui ont lieu à la CNT, je les considère illégitime donc si je me pointe là-bas, ce n'est surement pas pour faire entendre ma voix, ni pour faire entendre la voix d'une 'AG de l IRTS Parmentier (vu comment mes collègues de l irts ont été accueilli), juste pour observer. La stigmatisation, j'ai déjà donné. Et je n'ai pas envie qu'on instrumentalise ma voix, je n'ai pas confiance en certaines personnes, dans leurs motivations réelles.
Et ce aussi par respect pour la dizaine de TSF de l irts et d autres centre de formation qui se sont mobilisés, qui organisaient des AG hebdomadaires avec a peu pres une centaine de personnes en moyenne par AG, (pour l irts) je ne peux reconnaitre la légitimité d'une AG régionale qui n'entend que ses afficionados.



Le débat OUI/NON était interessant sur le fonds (perso j en débat toujours avec des pro non, mais qui trouvent l'ag CNT illégtime aussi), mais je dénonce la forme et la tournure que cela a pris. Je l'ai ressenti comme anti-démocratique, et comme non respectueux des groupes et collectifs de la région parisienne qui s'activent depuis fin mars.
Concernant le fond, la position du Non n'a pourtant pas très évolué, elle a juste repris en son nom des arguments des mouvements originels ( oui mais).
A l origine,Les révendications des différents mouvements en lutte étaient pratiquement tous les même mais j'ai l'impression qu'il faut toujours évangéliser les "OUI mais" puisque le débat OUI/NON a perduré jusqu'à le semaine derniere en mettant de coté un consensus Nationnal qui se mettait en place depuis la derniere semaine de mArs.
ET ce que je dénonce c'est comment une minorité a réussi a imposé un consensus qui peut nuir aux revendications de l'écrasante majorité.
D'ailleurs il n'y a qu'a voir comment la presse (lien social, ash, etc) a couvert les évenements, (j ai pour le moment pas vu les arguments du NON)

La réalité c est que ca a bataillé plus d'un mois pour qu'un centre de formation de la région parisiene soit plus entendu que 13 autres. ET la surpenante arrivée du CERF93 il y a a peine 2 semaines.

D'ailleurs petite question pour le CERF93 qui a débarqué massivement, vous aviez des représentants de chez vous lors des manif contre la réforme de la CC.66 et les manif sur la loi de prevention de délinquance? si vous le savez pas, pouvez vous demander aux AS qui sont en 3eme année..SVP

Bref je suis entrain de récupérer tous les articles de presse, commentaire et décisions prises en AG dans pratiquement toute la France (certains ne l ont pas mis en ligne), pour constituer un petit mémoire ou un historique du mouvement. Et je vous promets, plus je vois comment le truc a tourné plus ca m'énerve mais bon on prend sur soi...


PS: J ai oublié de préciser que dans le précédent post, les gens qui
huaient les défenseurs du oui, l'ont fait dans le contexte de réunions
"encadreées"
par le collectif NRV et non lorsqu'ils venaient dans les
centres de formation.

re P.S: je ne dis pas que les défenseurs du NON sont des totalitaristes mais je confirme que certains qui constitueraient encore le noyau dur ont eu à faire à des procédés totalitaires, et je pense que certains d entre vous connaissent des militants de l'extreme gauche. DOnc demandez leur comment des organisations troskystes récupéraient certains mouvements ( ca fait partie du coté obscur de ce courant), heureusement la LCR d'aujourd'hui a arreté ces procédés mais on ne peut dire de meme des JCR.
Donc si on percoit mes propos comme injustes ou insultants, je suis désolé mais ce n est pas moi qui ait créé ces méthodes. ET désolé d'appeller un chat, un chat.

Désolé de ne pas être dans l'ambiance "je mets mes valeurs de côté pour etre unis". Si la forme aurait été respectueuse, j'aurai participé activement à votre organisation meme pour le NON ( et ca de nombreuses personnes de l IRTS ou mes précédents collègues peuvent en témoigner).

Je ne crois pas vous connaître dont je ne sais aucunemet si vous êtes impliqués dans l'orientation des propagandes constatées par des camarades..

Sur ce bon après midi..

Cyril ( nouvellement nommé par certains : le casseur du social, faitez moi plaisir appelez moi K.Soc)

Cyril de
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous le même combat

Message  Mylène le Mar 29 Avr - 17:07

Ceux qui défendent le non depuis le départ ne retournent pas leurs vestes, ils font des efforts, tout comme ceux qui défendent le oui, pour continuer à enrichir la réflexion et pour avancer sur des positions communes, indispensables à la continuité d'un mouvement de masse.

Si tu peux proposer un autre local que celui de la CNT, pour lequel tout le monde s'accorde à dire qu'il est trop petit (j'ajoute d'ailleurs que les membres de la CNT, et merci à eux, ne participent pas, ils ne rentrent pas dans la salle qu'ils nous prêtent), nous sommes bien sûr intéressés pour toute proposition d'autre salle plus grande.

Dommage de voir des ennemis partout dans la mobilisation.

Tes ennemis ne sont pas là où tu crois, ils sont beaucoup plus haut que ça.

Mylène

Messages : 64
Date d'inscription : 12/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous le même combat

Message  Cyril de le Mar 29 Avr - 17:59

Bah ma chère Mylène si c est bien celle du CFPES..

Je n ai pas la mémoire courte..

Je ne sais trop que trop bien qui a été agressif dans les réunions dans le local CNT.
Perso, je n ai rien contre que cela a lieu à la CNT, c est un peu un second chez moi depuis un an. Et la section santé-sociale a toujours été bienveillante par rapport a des mouvements de travailleurs sociaux.
Seulement il est vrai qu'idéologiquement, l' AG me semblait assez loin des idéaux de la CNT, des valeurs de base: Socièté égalitaire et libertaire..

Bref c est ni mes camarades, ni moi qui ont passé un mois pour convertir les non au oui, ni pour trouver un consensus (puisque pour nous il existait déjà une forme de consensus, au regard des revendications que l'on trouvait dans les différentes manif en France)
Je suis partisan depis le début que si ce le combat n est pas le meme au niveau de la gratif mais qu il est le meme au niveau du combat contre la précarité. Et bé on se serait retrouvé sur la précarité.
Mais non, fallait absolument avoir un consensus..pour qu une extreme minorité en france se sente entendu. Du coup pdt un mois il s est pas passé grand chose sur la région parisienne, alors que partout en france ca s est bougé le derrière.
Cette stratégie a pour conséquences de dégonfler le moral d activistes impliqués depuis plus de 3 semaines car ont le sentiment d'un grand foutage de *********.

Et maintenant vous allez me mettre sur le dos que je suis le chevalier qui lutte contre le NON.

Je n'ai pas pour habitude de me taire, je n ai pas pour habitude non plus de tendre l autre joue qd il y a manque de respect.

La division, les parisiens savent bien comment ca s est passé. Ce n est ni la DGAS, ni la DRASS qui l'a provoqué.

Après que ca vous emmerde que ca suscite des réactions aussi vives que les miennes..Je m'en moque.
Je m'exprime librement, et je ne pratique pas les memes méthodes que les votres. Je ne vais pas engrainer les activistes de l IRTS parmentier pour etre énervé comme je le suis.
Je n ai pas engrainé non plus le collectif NRV ou je compte encore des personnes de confiance pour décridibiliser votre action.

Je veux juste faire comprendre aux personnes qui ont caricaturé les actions de mes camarades, qui ont parlé avec insolance, voir meme insulté par leur comportement, qui ont hiérachisé un mouvement qui partait plutot bien en autogestion.
Et ce n est pas moi qui a tenté de décridibilisé toutes les actions menées en France.

Je ne respecte pas les attitudes élitistes.

Ca en, dit long sur la conception du métier d'éduc. ON transmet nos valeurs,point barre..quitte a mettre loin derriere tous les actions menées par les autres. Leur reflexion n'était pas intéressante?
Si on vous suit, vaut mieux ne pas agir et réfléchir encore pour que le consensus soit idéal.. puisque cela évolue dans votre sens. Et le tour de force sera magnifique..

Cyril de
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous le même combat

Message  Ju. le Mar 29 Avr - 18:44

Je me sens un peu emmerdée de te voir aussi enervé, surtout que ce que tu défends comme valeurs etc... Je m'y reconnais...

Alors désolée de t'agacer avec des questions naive, mais j'aimerais que tu m'expliques vraiment de manière concrète quels éléments totalitaires tu as repréré, quels éléments élitiste... Ca m'aiderai peut être à voir ou tu veux en venir.

Je pense, à voir comment tu t'exprime sur internet, que tu aurais beaucoup à nous apprter en AG, je suis sérieuse, je parle pour moi mais je suis très intéréssée de savoir pourquoi des gens ne se retrouvent pas dans ce mouvement, ...etc. Parce que ça permets de voir nos failles, travailler sur nous, pour pouvoir nous recentrer si défaut il y a... Et ainsi de peut être faire "se sentir représenté" plus de personnes (je sais c'est pas très français). Sérieusement j'aimerais bien que tu puisses nous expliquer (ou m'expliquer) ce qui pour toi fais défaut, ce qui ne te conviens pas...etc.

Je sais que c'est ce que tu fais plus haut, mais comme il y a de l'enervement je ne saisi pas tout. Parce qu'à te lire, j'y met le ton que tu doit utiliser et du coup ça me freine un peu pour comprendre. Je sais pas su je me fais comprendre...

Est-ce que la position du NON te pose souci ? parce qu'en même temps on dirais pas, et en même temps on dirais que ce débat pour toi fait perdre du temps, donc j'ai du louper une étape...

Bref j'ai besoin que tu écaire ma lanterne, désolée je suis fatiguée donc je dois être un peu longue à la détente...

Après je ne comprends pas "le tour de force sera magnifique" concernant le consensus. C'est une volonté nationale que de tenter de se mettre en union malgré nos diversités... Alors est-ce seulement l'ile de france qui est en cause (c'est juste une question pas d'énervement pitié). Dans le fond nous défendons la même chose, le débat de fond est le même, a mon avis ce sont les réaction et demandes qui diffèrent entre le OUI MAIS et le NON... Je sais pas...

En tous cas je parle pour moi mais personnellement je ne suis pas encore fixée entre le OUI MAIS et le NON, à l'image de mon école. Les deux ont du sens et de l'intéret. Sérieusement ce que je vois en premier par manque de distance, c'est qu'à BUC on devrait être en stage à responsabilité depuis un mois un mois et demi... Et ça ça fous les boules !

Mais merci d'avance.

PS: ou as tu vu quelqu'un qui te nommais "le casseur du social" ?

Ju.

Messages : 92
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 30
Localisation : centre de formation BUC RESSOURCES (78 - région parisienne)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

re

Message  CERPE 93 le Mar 29 Avr - 20:53

C'est encore jessica, je rejoinds tt à fait julie quand elle dit que ta présence au AG "ke tu trouves illégitime" serait très intéressante et enrichissante et que la réflexion ne doit jamai s'arrêter, je crois! Kan au local de la CNT pour l'instant on a rien d'autre mais on fait des démarches pour trouver un local pour ns ou au moin une autre salle! Tout en les remerciants parce que sans ca on aurait rien! Par rapport au fait que les arguments du oui mais et du nn soit les mêmes ca je crois kon est un peu près tous d'accord mais ce qui change c'est que pour moi le non c'est effacer un truc pourri pour en refaire un bien adéquat à notre secteur alors que le oui mais veut retravailler dessus et moi perso je pense juste qu'au final ca donnera un truc bancal.
Ps: Cyril c'est pas CERF mais CERPE, lol!! et oui on est arrivée ap parce qu'on n'était pas inviter av lol et surtt parce qu'on voulait se mettre ok entre nous av!!! Et comme on dis mieux vo tard ke jamai d'ailleurs j'invite toutes les écoles qui sont pas encore la à venir et échanger et plus s'il le souhaite!!
Et pour finir quant au personne qui se sont senti pas écouter à l'AG je tiens juste à rappeler que AG c'est pas 5 personne sur les tapis et que j'ai moi meme pris la parole pour leur montrer que les 90 autres les écoutaient et était là!!

CERPE 93

Messages : 30
Date d'inscription : 26/04/2008
Localisation : Aubervilliers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous le même combat

Message  Mylène le Mar 29 Avr - 22:08

Je ne suis pas sûre de tout comprendre,

ceux que l'on appelle les partisans du non, ont effectivement, et moi la première été dans les autres écoles pour partager leurs réflexions.

Il me semblait que c'était important de partager des pistes de réflexions, mais aussi d'écouter celles des autres.

Peut-être as-tu rencontré des personnes peu à l'écoute, voire agressives, je ne remets à aucun moment ta parole en doute.

En même temps, j'ai, moi aussi, à des moments, pu être peu à l'écoute par la fatigue qui nous accompagne!!


Mais le chemin qu'a fait le refus total du décret relatif à la gratification s'est fait dans toute la France, et pas seulement en IDF.
C'est la raison pour laquelle nous sommes maintenant environ 25 écoles sur cette position en France.

Si la gratification reste le choix majoritaire, tout en répondant à tous les constats votés à l'unanimités en coordination nationale, alors soit.
Perso, je n'y crois pas beaucoup, mais ça n'est qu'un avis, que je souhaite pouvoir continuer à soutenir en débat, démocratique, plein de respect!!

Si certaines personnes t'ont manqué de respect, à toi et à certains de collègues de formation, cela reste, il me semble, un problème de quelques personnes, et non un problème d'écoute global entre les TSF. (Tu le dis toi même d'ailleurs, que tu continues cordialement à débattre, même avec ceux qui sont en contradiction avec toi)

Je suis profondément persuadée par l'utilité de refuser en bloc le décret mais reste ouverte à tout argument contraire, comme la plupart je crois.



Bref, je crois qu'il faut que l'on se voit autour d'un petit apéro pour pouvoir continuer ce débat plus qu'intéressant!!

-Cordialement-

J'espère à bientôt Cyrillou, avec tout le respect que j'ai pour toi et que tu connais!! Bisous mec!!!!

Mylène

Messages : 64
Date d'inscription : 12/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous le même combat

Message  Mylène le Mar 29 Avr - 22:12

Je ne sais plus si je t'avais donné à nouveau mon numéro.

Je ne peux pas te joindre par MP puisque tu n'es pas inscrit.

Stp, inscris-toi ou contacte-moi, soit par tel, soit par MP, j'ai hâte que l'on se voit!!

Mylène

Messages : 64
Date d'inscription : 12/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous le même combat

Message  Cyril de le Mar 29 Avr - 22:29

Je commencerai par un NON, tes remarques ne m'énervent
pas.Very Happy





C'est le fait que je n'ai pu participer à ce qu'il se
passait au sein du collectif NRV, je lisais tout de même tous les C.R, et j
avais le retour de certains membres du collectif, et des collègues de l IRTS
Parmentier. Et de comment le collectif a été utilisé, voir même comment la CNT a été utilisée (mais bon
je ne suis pour le moment que
sympathisant et non adhérent de la CNT, donc j'ai moins la
légitimité pour l'ouvrir, et j’attends de leur dire certaines choses pour
qu’ils m’expliquent comment ils peuvent soutenir une action qui emploie des
méthodes combattues autrefois par des anarchistes).


Et pour reprendre les
termes de Mylène: « Ennemi », c'est comme cela qu'ont été considéré
certains de mes camarades de Parmentier lors de réunions au sein du collectif
(il n'y avait pas encore d'AG). Je ne sais pas si tu étais présente dans ces
espaces. Je pense qu'à priori non puisque sinon je pense que t'aurai pu
imaginer ce qui aurait pu provoquer mon
agressivité. (Certains membres du collectif issus du CFPES ont été de mauvaise
foi à ce sujet). HEY COLLEGUES DU CFPES, ceci est une perche....











Sinon effectivement c est les attitudes de certains sur Paris qui m'ont énormément déplu.


Et que je n'avais peu
vu dans les différents groupes militants auquel j'ai participé (depuis plus de
10ans, de manière assez régulière). Ces comportements je les ai surtout vu dans
des documentaires vidéo traitant des différentes propagandes et lu dans
certains livres d'études de groupes sectaires. (je me rappelle plus des
références mais si il faut , je veux bien passer du temps à les rechercher)





Alors pour essayer d'expliquer, je vais reprendre le début
de la contestation.





Les premiers en région parisienne à vouloir réunir, autour
de la question de la gratif, des étudiants des différents centres de formation
parisiens étaient des étudiants de 1ere année de l efpp.


Ils étaient venus nous (le collectif interécole, pas encore
nommé NRV) voir lors d'une réunion pour demander conseil et/ou soutien en vue
d'une organisation d'une journée de débats (toujours autour de la gratif)


Cette journée de mobilisation a eu lieu le 28/03, le même
jour que la journée nationale des
collectifs organisée à Bordeaux. Le collectif NRV était présent à Bordeaux (composé
de 2 étudiantes du CFPES, d un étudiant de Saint Honoré et de moi même IRTS
Parmentier)





Petit rappel: LE COLLECTIF NRV est issu du mouvement de
lutte contre la Loi
de la Prévention
de la délinquance, c’était un mouvement qui a pris racine dans le Collectif
National Unitaire où des TSF avaient décidé de relayer l'info dans les centres
de formation et de coordonner (ce terme n est pas exact) des mobilisations des
TSF. Il y a eu une assez bonne mobilisation
au niveau de l IRTS, on était minimum une trentaine a chaque manif).


D'ailleurs des TSF de Buc avaient eu un contingent très
important lors


d'une manif. En général les plus gros groupes actifs sont
situés au


CFPES (avec la plus forte implication des formateurs en
manif), Irts


PAris et Montrouge ( qui ne défilent pas derrière la même
banderole).Si ma mémoire est bonne il n'y avait pas de banderole du collectif
inter école, chacun défilait derrière la banderole, et la souveraineté des AG
était respectée.!!





Pourquoi les méthodes sont totalitaires :


1- elles
consistent a squatté les espaces de
parole existantes pour propagander ses idées,, en faisant semblant de prendre
en compte le discours de l’autre ( technique retrouvées dans la propagande
d’intégristes religieux)


2- Monter
un réseau parallèle en s’auto-légitimant, en ne respectant pas l’esprit des
luttes passées, en se les réappropriant en ajoutant le sens que le réseau a
défini sans demander l’avis aux initiateurs
des précédentes luttes=> les extrêmes droite française, belge et hollandaise
sont très forte pour ça.


3- Dans
la forme, ça passe par de l’agressivité, venir en nombre pour imposer son point
de vue, intimider les personnes leaders en les sifflant. En reprenantles
arguments des personnes toujours en se les réappropriant.


4- Dès
que le vent tourne dans la faveur des nouveaux leaders, faire en sorte de
marginaliser les opposants, pour les sortir du débat. Exemple dès que le Non
l’a emporté dans l’ag, il n’était plus possible de remettre ce sujet à l’ordre
du jour. Pour « officiellement »
convenir d’un consensus. Il a même été évoqué , si je m’abuse, de ne
plus tolérer le « oui mais », chose contestée par l’ensemble du non,
mais pourtant réelle pour 2-3 personnes d’entre elles.


5- Faut
bien lire le CR d’une AG, et là il y a de magnifiques exemples :


Quelques arguments non développés
par le « oui mais » repris par le NON et développé ainsi que d’autres
arguments apparaissent pour faire intervenir la nuance du pourquoi il faut
voter NON. Et on ose m’assurer que les temps de parole étaient égalitaires.


En gros les partisans du
« oui mais »,ne répetent que 3 phrases pendant leur temps de parole.
Et on ose me répondre que oui.


6- le
non respect des votes réalisés en AG dans les centres de formation, en
délégitimant ainsi toutes les autres actions menées ici et là. TSF ta voix n
est pas respectée. Elle ne le sera que si tu viens aux AG à la CNT, ce que tu fais ailleurs
n’est pas reconnu. Et on trouve ça normal dans ce réseau, ils ont qu’à venir me
dit-on. C’est à la CNT
qu’on est les plus beau. Officiellement ils ne représentent pas les écoles et
tous les étudiants, mais officieusement
ça se fait passer comme le seul unique Organe représentatif en I-D-F.
Conclusion ne militez plus dans votre centre de formation seule l’AG à la CNT est valable. Curieux sens
du respect des valeurs des autres.


7- Dans
le CR on affirme que personne n est gratifiée. Ça doit être le sens trotskiste
de la Vérité. D’ailleurs dans la réunion
qui a suivi cette information a été contesté par ses propres auteurs, mais
aucune rectification n’a eu lieu sur le CR, ni aucun communiqué.


8-
Chaque
participant à cette AG venait en son nom propre et c’est donc exprimé en son
nom propre
: faux et les membres du collectif NRV le savent, un gars
de Cergy a expliqué qu’il venait en tant que représentant. De même un de mes
camarades de l’IRTS était dans la même situation.


9-



Il a été reprécisé ce que
signifiait le terme gratification :
« c’est une somme d'argent versée à
quelqu'un en plus d'un salaire". Or on ne touche pas de salaire, ça ne
peut donc pas venir en plus de rien.
Nouvelle erreur concernant la loi, les
bénéficiaires ne sont pas salériés. La confirmation est simple à obtenir :
contacter génération précaire.


Le décret
d’application relatif aux étudiants du secteur social est perçu comme une
« boulette empoisonnée jetée dans l’arène » pour nous diviser.
D’où
vient cette affirmation ? diviser qui ?


Le secteur public ne
s’appliquera jamais à lui-même
: encore une vérité qui sort
d’où ?





La DGAS à Paris nous a bien fait comprendre que le
secteur public n'était pas concerné et que ça ne changerait pas et que les ME,
n'ayant pas le bac, ne pouvaient pas être compris dans cette
gratification. Donc il ne faut pas se
leurrer, la seule chose qui pourrait être
retenu par le gouvernement c’est la charte du stagiaire. Ça ne
regèlerait en rien les problèmes d’inégalités
. Bon autre élément qui prouve
qu’il y a moyen de faire pression sur la DGAS car même divisé le jour du rassemblent
devant la DGAS,
ils ont quand même bougé :





Je n ai ri »en changé, vous pouvez vous apercevoir par
vous-même.

Cyril de
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous le même combat

Message  Cyril de le Mar 29 Avr - 22:35

Bon désolé le message a été coupé, je l ai écrit sur word.
Sinon les extraits que je cite sont tiré du collectin NRV.

Voila, dites moi si je relance le doc.
ademain pour certains

Cyril de
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous le même combat

Message  Ju. le Mar 29 Avr - 23:02

Bon je vais parler en mon nom...

J'ai été assez agacée en sortant de la premiere AG IDF le 18 avril. Parce que je sentais que les OUI MAIS était fort en colère, un mail (cf. premier post de ce sujet) à d'ailleurs été diffusé. Et je comprenais cette "colère" dans le sens où j'ai aussi constaté un écart de représentativité, et d'écoute dans la parole.

D'ailleurs on en a déjà parlé, mais je remets ce fait sur la table : au moment où les OUI MAIS allaient poser leurs arguments sur le "paper board", la plupart des synpatisans du NON sont sortis fumer une clope. Alors oui tout le monde peut sortir fumer une clope, mais en même temps on se rend bien compte de l'effet que ça peut avoir sur celui qui va exposer ses idées et voit tout le monde se tirer, alors que lui quand le camp "adverse" exposait leurs idées il les écoutait. Faut avouer que même si ça n'a pas été le but de cette sortie "masive" y'avait de quoi être agacé....

Bref la première journée ne m'a pas clairement convaincue. Par contre les suivantes m'ont satisfaites, surtout en parlant avec angelina de Neuilly sur marne (qui défend le oui mais), du fait que chaque école restait souveraine de ses décisions...etc. Ca m'a permit de prendre ce qui se disait avec un peu plus de distance. Mais je constatait toujours que certains oui mai étaient en rogne. Bah oui dans les AG j'en profite pour observer les gens, ça aide à comprendre les enjeux, vive la psychosocio...

Alors le fait que ce soit à la CNT, a des effets sur plusieurs personnes, qui refusent de s'y rendre, trouvant ce lieu trop connoté, pas approprié. Et pour dire, a Montrouge j'étais une des première à souhaiter que ça se passe ailleurs, avec l'EFPP. Mais bon les choses font qu'on a pas tout de suites les locaux qu'on souhaite... Donc on prend sur soi, le principal étant d'écouter ce qu'il se dit, participer aux débat, quoi que je soit en général assez silencieuse...

Après pour les méthodes... Je sais pas quoi dire.

1 / squtter les espaces existants (delui de la cnt ?) je crois que c'est plus par défaut que par choix averti...

2 / l'auto légitimité a été évoquée ce jour là, on est vraiment nombreux à na pas la prendre en compte. l'AG IDF pour moi ne prime pas sur les décisions prisent pas mon école. la voix de mon école reste particulière. (je parle pour moi mais bon faut bien)

3 / le fait de venir en nombre, il est vrai que certaines écoles ont plus de gens qui se déplacent, a buc on a été max 3 et ça fait deux fois que je viens seule... life is life j'aimerai que ce soit différent ! l'agressivité on la ressent, ça tient aussi au fait que le sujet soit sensible, les débats soit "passionnants", c'est pas forcément interpersonnel...je sais pas...

4 / les gens qui voulaient ne plus tolérer le oui mais étaient minoritaires tu l'as bien dit, alors doit-on vraiment en tenir compte, surtout pour deux ou trois personnes, c'est un fait isolé qui ne représente vraiment pas l'esprit commun. Heureusement... C'est sur ! après effectivement on aurait pu le remettre à l'ordre du jour !

5 / si tu parles du premier CR du 18 avril, je suis en effet pas du tout en accord avec ce compte rendu. On voit bien d'ailleurs l'inégalité entre le oui mais et le non dans ce compte rendu, rien qu'en regardant le nombre de linges allouées à l'un ou à l'autre. Bref, personnellement c'est un CR que j'ai trouvé subjectif. C'est mon point de vue.

6 / c'est peut être un effet donné pour certains, après c'est à nous de relativiser, de continuer à croire en nos ag locales, et de distancier un peu les propos... Je suis peut être naive.

7 / pour exemple dans mon école, environ entre 20 et 30 personnes gratifiées et très heureuses de l'être. 40 personnes sans rien alors que nous devrions etre en stage à responsabilité depuis un mois un mois et demi. Et les autres qui ne sont pas concernés (je parle pour les deuxième année, on y est 180) les première année commencent en septembre leur second stage.

8 / le fait que chacun venait en son nom propre a été dit en fait à la fin de la coord de montrouge lorsqu'on a décidé qu'il était temps que l'on se rencontre entre les écoles, que ce serait une bonne idée pour créer du lien etc. par rapport à la mobilisation actuelle. Après il y a toujours des défauts de communication, on n'est pas parfait y'a des couacs. Mais effectivement certains sont venus en tant que représentants.

9 / pour la gratif, au dela de sa def dans le petit robert ou autre, il s'agit bien de "remercier et valoriser" la plus value du stagiaire. C'est ce qui a été dit a la DGAS (j'ai fait partie des gens qui sont entrés).

Non vraiment je pense qu'il serait judicieux que tu vienne exposer tes idées elles me semblent fort intéressantes. En tous cas merci de partager ton analyse.

Et oui il me semble que Buc a eu un contencieux, on a été représenté au collectif inter école deux ou trois ans puis plus rien...

Est-ce que tu penses que chaque école devrait manifester dans son cortège propre ? Je trouve assez bien le fait de s'unifier... Après le problème c'est quoi revendiquer ? On unifie, ou non (comme ça a été le cas à la DGAS et à la DRASS courrant avril... et où ça parrait somme toute incohérent au regard d'une personne extérieure de demander tout et son contraire en fonction des banderoles).

Bon j'arrête là.

sunny

9 /

Ju.

Messages : 92
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 30
Localisation : centre de formation BUC RESSOURCES (78 - région parisienne)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous le même combat

Message  Mylène le Mer 30 Avr - 0:53

"une action qui emploie des
méthodes combattues autrefois par des anarchistes":

Tu vois, on ne peut pas plaire à tout le monde, à Aubervilliers, on a été taxé d'anarchisme, et puis maintenant peut-être d'anti-anarchisme...!!


"« Ennemi », c'est comme cela qu'ont été considéré
certains de mes camarades de Parmentier lors de réunions au sein du collectif
(il n'y avait pas encore d'AG)"

C'est aussi comme ça que certains, dont moi, du CFPES ont été perçu, mais il a bien fallut que l'on passe à autre chose, avec maintenant ces mêmes personnes avec qui l'on s'entend et avec qui l'on débat cordialement.


"Je ne sais pas si tu étais présente dans ces
espaces. Je pense qu'à priori non puisque sinon je pense que t'aurai pu
imaginer ce qui aurait pu provoquer mon
agressivité."

Tu parles de quand?? Je suis présente depuis quasiment le début, j'ai juste manqué cette fameuse AG qui a été visiblement si difficile. A ma connaissance, à propos de la gratification, il n'y a pas encore de collectif d'IDF, c'est d'ailleurs pour ça que cette fameuse AG n'a jamais prétendu porter sa voix sous forme de collectif.


"elles
consistent a squatté les espaces de
parole existantes pour propagander ses idées,, en faisant semblant de prendre
en compte le discours de l’autre ( technique retrouvées dans la propagande
d’intégristes religieux)"

J'ai moi-même été dans les AG d'écoles voisines, afin de partager mes idées. Mon intention n'était pas de faire de la propagande, mais comment le prouver, je n'ai que ma bonne foi... Je trouverais ça dommage de rester chacun chez soi par peur que l'on prenne un partage pour une propagande. C'est effectivement des faits que l'on retrouve dans l'histoire, ce qui ne veut aucunement dire que l'histoire se retrouve dans tous les faits.


"Monter
un réseau parallèle en s’auto-légitimant, en ne respectant pas l’esprit des
luttes passées, en se les réappropriant en ajoutant le sens que le réseau a
défini sans demander l’avis aux initiateurs
des précédentes luttes"

C'est-à-dire??
Qui s'auto-légitime?? En fait, qui n'est pas légitime?? Qui ne respecte pas l'esprit des luttes passées?? Par rapport à quoi, à Génération précaire?? Ils ne sont pas plus satisfaits que nous du décret actuel..


"Dans
la forme, ça passe par de l’agressivité, venir en nombre pour imposer son point
de vue, intimider les personnes leaders en les sifflant. En reprenantles
arguments des personnes toujours en se les réappropriant"

Qui a été agressif?? Je me répète, ce qui a été fait ou ressenti par certains ne peut pas être appliqué à tous, sinon, on court vers la stigmatisation.
Je me suis sentie agressée plus d'une fois depuis le début du mouvement, il a bien fallut passer à autre chose, et je me répète, mais ces mêmes personnes sont maintenant mes compagnons de lutte!!


"Dès
que le vent tourne dans la faveur des nouveaux leaders, faire en sorte de
marginaliser les opposants, pour les sortir du débat. Exemple dès que le Non
l’a emporté dans l’ag, il n’était plus possible de remettre ce sujet à l’ordre
du jour. Pour « officiellement »
convenir d’un consensus. Il a même été évoqué , si je m’abuse, de ne
plus tolérer le « oui mais », chose contestée par l’ensemble du non,
mais pourtant réelle pour 2-3 personnes d’entre elles."

Tu parles de marginaliser, nous sommes passés au début du mouvement pour les pitt-bull, les anar, ceux qu'il ne fallait pas écouter. De la même façon, nous avons pu paraître autant agressif que ce que l'on avait ressenti.
Tu parles de 2 à 3 personnes, il me semble que tu ne devrais pas t'arrêter à là, c'est ce que chacun doit dépasser pour poursuivre le mouvement. Qui ne s'est jamais senti offensé??


"Quelques arguments non développés
par le « oui mais » repris par le NON et développé"

C'est il me semble le résultat d'une bonne mise en commun des réflexions..


"Et on ose m’assurer que les temps de parole étaient égalitaires"

Tout comme les arguments de l'abrogation étaient très difficiles à faire entendre au début. C'est difficile de toute part mais on tente au fur et à mesure de s'auto-réguler. Tout n'est jamais parfait.


"le
non respect des votes réalisés en AG dans les centres de formation, en
délégitimant ainsi toutes les autres actions menées ici et là. TSF ta voix n
est pas respectée."

Je n'ai jamais entendu dire que l'on ne respectait pas les actions et décisions des écoles. L'AG d'IDF ne représente que les personnes qui y sont présentes. Aucun vote ni avis de l'AG d'IDF n'a jamais remplacé ceux des écoles. Encore une fois, si une personne s'est permise de te faire croire ça, stp, ne généralise pas.


"Dans
le CR on affirme que personne n est gratifiée. Ça doit être le sens trotskiste
de la Vérité. D’ailleurs dans la réunion
qui a suivi cette information a été contesté par ses propres auteurs, mais
aucune rectification n’a eu lieu sur le CR, ni aucun communiqué"

Je n'en avais pas connaissance, mais si c'est le cas, l'erreur est humaine, tout comme la boulette que j'ai pu faire à la DGAS, tout comme toutes les banderolles qui ont pu être écrites avec un "oui à la gratification" malgré la demande dès le départ de ne pas revendiquer des choses qui n'étaient pas communes. Ou comme actuellement, malgré le vote à la quasi-unanimité de la demande la non-application du décret, certaines écoles ou certains collectifs demandent encore l'application immédiate. Ce n'est pas un drame, on continuera à en discuter.
Encore une fois, il faut dépasser ça, les débats et actions passionnés donnent souvent lieu à des erreurs, et de toutes parts. Si l'on applique "Ça doit être le sens trotskiste de la Vérité", ça va être très difficile de s'entendre, tout le monde a droit à des erreurs, et chacun en a fait. Qui jette la pierre??!!!!


" Il a été reprécisé ce que
signifiait le terme gratification :
« c’est une somme d'argent versée à
quelqu'un en plus d'un salaire". Or on ne touche pas de salaire, ça ne
peut donc pas venir en plus de rien.
Nouvelle erreur concernant la loi, les
bénéficiaires ne sont pas salériés. La confirmation est simple à obtenir :
contacter génération précaire.

C'est pourtant la définition juridique. La gratification peut effectivement venir en plus de rien, tout comme 1+0=1.



Bref, Cyril, stp, si quelques personnes t'ont offensé, tout comme quelques personnes m'ont offensée, de la même façon que la plupart s'est sentie offensée à un moment ou un autre depuis le début de la mobilisation, je ne tends jamais l'autre joue non plus, mais il faut absolument avancer.

J'ai entendu les pires atrocités depuis quelques semaines, par exemple "la démocratie, c'est comme Sarko qui a été élu alors que je n'avais pas voté pour lui, il a été élu par la majorité alors je ferme ma gueule".

Je suis sûre que le mec qui m'a sorti ça ne le pense même pas. Comme moi aussi j'ai dû sortir de belles conneries à des moments, comme toi aussi ou n'importe qui j'imagine.

Ne restons pas sur des clivages qui font que les gros poulets bien gras qui nous gouvernent se frottent les mains. AVANCONS BORDEL!!!!!!!!

Mylène

Messages : 64
Date d'inscription : 12/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous le même combat

Message  Cyril de le Mer 30 Avr - 2:54

salut Mylene,

jaurai aimé que tu reprennes mes commentaires sur le CR du 18.04
car les exemples sont flagrants et j aurai aimé connaitre tes arguments contradictoires.

t inquiète pas Mylene, je laisse avancer les gens à leur guise, c est bien pour ca que je m arrache du collectif NRV, et surement de la CNT où je n avais qu un pied dedans..
Bref je vais me pointer aux manifs, histoire d'offrir la possibilité aux gens d'ouvrir leur bouche de visus.. Je souhaiterai tres fortement que les énervés de service m'insultent de la meme maniere qu'ils ont insultés mes camarades.

Y a tellement de forme diverses de militer...Les luttes de masse c est pas mon truc, la foule j aime pas. Mon truc c est plus les petits groupes de réflexion et d actions, en autogestion mais la prochaine fois je resterai vigilent a faire un reglement intérieur pour éviter le squattage de parasites aux intentions obscures.


le collectif NRV était un bon lieu..mais il a été trop squatté par des gens mal intentionnés. Du coup je ne bosse plus sur des sujets qui me tenaient a coeur avec des gens que je kiffe, les professionnels du militantisme doivent être content, ils pourront se la raconter super militant apres le coloc, en oubliant les parents de ce projet. Mais bon le principal pour certains est bien de gonfler leur narcissisme..Pour moi le militantisme c est pas le lieu pour, mais chacun voit midi à sa porte..


Tant que je suis loyal envers moi meme..le reste m importe peu..

en meme temps le rôle de marginal me correspond mieux..

Twisted Evil Nobody like us and we don't care Twisted Evil

Cyril de
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous le même combat

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum