Marche Lille Paris: Journal de bord

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marche Lille Paris: Journal de bord

Message  trek B8 le Mer 16 Avr - 0:23

voilà un espace où les marcheurs feront part au jour le jour, de leur
exploit physique, de leurs états d'âme, leurs pensées profondes, mais
surtout de leur mobilisation en vu de l'application du fameux decret
(qui est l'objectif principal de cette marche ne l'oublions pas...) cf.
les revendications du collectif du grand Nord.

Voici donc le passage concernant la génèse de ce mouvement qui se mettra en marche demain matin.




Le projet de marche de Lille à paris dans le cadre de la mobilisation pour l’application du décret du 31 janvier 2008 relatif à la gratification des stagiaires est né pendant l’Assemblée générale locale du 1er avril 2008 et le travail pour organiser cette marche a débuté le jeudi 3 avril et de nous avons travaillé sans relâche pour mettre en place ce projet pendant 10 jours.

Le but de ce projet est ambitieux, peut-être un peu fou, mais il
est le résultat de plusieurs constatations. Après les deux premières
manifestations organisées à Lille, le mouvement avait besoin de
diversification, c’est ce qui fut évoqué à l’assemblée régionale du 4
avril : les vacances scolaires annonçaient une baisse de la
mobilisation et les actions de masse devenaient difficilement
envisageables.
Il fallait donc privilégier des actions plus courtes et ne mobilisant qu’un
nombre limité de personne. Ainsi, la journée du jeudi, qui suivait ces
Assemblées générales, fut le théâtre de nombreuses actions sur Lille. Mais
après cette journée tout était à organiser, c’est ainsi que notre équipe de
marcheurs est née. Soucieux de continuer une action pendant les vacances, nous voulions organiser un projet qui permettrait de sensibiliser les médias, qui permettrait de sortir de Lille, et qui déboucherait sur une
rencontre avec le ministère de Xavier Bertrand. C’est ainsi qu’a germé
ce projet de marche entre Lille et Paris.

Le temps de préparation était forcément trop court pour un tel projet. Mais au final tous nos objectifs sont remplis. Nous avons informé toutes les
Mairies de notre passage et beaucoup nous ont facilité la tâche pour
organiser cette marche. Nous avons mis en place des actions à chaque
étape de ce voyage (ou presque… il faut bien se reposer de temps en
temps). Nous avons réussi à mobiliser près de trente marcheurs, et en
soi c’est déjà une réussite. Qui aurait cru qu’un projet aussi fou
pouvait mobiliser autant de participants pour 20 km par jours, soit 334
km pour atteindre Paris ?

Il ne nous reste plus qu’à partir, tout commence le mercredi 16 avril à 10h place de la République à Lille. Première action : un rassemblement pour le départ de la marche. Puis direction Carvin via les berges de la Deûle. Une auberge espagnole y sera organisée à la salle Pascal « tennis » avenue Montaigne.

a très vite (l'équipe des marcheurs)

trek B8

Messages : 37
Date d'inscription : 02/04/2008
Localisation : Lille (IRTS Loos)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

1er jour de marche. Mercredi 16 avril 2008.

Message  trek B8 le Mer 16 Avr - 23:39

"Pour démarrer ce périple, le temps est avec nous! sunny
Grand soleil pour réchauffer notre mouvement de contestation!
Rendez vous 9h à Wazemmes: Chargement des bagages.
Puis direction République Beaux Arts pour le rassemblement.
Rencontre avec les journalistes, quelle couverture médiatique! (France 3, M6, la Voix du Nord...)
10h30: Grand départ. Lulu nous fait une démo de "comment on installe son sac!" Moment mémorable, le tout, devant 3 caméras!
Chargement à Wazemmes (encore!)
Derniers adieux avec nos supporters.
On traverse Loos, on perd Lulu entre temps, et 2heures plus tard, on arrive sur les berges de la Deule.
Au moment de manger, on rencontre France 3 pour un p'tit reportage. Nous expliquons le but de cette marche, car il ne s'agit pas de marcher, il faut aussi se faire entendre!
N'oublions pas que le but est de rencontrer Mr Xavier Bertrand et de débloquer cette situation absurde!
La marche au large de la Deule est magnifique! L'ambiance entre les marcheurs est au beau fixe!
Dès que nous quittons la Deule, les 18 kms précédents commencent à faire souffrir nos organismes.
Le chemin devient moins agréable: du centre ville, des voitures, des routes au milieu des champs, des jambes lourdes, des ampoules qui apparaissent... Arrivés à Carvin, nous sommes fiers de notre exploit!
Et l'Auberge espagnole est la bienvenue pour nous réconforter!"
L'équipe des marcheurs.

Liens infos:
http://nord-pas-de-calais-picardie.france3.fr/appftv/video/common/playerVideo.php

http://nord-pas-de-calais-picardie.france3.fr/info/42023203-fr.php

http://www.lavoixdunord.fr/


Deuxième jour de marche. Jeudi 17 avril 2008.


Semelles face au bitume et des visages offerts à l'horizon...


"La nuit fut cauchemardesque pour tout le groupe. La température extérieure est descendue en dessous de 0 et tout le monde a souffert de l'humidité à l'intérieur des tentes.

9h: départ pour Lens.

Nous sommes ravigorés gràce à un café préparé par Isabelle Macieux (formatrice à l'irts).
Une petite route pratiquement déserte, entre terriles, campagne, et petits villages, nous amène à Lens. L'étape est courte (2h30) heureusement pour nos pieds!
On avait bien besoin de ça, après l'étape d'hier!
Tout le long du chemin, nous informons les passants de notre périple mais tous nous avaient déjà vu la veille à la télé! Et nous encourageaient pour la suite.
Nous arrivons au chrs après avoir mangé un pic nique préparé avec amour par notre équipe relai.
Arrivé au chrs, très vite l'émotion nous summerge. Nous sommes accueillis par les usagers et les travailleurs sociaux des 3 structures de Lens (chrs).

Quel accueil!

Nous expliquons les raisons de notre mouvement, et Salomon enchaîne par un concert improvisé. On est complétement bluffés par les usagers du chrs, qui participent activement au chant, et continuent de mettre l'ambiance dans la salle. C'est un des moments les plus forts de la journée. Et nous continuons cette visite par un long moment d'échange avec tous les participants.
Certains nous suivrons jusqu'à la mairie de Lens où les adjioints au maire nous attendent pour échanger autour de nos revendications.
Ceux ci sont très sensibles à notre action et nous promettent de tout faire pour nous aider. (contacter les autres députés socialistes de l'assemblée nationale.)
Les usagers du chrs présents à cette réunion nhésitent pas a rappeller aux elus limportance des travailleurs sociaux, mais surtout le devoir de ceux ci (elus) au niveau des politiques sociales de la commune ...

Encore un grand moment de la journée!
Des occasions comme celles là, où les personnes victimes de précarité ont l'occasion de s'adresser à leurs élus locaux sont tellement rares...

Nous nous dirigeons enfin vers le lieu de résidance de la soirée le complexe sportif Leo Lagrange ( on va pouvoir se reposer confortablement!)"
L'équipe des marcheurs



Troisième journée de marche. Vendredi 18 avril 2008.


étape lens arras.


"La journée commence en beauté, les usagers du chrs et un éducateur viennent nous apporter le p'tit déjeuner: croissants et café chauds, le bonheur!
Départ à 9h pour Arras, une étape de 23 km environ.

Le matin nous marchons a un bon rythme, et faisons halte au mémorial canadien de Winy. Nous y perdons Cyril que son genou fait souffrir, au dela du supportable, malgrè les crèmes et les médicaments.

Nous échappons à la pluie, malgrè le ciel menaçant. Sur le coup de 13h, nous rejoignons Marine, flore et loreline, qui nous ont préparées une bonne soupe réconfortante et un merveilleux reste de pâtes. Il n'en faut pas plus pour nous requinquer!
Et nous reprenons la route et avalons les derniers kms sans rencontrer de difficultés particulières.
A16h, mission accomplie, nous sommes arrivés à Arras, où nous accueillent les étudiants de l'A.F.E.R.T.E.S.
A 16h45, une délégation est reçue à la mairie par la première adjointe du maire, malgré un mail à la mairie d'Arras, ceux ci n'étaient pas au courant de notre passage.
L'initiative de l'entretien revient à Madame Boquillet, qui nous vu dans le journal de la veille. Interloquée par notre action, elle a souhaitée nous rencontrer. Ceci est la preuve évidente que notre action est efficace. elle est largement relayée par la presse, et ce sont les élus eux même qui nous sollicitent.
Après avoir pris le temps d'écouter nos revendications, madame Boquillet nous promet de les transmettre au maire d'Arras, qui est sénateur (MoDem). Elle nous donne le contact du directeur de cabinet du maire de Bovais (UMP) qu'elle connait très bien. Renconte très riche et très fructueuse.
Nous nous sentons vraiment entendu dans ce que nous disons en ce moment. L'entretien dure longtemps, et tous les autres tsfm ( Travailleurs Sociaux en Formation Marcheurs) nous attendent dehors.
Nous nous rendons ensuite à la gare, où plusieurs tsfm de l'EES de Lille nous abandonnent. La plupart nous reviendront bientöt et auront entre temps lavé le linge sale que nous leurs avons confiés... Du moins nous ont t ils promis!
Frezz tout petit à la gare, et signature de pétition où nous sensibilisons un groupe de militants pro-tibet.
Retour à l'afertes, après une journée entière dans le froid.
Pour une fois, nous renonçons même à la douche. Mais pas à l'apéro!!! Soirée festive avec les étudiants Arrageois: guitare, soupe à l'oignons, et re-pâtes bolo!! Cette nuit, nous dormons à l'afertes, et demain, grosse étape en perspective: 30km jusqu'à pas en artois!! Un nouveau défi pour les courageux tsfm!!!"
L'équipe des marcheurs



Quatrième jour de marche samedi 19 avril

étape ARRAS - Pas en Artois


Ce matin (un lapin a tué un chasseur), nous nous levons au aurore car l’étape promet d’être
longue : 30 KILOMETRES jusqu’à PAS EN ARTOIS.

Une nuit (près d’un lac où je m’étais endormi…), on a découvert les premiers ronfleurs qui ont dérangé le sommeil de certains. Mais nous partons tous de bon pied après un petit déjeuner complet alimenté de fruits que Fred et Claire sont allées gentiment nous chercher sur le marché.

Il est 9 heures, Arras s’éveille. Et nous partons pour notre périple applaudi, encouragé et soutenu jusqu’à la dernière minute par nos collègues de l’AFARTES. Un grand merci à ceux qui nous ont reçus et une spéciale dédicace pour Céline.
Le feu ça brule, la pluie ca mouille. Une légère bruine invite à mettre nos ponchos : les schtroumpfs champêtres sont de sortie. Le premier GR nous conduit vers une merveilleuse rencontre : les grands parents d’une élève de l’IRTS d’Arras, Charlotte, si tu lis ce message, manifeste toi !...Ils nous
remplissent le coffre de denrées indispensables à notre survie : chocolat,
kinder, coca… Rencontre difficile à raconter car riche en émotion.

Un petit chemin qui sent la noisette, un petit chemin sans queue, ni tête.
Un agréable sentier nous mène jusqu’à la pause de11 heures. A Rivière, nous allons à la rencontre de nos formateurs qui feront le reste de la route avec nous.
Nous rejoignons le camion à Bailleulvalle pour la pause casse croute.
La peau du ventre bien tendu, merci petit jésus ! Rassasiés, nous repartons sous la pluie battante, le GR on gère, la départemental au mental !

La seconde partie du trajet s’annonçait difficile en raison des kilomètres à parcourir et nous ne fûmes pas déçus ! Le temps ne jouait pas en notre faveur, la pluie s’intensifiait à mesure que les kilomètres s’égrenaient.

Mais le soleil nous attendait à notre arrivée au panneau
tant attendu de PAS EN ARTOIS !


Nous sommes fiers d’avoir accompli cette exploit, nous
prenons donc la photo habituelle devant le panneau de la ville pour commémorer
cette victoire de notre mental sur nos jambes.

L’équipe relais nous attend à la salle des fêtes et nous pouvons enfin détendre nos muscles durcis pas l’effort.
Monsieur le Maire passe nous voir et nous annonce que les douches nous attendent un peu plus loin à 1 km A/R. Requinqué
par l‘eau chaude, nous avons rejoint la salle où nous attendait un menu digne des meilleurs palaces : poulet avec sauce au citron, olives et moutarde accompagné de sa farandole de patate. Ce met sera suivi d’une somptueuse fondue chocolat…BON APPETIT !

Dorothée nous rejoint pour finir le périple avec nous. Nous
nous dirigeons ensuite au bar du maire du village pour finir la soirée. En
quelques minutes, nous sympathisons avec les clients du bar et continuons en concert improvisé avec le maire et Salomon à la guitare, l’adjoint au maire à l’harmonica… et les autres en chantant.

Tous ceci agrémentés par des farandoles et danses endiablées…

Nous profitons pleinement de la soirée car le lendemain nous
pouvons nous reposer.




Cinquième étape Dimanche 20 avril

étape Pas en Artois-Doullens

Grosse matinée
Hé hé hé!
Nous avons tous très bien dormi après notre soirée intense de la veille. Tous le monde se lève au compte goutte jusqu'à 11h30.
Patit déjeuner brunch avec une table bien remplie...
Laure et Domitille (IUT Tourcoing) nous ont rejoint pour cette journée. Nous rangeons tranquillement nos affaires ainsi que la salle et repartons pour DOULENS vers 13H30.
Au passage un dernier petit hommage à Monsieur le Maire et Gégé son adjoint qui nous souhaite bonne route.
Nous voila parti dans la campagne picarde. L'ancienne voie ferrée devenue chemin (parfois très boueux) nous conduit jusqu'a Doulens où un comité d'accueil exceptionnel nous attend à la mairie.
Les parents d'Isabelle , ceux de Cyril, Jérémy (EES Maubeuge) qui nous a rejoint, conduit par Sylvain suivi de 2 jeunes rencontrés la veille au bar du maire de Pas en Artois.
A la mairie, Cyril prend la parole devant des élus et des travailleurs sociaux et explique le sens de notre action ainsi que nos revendications puis nous prenons le chemin du gymnase où nous allons passer la nuit.
Nous avons fêté dignement nos 100 km(d'ampoules) avec un apport d'une cave bien remplie. Salomon en profite pour pousser la chansonnette accompagné de tous! Séquence émotion...
Les visites se succèdent: Madame Petiléon et son fils, Béné, Namir et leur chien augmentant le stock alimentaire.
L'heure des douches arrive: premier grand moment d'intimité dans des cabines individuelles quel bonheur!!!
le chef marine propose au menu soupe à l'oignon, salade chinoise, fromage et yaourt...
a demain pour de nouvelles aventures!!



Sixième jour de marche lundi 21 avril

étape Doullens - Naours

Opérationnels dès la 1ère heure, nous nous éveillons de bonne heure, de bonne humeur, mais moins nombreux! En effet, nous serons 11 à marcher, de Doullens à Talmas.
Après la mission boulangerie, ns nous mettons en quête de la carte IGN adéquate qui nous permettra de rallier l'arrivée sans longer la N25, fortement déconseillée par l'adjoint au maire de Doullens, Monsieur Quindoroud. D'ailleurs, c'est ce même adjoint que Cyril croise à la papeterie Doullenaise qui nous indique l'article paru ds le Courrier Picard .

Mise ne route à 9h, nous longeons l'ancienne voie ferrée de Gézaincourt . Dans ce village, nous nous arrêtons à l'ESAT qui fait aussi foyer d'hébergement et le chef de service qui était présent la veille à la mairie de Doullens , nous fait un excellent accueil.
Il nous convie même dans l'estaminet rénové par l'établissement et tenu par les usagers : " Chez Marius" , un endroit hors du temps où nous découvrîmes une multitude de jeux picards et flamands confectionnés par les travailleurs de l'ESAT eux-même !
Nous dégustons également les limonades traditionnelles aux saveurs variées: rose ,coquelicot,bleuets,etc.

Puis, nous entamons notre périple picard à travers les champs, longeant l'orée des bois, dans les chemins perdus et pitoresques. Nous faisons la pause déjeuner dans un hameau nommé le Val Heureux . Baptiste, notre brave beudot , trouvera sur le bas coté la funeste dépouille d'un pigeon voyageur. Il contactera le valeureux propriétaire qui ira quelques minutes plus tard, chercher le pigeon.
Entre temps, il y a un changement de programme...

Devant l'impossibilité pour la mairie de Talmas à nous trouver un endroit au sec, Florent a prospecté auprès des communes alentours et trouvera finalement un logement dans le village de Naours à quelques kms de là.
Alors que nous nous aprrêtions à traverser une charmante forêt , notre beudot officiel constatera qu'une buse blessée et agonisante nous surveille , tapie dans le bois. L'oiseau ne semble guère en bonne forme, et Baptiste décide de contacter la fédération de chasse de la Somme qui ne semble guère attrister par le sort du rapace.
Nous continuons notre traversée du bois et arrivons en fin d'après-midi à Naours.
Le maire nous accueille dans un vestiaire de football que nos valeureux collègues de l'équipe logistique auront dû récurer avant notre arrivée. En efffet, les matchs de ce week-end ont rendu les vestiaires boueux... Merci à Salomon et Marine pour le nettoyage.
Le maire de Naours fera un topo historique sur sa ville , puis l'arrivée de nouveaux collègues : Guillaume ( promo es 2 de loos), et yannick et mickael (ees 2 de lille) ( ki étaient déjà là au départ et nous ont rejoint après une pause de qelques jours).
La soirée se passe tanquillemt, nous faisons le point sur les dernières infos. Il semblerait que les étudiants bretons veuillent se joindre à nous, nous attendons les news.

La presse nationale s'intéresse également à nous: Marianne, l'Humanité, et France Info!!!!!
Pourvu que la médiatisation se poursuive et en route pr Amiens demain!


Dernière édition par trek B8 le Mar 22 Avr - 20:32, édité 10 fois

trek B8

Messages : 37
Date d'inscription : 02/04/2008
Localisation : Lille (IRTS Loos)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marche Lille Paris: Journal de bord

Message  Amandine le Jeu 17 Avr - 14:48

Bonjour à tous,

EDIT : Je me suis permise de fusionner les deux sujets "journal de bord" et "premier jour de marche" pour ne pas surmultiplier les post sur la marche.

Bon courage à vous en tous cas, on pense bien fort à vous et on vous soutient à 200%!!!!!!
avatar
Amandine

Messages : 32
Date d'inscription : 06/03/2008
Age : 33
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marche Lille Paris: Journal de bord

Message  manu le Jeu 17 Avr - 14:50

une couverture médiatique exeptionnelle avec 9 articles !!!

bises et bon courage !

http://www.lepost.fr/article/2008/04/15/1181422_les-futurs-travailleurs-sociaux-ch-tis-en-ordre-de-marche-sur-xavier-bertrand.html
http://nord-pas-de-calais-picardie.france3.fr/info/42023203-fr.php

http://www.lavoixdunord.fr/journal/VDN/2008/04/16/REGION/ART1088073.phtml
http://www.humanite.fr/334-KM-DE-MARCHE-POUR-RENCONTRER-XAVIER-BERTRAND

http://www.nordeclair.fr/journal/NE/2008/04/16/EDITOINTERV/ART317626.phtml

http://www.educpros.fr/detail-article/h/4b37f02b36/a/travail-social-et-stages-une-marche-pour-rencontrer-xavier-bertrand.html

http://www.metrofrance.com/x/metro/2008/04/16/J5NHkEO7YJN6/index.xml

http://www.vousnousils.fr/page.php?P=data/autour_de_nous/l_actualite_du_jour/depeches_de_l_educat/&key=20080416&key2=080416091121.f91i1ya1.xml

http://www.ash.tm.fr/front/infos.php?id=16425

manu

Messages : 22
Date d'inscription : 10/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Quatrième étape : samedi 19 avril

Message  aur le Lun 21 Avr - 0:43

Ce matin
(un matin a tué un chasseur), nous nous levons au aurore car l’étape promet d’être
longue : 30 KILOMETRES jusqu’à PAS EN ARTOIS.


Une nuit (près d’un lac où je m’étais
endormi…), on a découvert les premiers ronfleurs qui ont dérangé le sommeil de
certains. Mais nous partons tous de bon pied après un petit déjeuner complet
alimenté de fruits que Fred et Claire sont allées gentiment nous chercher
sur le marché.


Il est 9 heures, Arras s’éveille.


Et nous partons pour notre périple applaudi, encouragé et soutenu jusqu’à
la dernière minute par nos collègues de l’AFARTES. Un grand merci à ceux qui
nous ont reçus et une spéciale dédicace pour Céline.





Le feu ça brule, la pluie ca mouille.


Une légère
bruine invite à mettre nos ponchos : les schtroumpfs champêtres sont de
sortie. Le premier GR nous conduit
vers une merveilleuse rencontre : les grands parents d’une élève de l’IRTS
d’Arras, Charlotte, si tu lis ce message, manifeste toi !...Ils nous
remplissent le coffre de denrées indispensables à notre survie : chocolat,
kinder, coca…


Rencontre difficile
à raconter car riche en émotion.





Un petit chemin qui sent la noisette, un petit chemin sans queue, ni tête.


Un agréable sentier nous mène jusqu’à la pause de11 heures.
A Rivière, nous allons à la rencontre de nos formateurs qui feront le reste de
la route avec nous.


Nous rejoignons le camion à Bailleulvalle pour la pause casse croute.


La peau du
ventre bien tendu, merci petit jésus !


Rassasiés,
nous repartons sous la pluie battante, le
GR on gère, la départemental au mental
!


La seconde
partie du trajet s’annonçait difficile en raison des kilomètres à parcourir et
nous ne fûmes pas déçus ! Le temps ne jouait pas en notre faveur, la pluie
s’intensifiait à mesure que les kilomètres s’égrenaient.





Mais le soleil nous attendait à notre arrivée au panneau
tant attendu de PAS EN ARTOIS !



Nous sommes fiers d’avoir accompli cette exploit, nous
prenons donc la photo habituelle devant le panneau de la ville pour commémorer
cette victoire de notre mental sur nos jambes.


L’équipe
relais nous attend à la salle des fêtes et nous pouvons enfin détendre nos
muscles durcis pas l’effort.


Monsieur le Maire passe nous voir
et nous annonce que les douches nous attendent un peu plus loin à 1 km A/R. Requinqué
par l‘eau chaude, nous avons rejoint la salle où nous attendait un menu digne des
meilleurs palaces : poulet avec sauce au citron, olives et moutarde
accompagné de sa farandole de patate.




Ce met sera suivi d’une somptueuse fondue chocolat….


BON APPETIT !




Dorothée nous rejoint pour finir le périple avec nous. Nous
nous dirigeons ensuite au bar du maire du village pour finir la soirée. En
quelques minutes, nous sympathisons avec les clients du bar et continuons en
concert improvisé avec le maire et Salomon à la guitare, l’adjoint au maire à l’harmonica
… et les autres en chantant.


Tous ceci agrémentés par des farandoles et danses endiablées…


Nous profitons pleinement de la soirée car le lendemain nous
pouvons nous reposer.






PS: vous aurez des nouvelles de la journée de dimanche demain matin au plus vite désolé il est un peu tard....

aur

Messages : 23
Date d'inscription : 12/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

5 etape : dimanche 20 avril

Message  Cyril le Lun 21 Avr - 14:44

Grosse matinée
Hé hé hé!
Nous avons tous très bien dormi après notre soirée intense de la veille. Tous le monde se lève au compte goutte jusqu'à 11h30.
Patit déjeuner brunch avec une table bien remplie...
Laure et Domitille (IUT Tourcoing) nous ont rejoint pour cette journée. Nous rangeons tranquillement nos affaires ainsi que la salle et repartons pour DOULENS vers 13H30.
Au passage un dernier petit hommage à Monsieur le Maire et Gégé son adjoint qui nous souhaite bonne route.
Nous voila parti dans la campagne picarde. L'ancienne voie ferrée devenue chemin (parfois très boueux) nous conduit jusqu'a Doulens où un comité d'accueil exceptionnel nous attend à la mairie.
Les parents d'Isabelle , ceux de Cyril, Jérémy (EES Maubeuge) qui nous a rejoint, conduit par Sylvain suivi de 2 jeunes rencontrés la veille au bar du maire de Pas en Artois.
A la mairie, Cyril prend la parole devant des élus et des travailleurs sociaux et explique le sens de notre action ainsi que nos revendications puis nous prenons le chemin du gymnase où nous allons passer la nuit.
Nous avons fêté dignement nos 100 km(d'ampoules) avec un apport d'une cave bien remplie. Salomon en profite pour pousser la chansonnette accompagné de tous! Séquence émotion...
Les visites se succèdent: Madame Petiléon et son fils, Béné, Namir et leur chien augmentant le stock alimentaire.
L'heure des douches arrive: premier grand moment d'intimité dans des cabines individuelles quel bonheur!!!
le chef marine propose au menu soupe à l'oignon, salade chinoise, fromage et yaourt...
a demain pour de nouvelles aventures!!

Cyril

Messages : 9
Date d'inscription : 04/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

6ème étape: Doullens- Naours

Message  trek B8 le Mar 22 Avr - 0:27

lundi 21 avril trek b8

Opérationnels dès la 1ère heure, nous nous éveillons de bonne heure, de bonne humeur, mais moins nombreux! En effet, nous serons 11 à marcher, de Doullens à Talmas.
Après la mission boulangerie, ns nous mettons en quête de la carte IGN adéquate qui nous permettra de rallier l'arrivée sans longer la N25, fortement déconseillée par l'adjoint au maire de Doullens, Monsieur Quindoroud. D'ailleurs, c'est ce même adjoint que Cyril croise à la papeterie Doullenaise qui nous indique l'article paru ds le Courrier Picard .

Mise ne route à 9h, nous longeons l'ancienne voie ferrée de Gézaincourt . Dans ce village, nous nous arrêtons à l'ESAT qui fait aussi foyer d'hébergement et le chef de service qui était présent la veille à la mairie de Doullens , nous fait un excellent accueil.
Il nous convie même dans l'estaminet rénové par l'établissement et tenu par les usagers : " Chez Marius" , un endroit hors du temps où nous découvrîmes une multitude de jeux picards et flamands confectionnés par les travailleurs de l'ESAT eux-même !
Nous dégustons également les limonades traditionnelles aux saveurs variées: rose ,coquelicot,bleuets,etc.

Puis, nous entamons notre périple picard à travers les champs, longeant l'orée des bois, dans les chemins perdus et pitoresques. Nous faisons la pause déjeuner dans un hameau nommé le Val Heureux . Baptiste, notre brave beudot , trouvera sur le bas coté la funeste dépouille d'un pigeon voyageur. Il contactera le valeureux propriétaire qui ira quelques minutes plus tard, chercher le pigeon.
Entre temps, il y a un changement de programme...

Devant l'impossibilité pour la mairie de Talmas à nous trouver un endroit au sec, Florent a prospecté auprès des communes alentours et trouvera finalement un logement dans le village de Naours à quelques kms de là.
Alors que nous nous aprrêtions à traverser une charmante forêt , notre beudot officiel constatera qu'une buse blessée et agonisante nous surveille , tapie dans le bois. L'oiseau ne semble guère en bonne forme, et Baptiste décide de contacter la fédération de chasse de la Somme qui ne semble guère attrister par le sort du rapace.
Nous continuons notre traversée du bois et arrivons en fin d'après-midi à Naours.
Le maire nous accueille dans un vestiaire de football que nos valeureux collègues de l'équipe logistique auront dû récurer avant notre arrivée. En efffet, les matchs de ce week-end ont rendu les vestiaires boueux... Merci à Salomon et Marine pour le nettoyage.
Le maire de Naours fera un topo historique sur sa ville , puis l'arrivée de nouveaux collègues : Guillaume ( promo es 2 de loos), et yannick et mickael (ees 2 de lille) ( ki étaient déjà là au départ et nous ont rejoint après une pause de qelques jours).
La soirée se passe tanquillemt, nous faisons le point sur les dernières infos. Il semblerait que les étudiants bretons veuillent se joindre à nous, nous attendons les news.

La presse nationale s'intéresse également à nous: Marianne, l'Humanité, et France Info!!!!!
Pourvu que la médiatisation se poursuive et en route pr Amiens demain!



EDIT : fusion sujet dans le Journal de Bord de la marche, courage à tous! Amandine



Septième jour de marche Mardi 22 avril

étape Naours - Amiens.


Nous sommes donc 17 aujourd'hui et peut-être qu'une horde de bretons nous rejoindra pour les dernières étapes!Ca promet d'être animé. En tout cas ça fait plaisir de voir que de plus en plus de gens essaient de rejoindre notre marche. Nous espérons qu'en arrivant à Amiens ce soir nous embarquerons avec nous quelques étudiants en plus.

Nous quittons les vestiaires du club de foot de naours à 9h (Claire était ravie de cette ponctualité...). Aujourd'hui le parcours promettait d'être moins interessant, du bitume et seulement du bitume...
Cependant dès que nous arrivons aux abords d'une route départementale qui mène directement à Amiens. Nous nous rendons vite compte que cette option s'avère périlleuse, car la dite route est très passante et semble plutot dangeureuse. nous décidons donc de rejoindre une voie de chemin de fer abandonnée qui va jusqu'à Amiens, cette option est plus agréable pour tout le monde (sauf Florent qui marche en tongs depuis deux jours), mais surtout cette option est plus sûre.
Comme d'habitude l'équipe logistique fait des merveilles pour le casse-croute: sandwichs Hawaïens!

Nous croisons notre première animal sauvage vivant: un cerf!

L'arrivée à Amiens est assez rapide mais il nous reste tout Amiens à traverser pour atteindre la Mairie où les étudiants de l'IRFE nous attendent. pour cela il faut traverser la zone artisanale... passionnant... Mais comme d'habitude au final les paysages n'ont pas vraiment d'importance, le fait de se découvrir les uns les autres suffit à notre bonheur...
Nous continuons notre journée par une soirée sur le site de l'IRFE, où un barbecue s'organise. Le temps est idéal, il suffit de voir certains marcheurs qui ont vite attrapé de gros coups de soleil...

Huitième étape:



Journal de Bord 23 Avril





Amiens – Conty







Il est 9h15, nous partons de l’IRSSE de Amiens. Après un chouette soirée barbecue, nous avons été ravitaillés par de nombreux vivres donnés par l’école. Etudiants AS & ES partent avec nous pour la journée.

Sur la route, nous achetons le journal local de « l’Union » dans lequel nous avons la bonne surprise de voir nos petites frimousses en première page.

Nous longeons la route nationale jusqu’au camion, pour profiter des grillades préparées par Marine.

Dorothée nous rejoint après sa rencontre avec l’adjoint au Maire de Conty, Mr Renaud.

C’est sous la pluie que nous reprenons la route, cette fois, par les petits chemins conseillés par la carte IGN.

La coulée verte nous conduit donc jusqu'à Conty ou nous découvrons un paysage verdoyant entouré d’étangs. Un vrai petit coin de Paradis !

Nous sommes donc accueillis à l’ESAT du Val de Selle par Mr Ducrocq (Qui se décarcasse).

L’établissement est très atypique, puisque centré sur l’activité équestre (Attelage, école de cirque, école équestre). Nous sommes installé dans trois roulottes (Jaune, bleue et orange) qui seront notre hébergement pour la nuit. Trois petits meublés de 6 lits superposés avec … des MATELAS !!

Le Bonheur…

Nous avons hâte de retrouver le confort d’un cocon moelleux.

Pendant le goûter, réunion au saumon, organisation des prochaines étapes, de l’arrivée à Paris, accueil des futurs arrivants. Ce fut un échange riche et constructif applaudi par Seb, l’ami de Fred qui n’est pas venu les mains vides (5 Litres de soupe et un gâteau) furent appréciés par tous.

Ensuite nous passons à la douche : 2 par 2, 3 minutes chrono.

Pendant ce temps un foot s’organise, le score était de 2 à 2 … lorsqu’une horde de Jacky Moumoutte a donf nous interromps, main sur le klaxon.

Est-ce un mariage ou des adolescents boutonneux ?

Pire que ça !! Ce sont les collègues de L’IRTS

SURPRIIIISE !!!!

Nos cœurs bondirent dans nos poitrines et nos jambes, dans un ultime effort, s’élancèrent vers de longues étreintes, les larmes coulent, les embrassades fusent.

Ils sont 25 à s’être déplacés depuis Lille, les bras remplis de vivres et nous les accueillons en faisant notre danse rituelle.

S’en suit un apéro dînatoire & festif.

Nous profitons tous de ce moment qui nous donne du baume au cœur et qui nous remet d’attaque pour les prochaines étapes à tenir.



Merci pour votre soutien !!



Dernière édition par trek B8 le Ven 25 Avr - 12:31, édité 1 fois

trek B8

Messages : 37
Date d'inscription : 02/04/2008
Localisation : Lille (IRTS Loos)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la promo de beauvais

Message  émi le Mer 23 Avr - 16:59

Surprised Oyez les courageux!!!
Je fais partie de la promo de Beauvais qui doit accueillir les marcheurs vendredi et je voulais juste savoir si au niveau logistique il fallait quelque chose, Yoann m'a parlé d'eventuellement un hébergement mais sans être tout à fait sur!!!Répondez au plus vite si il faut l'organiser
courage
émi

émi

Messages : 1
Date d'inscription : 23/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marche Lille Paris: Journal de bord

Message  yvelise le Mer 23 Avr - 18:48

On a essayé pendant toute la journée de contacter des lieux d'accueil pour l'hebergement dans la nuit du vendredi au samedi. Mias aucune réponse positive.
Appelle moi au plus vite si tu as d'autres solutions. Nous continuons de rechercher un lieu aux allentours de beauvais. Merci d'avance
Yvelise 06 31 50 49 33 ees lille
Stéphanie 06 15 67 60 46 ees lille

yvelise

Messages : 2
Date d'inscription : 20/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Noailles

Message  trek B8 le Jeu 24 Avr - 14:51

Nous ne trouvons pas de logement à Noailles! La mairie ne nous donne pas de solution!
Si vous avez une connaissance qui y habite, merci de nous le transmettre, c'est très urgent!! Oriane 0650497146

trek B8

Messages : 37
Date d'inscription : 02/04/2008
Localisation : Lille (IRTS Loos)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marche Lille Paris: Journal de bord

Message  trek B8 le Ven 25 Avr - 17:15

trek B8 a écrit:lundi 21 avril trek b8

Opérationnels dès la 1ère heure, nous nous éveillons de bonne heure, de bonne humeur, mais moins nombreux! En effet, nous serons 11 à marcher, de Doullens à Talmas.
Après la mission boulangerie, ns nous mettons en quête de la carte IGN adéquate qui nous permettra de rallier l'arrivée sans longer la N25, fortement déconseillée par l'adjoint au maire de Doullens, Monsieur Quindoroud. D'ailleurs, c'est ce même adjoint que Cyril croise à la papeterie Doullenaise qui nous indique l'article paru ds le Courrier Picard .

Mise ne route à 9h, nous longeons l'ancienne voie ferrée de Gézaincourt . Dans ce village, nous nous arrêtons à l'ESAT qui fait aussi foyer d'hébergement et le chef de service qui était présent la veille à la mairie de Doullens , nous fait un excellent accueil.
Il nous convie même dans l'estaminet rénové par l'établissement et tenu par les usagers : " Chez Marius" , un endroit hors du temps où nous découvrîmes une multitude de jeux picards et flamands confectionnés par les travailleurs de l'ESAT eux-même !
Nous dégustons également les limonades traditionnelles aux saveurs variées: rose ,coquelicot,bleuets,etc.

Puis, nous entamons notre périple picard à travers les champs, longeant l'orée des bois, dans les chemins perdus et pitoresques. Nous faisons la pause déjeuner dans un hameau nommé le Val Heureux . Baptiste, notre brave beudot , trouvera sur le bas coté la funeste dépouille d'un pigeon voyageur. Il contactera le valeureux propriétaire qui ira quelques minutes plus tard, chercher le pigeon.
Entre temps, il y a un changement de programme...

Devant l'impossibilité pour la mairie de Talmas à nous trouver un endroit au sec, Florent a prospecté auprès des communes alentours et trouvera finalement un logement dans le village de Naours à quelques kms de là.
Alors que nous nous aprrêtions à traverser une charmante forêt , notre beudot officiel constatera qu'une buse blessée et agonisante nous surveille , tapie dans le bois. L'oiseau ne semble guère en bonne forme, et Baptiste décide de contacter la fédération de chasse de la Somme qui ne semble guère attrister par le sort du rapace.
Nous continuons notre traversée du bois et arrivons en fin d'après-midi à Naours.
Le maire nous accueille dans un vestiaire de football que nos valeureux collègues de l'équipe logistique auront dû récurer avant notre arrivée. En efffet, les matchs de ce week-end ont rendu les vestiaires boueux... Merci à Salomon et Marine pour le nettoyage.
Le maire de Naours fera un topo historique sur sa ville , puis l'arrivée de nouveaux collègues : Guillaume ( promo es 2 de loos), et yannick et mickael (ees 2 de lille) ( ki étaient déjà là au départ et nous ont rejoint après une pause de qelques jours).
La soirée se passe tanquillemt, nous faisons le point sur les dernières infos. Il semblerait que les étudiants bretons veuillent se joindre à nous, nous attendons les news.

La presse nationale s'intéresse également à nous: Marianne, l'Humanité, et France Info!!!!!
Pourvu que la médiatisation se poursuive et en route pr Amiens demain!



EDIT : fusion sujet dans le Journal de Bord de la marche, courage à tous! Amandine



Septième jour de marche Mardi 22 avril

étape Naours - Amiens.


Nous sommes donc 17 aujourd'hui et peut-être qu'une horde de bretons nous rejoindra pour les dernières étapes!Ca promet d'être animé. En tout cas ça fait plaisir de voir que de plus en plus de gens essaient de rejoindre notre marche. Nous espérons qu'en arrivant à Amiens ce soir nous embarquerons avec nous quelques étudiants en plus.

Nous quittons les vestiaires du club de foot de naours à 9h (Claire était ravie de cette ponctualité...). Aujourd'hui le parcours promettait d'être moins interessant, du bitume et seulement du bitume...
Cependant dès que nous arrivons aux abords d'une route départementale qui mène directement à Amiens. Nous nous rendons vite compte que cette option s'avère périlleuse, car la dite route est très passante et semble plutot dangeureuse. nous décidons donc de rejoindre une voie de chemin de fer abandonnée qui va jusqu'à Amiens, cette option est plus agréable pour tout le monde (sauf Florent qui marche en tongs depuis deux jours), mais surtout cette option est plus sûre.
Comme d'habitude l'équipe logistique fait des merveilles pour le casse-croute: sandwichs Hawaïens!

Nous croisons notre première animal sauvage vivant: un cerf!

L'arrivée à Amiens est assez rapide mais il nous reste tout Amiens à traverser pour atteindre la Mairie où les étudiants de l'IRFE nous attendent. pour cela il faut traverser la zone artisanale... passionnant... Mais comme d'habitude au final les paysages n'ont pas vraiment d'importance, le fait de se découvrir les uns les autres suffit à notre bonheur...
Nous continuons notre journée par une soirée sur le site de l'IRFE, où un barbecue s'organise. Le temps est idéal, il suffit de voir certains marcheurs qui ont vite attrapé de gros coups de soleil...

Huitième étape:



Journal de Bord 23 Avril





Amiens – Conty







Il est 9h15, nous partons de l’IRSSE de Amiens. Après un chouette soirée barbecue, nous avons été ravitaillés par de nombreux vivres donnés par l’école. Etudiants AS & ES partent avec nous pour la journée.

Sur la route, nous achetons le journal local de « l’Union » dans lequel nous avons la bonne surprise de voir nos petites frimousses en première page.

Nous longeons la route nationale jusqu’au camion, pour profiter des grillades préparées par Marine.

Dorothée nous rejoint après sa rencontre avec l’adjoint au Maire de Conty, Mr Renaud.

C’est sous la pluie que nous reprenons la route, cette fois, par les petits chemins conseillés par la carte IGN.

La coulée verte nous conduit donc jusqu'à Conty ou nous découvrons un paysage verdoyant entouré d’étangs. Un vrai petit coin de Paradis !

Nous sommes donc accueillis à l’ESAT du Val de Selle par Mr Ducrocq (Qui se décarcasse).

L’établissement est très atypique, puisque centré sur l’activité équestre (Attelage, école de cirque, école équestre). Nous sommes installé dans trois roulottes (Jaune, bleue et orange) qui seront notre hébergement pour la nuit. Trois petits meublés de 6 lits superposés avec … des MATELAS !!

Le Bonheur…

Nous avons hâte de retrouver le confort d’un cocon moelleux.

Pendant le goûter, réunion au saumon, organisation des prochaines étapes, de l’arrivée à Paris, accueil des futurs arrivants. Ce fut un échange riche et constructif applaudi par Seb, l’ami de Fred qui n’est pas venu les mains vides (5 Litres de soupe et un gâteau) furent appréciés par tous.

Ensuite nous passons à la douche : 2 par 2, 3 minutes chrono.

Pendant ce temps un foot s’organise, le score était de 2 à 2 … lorsqu’une horde de Jacky Moumoutte a donf nous interromps, main sur le klaxon.

Est-ce un mariage ou des adolescents boutonneux ?

Pire que ça !! Ce sont les collègues de L’IRTS

SURPRIIIISE !!!!

Nos cœurs bondirent dans nos poitrines et nos jambes, dans un ultime effort, s’élancèrent vers de longues étreintes, les larmes coulent, les embrassades fusent.

Ils sont 25 à s’être déplacés depuis Lille, les bras remplis de vivres et nous les accueillons en faisant notre danse rituelle.

S’en suit un apéro dînatoire & festif.

Nous profitons tous de ce moment qui nous donne du baume au cœur et qui nous remet d’attaque pour les prochaines étapes à tenir.



Merci pour votre soutien !!


9ème étape
Conty- Crèvecoeur le grand

Réveil difficile: la nuit fût froide.
Après le p'tit déj, nous apprenons que des journalistes de france 3 Picardie souhaitent nous rencontrer avant notre départ. Après une interview de groupe, nous nous mettons en route à 11heure, filmés par un journaliste.
Guillaume a répondu à quelques questions concernant le décret.

En chemin, nous distribuons les tracts et continuons à travers le paysage idyllique de la Coulée Verte sous un soleil éclatant. Pendant cette ballade dans le camion, Fred reçoit un coup de fil de Cécile, Oriane et Chloé qui se proposent de prendre en charge la solution d'hébergement pour les villes de Beauvais et Noailles grâce à une aide technique de l'IRTS.
En effet, depuis ce matin, il est difficile de nous concentrer sur le paysage tant nous passons de temps au téléphone pour organiser les étapes à venir et notre arrivée à Paris.
Une habitante passant devant le camion comprend notre mobilisation et nous dépose un sac de vivres...,encore!

Un buffet nous attend au camion, malheureusement la pluie se joint à nous. Il est déjà 15heures , le repas est expédié car nous avons rendez-vous à 17 heures pour un tournoi de pétanque à Crèvecoeur le Grand.

Guillaume se sent d'attaque à faire les derniers 6 kilomètres en courant. ( entraînement pour le semi-marathon de maroilles!)

Salomon et Claire s'occupent de la logistique pour l'après-midi car il faut encore passer des coups de fil. Ils retrouvent l'adjoint au maire qui indique la direction du complexe sportif où nous passerons la nuit.
Les marcheurs arrivent à l'heure , sous la pluie: le tournoi de pétanque tombe à l'eau...plouf!

Baptiste nous rejoint et Jérémy s'en va snif snif, mais il revient bientôt!

Vue l'importance et le nombre d'infos, une réunion s'impose: changement de programme: aurevoir Arronville et bonjour Chambly! (merci tonton de laurie)
De plus, 11 rennais confirment leur arrivée lundi, le rendez-vous à la DGAS est prévue mercredi à 14heures avec une délégation de 6 personnes , et enfin, cerise sur le gâteau, nous apprenons que 100 personnes de Rouen nous accueillent à Paris.
Malgré les conditions climatiques, une partie de pétanque s'improvise entre les joueurs les plus aguéris de notre équipe de marcheurs.
pendant ce temps, marine nous prépare encore une recette qui fit vibrer les papilles ( poulet au curry et lait de coco), et les douches se succèdent. Pour finir, le dessert nous est offert par les étudiants de l'école d'EJE de Flore venues nous soutenir dans notre périple. Un grand merci à elles.
Ils nous restent les sacs de couchage à sortir. Bonne nuit...

trek B8

Messages : 37
Date d'inscription : 02/04/2008
Localisation : Lille (IRTS Loos)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

cangment de trajet

Message  cecile le Ven 25 Avr - 19:54

Il était prévu que les marcheurs ailles le samdi 26 à Noailles finalement la ville où les marcheurs se renderont est à Andeville.
Pour le dimanche 27 il y a aussi un changement d'itinéraire. Arronville est remplacé par Chambly.
pour le reste des étapes aucun changement de villes est à prévoir. Voila pour ceux qui souhaiterai se rapprocher des marcheurs.
Cécile IRTS de Loos

cecile

Messages : 5
Date d'inscription : 25/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marche Lille Paris: Journal de bord

Message  Ju. le Sam 26 Avr - 21:37

Bonjour, je suis de l'ile de france,

désolée d'empiéter sur votre espace mais je voudrais vous comuniquer le compte rendu de la rencontre "délégation travailleurs sociaux en formation - DGAS" qui a eu lieu le 3 avril... Peut être ce compte rendu vous donnera des idées quant aux réponses qu'apporte la DGAS, et ainsi vous pourriez peut être préparer au mieux cette rencontre en fonction des éléments que nous avons déjà obtenus... rebondir dessus, approfondir... En tous cas concernant le financement, comme vous allez le voir, la DGAS s'engage pour les instances dont elle est responsable (DDASS DRASS) mais pas pour les conseils régionaux et généraux sur lesquels elle n'a aucun pouvoir constitutionnel suite à la décentralisation. Elle peut juste les inciter à prendre en charge le coût, autant dire qu'elle ne peut rien faire et n'est pas favorable à une "enveloppe étatique" puisqu'elle pense que c'est aux conseils régionaux et généraux de se débrouiller avec ça.

C'est une idée ! Donc ci dessous le voici : en espérant que ça puisse vous aidedr à préparer au mieux ce rendez vous.


Jeudi 03 Avril 2008 :
RASSEMBLEMENT DES TRAVAILLEURS SOCIAUX EN FORMATIONS DEVANT LA DGAS




15 écoles étaient présentes lors du rassemblement devant la DGAS, place des Cinq Martyrs du lycée Buffon à Paris : IUT carrière sociales Money Descartes (Paris), Centre de formation Saint Honoré (Paris), IRTS Reims, EPSS Cergy, CRAMIF (assistants de service social), ITS tours, IRTS Montrouge Aubervilliers, EFPP (Paris), IRFASE Evry, IRTS Parmentier, Buc Ressources, ainsi que ETSUP (Paris). Etaient également présents des membres du syndicat CNT santé-social-FPT de la région parisienne.Après négociation, le DGAS a accepté de recevoir une délégation de 13 travailleurs sociaux en formation (un même représentant pour Montrouge et Neuilly, un même représentant pour IRFASE et l’INFA, ETSUP non représentée directement mais ayant fait savoir qu’ils soutenaient la délégation), pour un entretien.



Nous avons été reçus par M. Philippe DIDIER-COURBIN, chef de service, adjoint du directeur général de l’action sociale, Mme Fabienne DEBAUX, adjointe à la sous-direction de l’animation territoriale et du travail social, et Mme Raymonde MICHEL, chef du bureau professions sociales et travail social.

Nous avons fait part à nos interlocuteurs des points suivants :

- l’inquiétude des travailleurs sociaux en formation au sujet la difficulté actuelle de trouver des lieux de stages, suite au décret du 31 janvier 2008 ;

- la discrimination et les inégalités entre les étudiants qu’engendre ce décret : les Moniteurs-Educateurs, dont le diplôme est de niveau IV, ne sont pas gratifiés, les stages effectués au sein de la fonction publique non plus, les stagiaires qui touchent les ASSEDIC non plus ;

- le danger pour la pérennité du principe d’alternance dans nos formations ;

- la situation d’urgence dans laquelle se trouvent nombre de nos collègues qui voient leur formation remise en cause, faute de stage ;

- le fait que cette gratification ne répond pas aux situations de précarité que connaissent beaucoup d’étudiants.



Les représentants de la DGAS nous ont rappelé que cette loi a été pensée pour le monde de l’entreprise, donc pour le secteur privé, ce qui exclut de fait la fonction publique de la question de la gratification des stages. Dans un souci d’équité, la DGAS a fait une interprétation la plus large possible de la loi, afin qu’elle s’applique aux travailleurs sociaux de niveau III, en formation initiale comme le précise le décret, mais la loi exclue du dispositif les Moniteurs-Educateurs et les « stagiaires ASSEDIC », considérés comme étant en formation professionnelle continue.

Les collègues boursiers sont considérés comme en formation initiale, donc ayant droit à une gratification. Les bourses étant délivrées par les régions, ce sont aux régions de statuer en matière de cumul avec la gratification sans baisse de bourse.





Les trois points principaux exprimés par les représentants de la DGAS :

- concernant les organismes gestionnaires financés par l’Assurance Maladie ou les crédits d’Etat (ex. : IME, IMPro, ESAT, ...), la DGAS a donné la consigne aux DDASS et aux DRASS de financer les gratifications, et s'engage à assurer les fonds pour la gratification des stagiaires, rattrapés sur les prochains budgets.

- en revanche, en raison de la décentralisation, pour des raisons constitutionnelles, la DGAS ne peut qu’inciter les Départements à prendre en charge le coût des gratifications pour les stages dans les structures qu’ils financent (associations…), mais ne peut en aucun cas le leur imposer, ce n’est pas de sa compétence.

- la fonction publique est clairement exclue par la loi de la question de la gratification.



Nous avons fait part à nos interlocuteurs de notre sentiment d’injustice face à l’inégalité de traitement des Moniteurs-Educateurs, qui font des stages de plus de trois mois comme les AS, EJE, ES, et Educateurs Techniques Spécialisés.

Nous avons exprimé notre inquiétude quant au traitement au cas par cas de chaque Département (en fonction de choix politiques…).

Nous avons évoqué le fait que les terrains de stages pourraient être tentés, voire incités par le Département à privilégier les étudiants au régime « ASSEDIC », puisqu’ils ne coûteront rien.



Une AG de coordination nationale aura lieu à l’IRTS de Montrouge le vendredi 11 Avril 2008 de 9h00 à 18h00 afin de déterminer les suites à donner à la mobilisation des travailleurs sociaux en formation.





Compte-rendu finalisé par Yoann Georget (Montrouge), Gaël Reyre (EFPP) et Julie Meslet (Buc Ressources).

Ju.

Messages : 92
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 30
Localisation : centre de formation BUC RESSOURCES (78 - région parisienne)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marche Lille Paris: Journal de bord

Message  céline, arras le Sam 26 Avr - 23:55

cheers un ptit coucou à l'équipe des marcheurs, que nous soutenons depuis notre nid douillet hihi!! la résistance s'organise de plus belle à arras, nous avons rencontré des stagiaires cette semaine, la semaine prochaine c'est encore prévu, un rapprochement avec l'irts d'arras se profile...que du bon en somme!! je vois que votre périble vous réserve chaque jour des bonnes surprises, une super aventure encore bravo à vous. Le comité d'accueil pour paris s'organise également...plein de bisous et de courage pour les derniers jours solidairement

céline, arras

Messages : 46
Date d'inscription : 08/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

10 étape vendredi 25 avril:Crevecoeur le Grand-Beauvais

Message  aur le Lun 28 Avr - 20:49

Il est 9h. Nous décollons pour 20 km de marche. L'étape est ensolleillé et ravive la bonne humeur et la cohésion du groupe, même si les frictions concernant l'organisation de notre arrivée à Paris prenne de plus en plus de place.
Cette journée est classée sous le signe des champs de colza, en effet des étendus de colza à perte de vue.
Bonne cadence, très bonne cadence, nous arrivons à la pause de midi pour déguster les sandwichs préparés par Marine, chef du camion.
Le soleil tape toujours aussi fort, nous organisons une petite partie de pétanque avant le départ.Le café avalé, chacun se prépare et nous prenons la direction de Beauvais.
On entame quand même mais l'inquiètude monte car il nous manque une carte IGN
Finalement tout s'arrange grace à un couple qui nous indique la direction... et l'église de Beauvais apparait à l'horizon. Arrivé à Beauvais, nous rencontrons un élu et le directeur de cabinet. Au même moment sur la place, Elise, Barbara, Tiffany et Anaël nous rejoignent pour terminer la marche avec nous(elles nous avaient quitté à la fin de la semaine dernière)
La rencontre avec les élus de Beauvais aboutit sur un échange constructif et un courrier est envoyé au ministère pour rencontrer Xavier Bertrand.
Les étudiants de l'IRFFE de Beauvais organisent notre accueil à l'école avec les formateurs et des professionels du club de prévention de Beauvais. Moment agréable, Salomon prend sa guitare et donne des effets de transcendance abbassiste. Mémorable!
Il est 20h30, il est temps de partir, nous rejoignons le presbytaire de Beauvais (lieu d'accueil négocié par Cécile au dernier moment OUF!)
cela nous a sauvé la mise.Lieu agréable, accueil chaleureux sans représentation aucune, sans signe ostentatoire à la religion.
Il est 21h00. Tous le monde est crevé.
Une réunion s'impose pour l'organisation à mettre en place sur Paris.
Il est 23h, la réunion se termine avec les M&M'S
PS: les morceaux de M&M'S orange ont le même gout que les autres. On s'est fait avoir.
Difficile de s'endormir pour certains, pour d'autres les ronflements sont immédiats et nous indiquent leur fatigue.

aur

Messages : 23
Date d'inscription : 12/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

11 étape du samedi 26 avril

Message  aur le Lun 28 Avr - 21:22

Beauvais Andeville, il est 7h30, les yeux s'ouvrent et une constation plane sur nous tous: le réveil est de plus en plus difficile. 9h15, une fois les locaux en état, nous entamons notre marche. Après avoir accompagné Mickael jusqu'à la gare, nous nous sommes quittés autour d'un "tic et tac hein hein" (notre cri de leitmotiv). Nous quittons Beauvais où nous retrouvons le GR sous le soleil. nous apprécions le paysage: champ à perte de vue, odeur de colza (ça pue le colza), tous les petits bonheurs que nous propose la nature.
Aujourd'hui, tous les éléments sont avec nous. Difficle de suivre le GR assez mal balisé. Nous avons été contraints de traverser les champs de blé, colza... sous le regard des agriculteurs interrogatifs. Nous rejoignons l'équipe logistique à Houdenc-L'Eveque afin de récupèrer la carte manquante pour la suite de notre marche. Comme d'habitude, le camion suscite le regard des passants.
Coup de frayeur:Isabelle a disparu; Lulu et Baptiste partent à sa recherche mais tous va bien, elle étais juste parti faire...
Attention mieux que VOICI, CLOSER ou GALA: Laurie et Isabelle auraient rencontrées un monsieur se présentant comme le pote de Xavier Bertrand, et oui, notre Xavier Bertrand.
En toute confiance, nous suivons nos guides qui nous amènent jusqu'au point le plus haut de l'Oise mais à quel prix:pente raide en pleine forêt, souffle coupé avant d'arrivée au point culminant (nous avons fait le remake du projet Blairwich), gros efforts à fournir, montée impressionnante, sentier inexistant, les douleurs se font ressentir...
cette aventure nous donne de l'élan.
Nous arrivons rapidement à Caudray sur Thenne où nous déjeunons aux environs de 15h (pour ceux qui n'ont pas suivi, nous avons commencé à 9h30...)
Pause déjeuner très agréable, le maire d'Andeville, en habit de motard ( lieu d'accueil de ce soir) nous rejoint et nous explique les raisons de son acceuil :"la France est le pays des Droits de l'Homme, de la liberté d'expression" et nous rappelle que nous sommes l'avenir de la France... D'ailleurs il hébergera également tous les participants à la marche des sans papiers la semaine prochaine. Micro sieste au soleil et la marche se poursuit , il nous reste 5km à faire pour arriver à Andeville. Pour y arriver, nous traversons comme au matin forêt et champ.
18h arrivée à Andeville. Le maire nous recoit en tenue costard cravatte et nous fait faire la visite de ce lieu: le club du 3 age d'Andeville.
Salomon, d'un air triste, doit nous annoncer une mauvaise nouvelle: il joue la comédie par un monologue pour enfin cracher le morceau: Marine et Fred restent avec nous jusqu'au bout ce qui arrange tous les marcheurs(explosion de joie, nous ne devrons pas porter nos sacs car Marine reste avec nous!).
Petit apéro au soleil pour profiter de cette excellente nouvelle et de ectte très bonne journéepassée. Avant le repas, nous accueillons Sylvain qui nous fait part des nouvelles du mouvement.
Salomon et Guillaume nous préparent un délicieux repas: pate carbo et brownie sauce anglaise. MIAM MIAM
Nous faisons la vaisselle pendant que Guillaume épluche les oignons pour préparer la soupe aux oignons de demain
Une bonne fin de soirée en perspective!!

aur

Messages : 23
Date d'inscription : 12/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

12 etape dimanche Andeville-Chambly

Message  aur le Mar 29 Avr - 18:07

Réveil comme d'habitude à 7h30 (on est super rodé maintenant), le maire et un journaliste nous rejoignent avant le départ:direction Méru.
Comme nous n'avons que quelques km à parcourir jusqu'à Méru, nous prenons notre banderole sur la route. L'effet est très positif, les voitures que l'on croise sont presqu'à l'arrêt pour la lire et nous encouragent.
Nous investissons le marché de Méru pour une mini-manifestation-tracktage-pétition. Nous repartons en direction de Paris vers 11h pour une étape éclaire ( 10km), le chemin est buccolique et le soleil nous écrase ( c'est la plus belle journée du mois dixit Freance 2 Picardie). Heureusement une légère brise raffraichit nos corps mais ne nous épargnent pas des coups de soleil (nous n'avons certainement pas besoin de signes distinctifs à Paris, le bronzage suffira à nous identifier).
Nous perdons Salomon en route qui sera rappatrié par un automobiliste bienveillant.
Nous arrivons à Chambly vers 15h30 où Marine et l'équipe logistiqiue du jour nous ont préparé un repas:poulet roti trouvé sur le marché de Méru ce matin (merci Baptiste pour cette brillante idée).
Après cet instant culinaire, c'est l'heure de la sieste (la 1ère depuis 12 jours). Salomon enchaine les morceaux de musique douce et nous accompagne vers le repos. La suite est beaucoup plus active car de nombreuses personnes rejoignent notre cortège de marcheur. Tout d'abord Jérémy accompagné de sa maman et son compagnon (pluys de quoi manger merci la maman de jérémy!). Plus tard 4 membres de l'EES arrivent. Il ne nous reste plus qu'à attendre l'arrivée des rennais à minuit. On a réussi à trouver des lits pour eux, ils vont nous apporter l'énergie nécessaire à la fin de ce périple.
Nous leur présentons notre organisation et échangeons nos points de vue, puis notre cri de guerre qui annonce le repos tant attendu.

aur

Messages : 23
Date d'inscription : 12/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

13 étape lundi Chambly-Méry sur Oise

Message  aur le Mar 29 Avr - 18:25

La nuit a été courte (nos amis rennois sont arrivés tard et nous avons longuement échangé avec eux)
Réveil matinal à Chambly....
Vive la collectivité...
Ce matin une personne a eu la bonne idée de se réveiller à 7h... Tout de suite après tout le monde a suivi (merci ludo le breton)
Dès 7h30, organisation fourmilière ( nous sommes désormais 39) Pendant que certains se douchent d'autres déjeunent, d'autres rangent leurs affaires, bref tout le monde est au taquet: 30 minutes trop tôt!
Du coup, on attend péniblement jusqu'à 9h pour partir après notre cri de guerre favori.
Début de la marche: 15 km prévu
Le début a été assez pénible étant donné que nous ne pouvions éviter les départementales et la traversée des villes et villages. Cependant, cela fut rattrapé par notre envie d'intégrer tout les nouveaux arrivants pour ne faire plus qu'un.
Il était prévu de manger avant l'étape de la forêt (avec comme guide Baptiste noter naturaliste) mais étant donnée l'heure fort matinale, nous avons préféré suivre notre chemein sans regret...
Spectacle agréable: traverser de la forêt en plein éveil:floraison du muguet, couleur printanière... en bref, une randonnée très zen. Le cadre était tellement beau que Florent (notre guide de confiance!) nous a rallongé le trajet de quelques kilomètres (3/4 km).
Pendant ce temps, l'équipe restée à Lille travaillait d'arrache pied pour l'organisation de la manifestation de mercredi à Paris, rendez vous avec X.Bertrand, contacter les élus de l'Assemblée nationale, la mairie de Paris... (un grand merci à eux sans qui tout cela ne serait pas possible)
Nous rejoignons la logistique vers 14h. Une bonne soupe chaude nous attend, petits sandwichs au choix, bref nous voila encore bien bichonné!
Le temps devient menacant et nous repartons pour quelques km (2 environ) pour atteindre Méry sur Oise. Ce n'est pas bien long me dirait vous mais le temps s'est gaté et le rendez vous presse nous a permis de prendre une sacré drache. Nous avons fini la marche offrant au public un défilé de K-Way multicolore. La palme d'or est décerné à Matthieu (il a pris le K-Way de son petit frère). Arrivés au gymnase vers 16h30 farienté pour tous en attendant monsieur le Maire qui nous offre un pot d'accueil chaleureux, interview et photo devant la presse régionale. Et enfin le bouquet final; Marine nous prépare le fameux poulet citron-olive sauce moutarde!!

aur

Messages : 23
Date d'inscription : 12/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marche Lille Paris: Journal de bord

Message  cecile le Mar 29 Avr - 21:01

en ce qui concerne la mobilisation des étudiants de la région nord pas de calais.
je vous précise que toutes les inscriptions pour les bus sont clauses, il n'y a plus de place dans les bus au départ de Lille.
Ceux qui souhaiterais venir en voiture, venez, vous êtes les bienvenus évidement nous avons besoin de soutien.
Pour les contacts bus ou voiture appeler de l'IRTS de loos :
Cécile au : 06 60 39 50 85 bus n°2
Oriane au : 06 50 49 71 46 bus n°2
Chloé au : 06 86 07 04 73 bus n°2
Aline au : 06 87 53 36 46 bus n°1

Le rdv est prévu pour le bus n°1 au métro chr b calmette à 8H précise, retour prévu à Lille vers 20h.Possibilité de se garer sur le parking du métro ou a l'IRTS de Loos parking ouvert jusqu'à 21h.

Pour le bus n°2 rvd à 8h précise à porte des postes sur un arret de car arc en ciel en direction de porte d'arras. On sera au metro portes des postes pour vs indiquer le trajet. Prévenir Oriane et cécile en cas d'imprévus.

Merci à tous pour cette mobilisation à demain.

cecile

Messages : 5
Date d'inscription : 25/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

14éme étape : Mery sur oise - argenteuil

Message  cecile le Mar 29 Avr - 23:59

La soirée de lundi c'est terminée sportivement. Concours de saut en hauteur remportée haut la main par amaël, et volley pendant une heure trente (on a de la ressource)!
Les 1ers (les marcheurs téméraires du 1er jour) vont se coucher vers 23h30 alors que les ptts nouveaux s'offrent le luxe de fêter l'anniversaire d'Alban (notre ami Rennais) jusqu'à 2h du mat'.
Reveil 7h au chant du coq. Dur dur pou certain de sortir la tête du duvet en sachant qu'il pleut des cordes depuis l'aurore.
Après avoir repris des forces autour d'un ptit déjeuner copieux nous voila pret pour la suite de l'aventure.
Un tchic et tchac humide met en jambe et nous motive pour cette pluvieuse journée.
Les habitnts ont l'immense honeur de découvrir en avant premère la nouvelle collection K-way, poncho et cap pour la collection automne hiver des tsf. C'est parti pour la schtroumpf marche.
L'arrivée vers paris se fait sentire, zonz industrielle, paysages hurbain...
Malgré ça, la chance nous sourit toujours, notre formidable logistique nous a dégoté un vestiaire pour éviter les pluies diluviènes pendant les repas.
Avant de reprendre la route, nous apprecions la vue sur la tour Eiffel, et oui nous y voila demain.
Et dire qu'il y a 15 jours nous étions auprès du terril de Carvin, quelle transition!
(Pendant ce temps, l'équipe logistique de l'IRTS de Loos passe des coups de tel en tous sens et rassemble un max de personnes pour les bus pour fêter l'arrivée des marcheurs à Paris).

Et c'est reparti (pour changer, nous allons marcher). Changement de guide après Florent et Cyril, c'est au tour de Mika de prendre la tête du cortège.
Petit à petit Pris pointe le bout de son ne, la Tour Eiffel apparait...
Nous arrivons à Argenteuil, la photo s'impose pour cette dernière étape.
L'arrivée à l'hotel de ville est pleine d'émotion, l'affiche de solidarité envers nous, marcheurs, est exposée dans le hall avnt la photo de Mr. Doucet (le Maire) en tête de gondole.
Un super pot d'accueil nous attend, cidre et petits cakes sont de la partie. Nous rencontrons les élus : adjoint au Maire et conseillers municipaux.
Nous repartons tous avec des petits cadeaux : portes clef à l'éfigie de la mairie. Après avoir fait une photo de groupe, nous nous dirigeons vers une salle de sport où est organisée un cours de Ju-Jitsu. Nous arrivons en avance et petit à petit en voyant arriver les membres du club, nous nous rendons compte que nous allons prendre une sacrée raclée.
Le cours commence, tout se passe dans la bonne humeur, tous les membres du club sont très sympa avec nous et évitent de nous faire trop mal ( il nous reste encore une étape à faire). Nous sotons de là completement érintés, et nous rejoignons la Mairie pour prendre le repas du soir : LE DERNIER DE NOTRE AVENTURE...............
Comme d'habitude, la logistique a assurée.
On arrive à l'Hotel (tout organisé par la Mairie) pour notre dernière nuit (snif, snif, snif) de notre périple.
Nous sommes obligés de nous séparés pour des questions de places, les renais d'un côté et les autres dans un autre hotel. C'est bien dommage pour notre dernière soirée tous ensemble.
A demain, mercdredi 30 à Paris pour tous ceux qui seront là. Merci de votre mobilisation.

Les marcheurs

cecile

Messages : 5
Date d'inscription : 25/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dernière étape

Message  trek B8 le Jeu 1 Mai - 13:42

Dernière étape (snif!) Argenteuil-PARIS mercredi 30 avril


Nous avons tous dormi à l'Hotel! merci à la Mairie d'Argenteuil qui a déplacé des montagnes pour nous revecevoir.
Malheureusement le groupe des marcheurs est séparé en deux pour cette ultime nuit, les bretons sont dans un Hôtel d'argenteuil et les gens du nord dans un autre Hôtel à Colombe.
C'est le grand confort pout tout le monde (avec des chambres à 80€ la nuit y a de quoi passer une bonne nuit).
La nuit fut forcément trop courte (cette fois c'est l'anniversaire de matthieu qui à retenu certain d'entre nous jusqu'à 3h). Lever à 6h du matin au plus tard, nous arrivons devant la Mairie d'Aregnteuil vers 7h, le temps de préparer les banderoles et de réunir les sacs à dos, nous démarrons notre dernière étape à 8h. Longue marche dans les rues d'Argenteuil, Colombe Levallois et Asnières. Le cortège est très joyeux les slogans revendicatifs fusent (Jonathan est très en forme et rivalise d'inventivité). Et soudain le panneau Paris tant attendu apparait... Traditionnelle photo de groupe, l'émotion est biensur au rendez-vous. Et à cette instant tout le monde se rend compte que l'aventure est un succès et qu'elle est en train de se terminer... Il nous reste quand même à atteindre Montparnasse et faire la manifestation à 14h.
Mais il est clair que cette dernière étape est placée sous le signe de la fierté, de la nostalgie d'une aventure humaine qui se termine, et surtout sous le signe de la défaillance physique. Aucun des marcheurs n'est éaprgné, certain voient leur premières cloques apparaitre, d'autres ont leur genous qui lache, les tendons sont de plus en plus douloureux et chaque pas est une épreuve. Nous passons sous la tour eiffel pour un cri de guerre géant nous sommes 60 sur cette dernière étape!, et nous arrivons enfin à Montparnasse vers 12h, c'est là que nous rejoignons les deux bus venants de Lille, quel bohneur de voir nos collègues de formation aussi nombreux au rendez-vous, les rouannais arriverons un peu plus tard pour grossir les rang de la manifestation. Nous sommes près de 500 pour cette manifestation, qui fut si difficile à prganiser, c'est en soi un véritble succès (la région est en vacances scolaire et nous somme la veille d'un pweek-end de 4 jours, et malheureusement c'est le moment le plus compliqué pour motiver les gens...

La manifestation était prévu pour être silencieuse, mais il était difficile de demander à 300 personnes (les marcheurs plus les bus venant de Lille et Rouen) venu de si loin et ayants mis autant d'effort dans l'aventure de rester silencieux pendant 2h alors que nous ne demandions qu'a faire éclater notre joie... Pendant ce temps la délégation des marcheurs est recue à la Direction Générale de l'Action Sociale.
Le marcheurs ont eu l'honneur de mener le début de la manifestation, mais très vite nous nous sommes retrouvé en fin de cortège (la fatigue physique et psychologique...). Nous arrivons derrière l'assemblée nationale à 16h et un orage vient nous accueillir comme si même la météo était solidaire de notre mouvement...
Une délégation sera recu par l'assemblée nationale.

Maintenant il faut nous séparer et rentrer chacun de notre côté, après tant d'aventures il nous faudra aprendre l'équilibre de l'ennui.

Un petit bilan s'impose:
Après 15 jours de marche tout nos objectifs sont remplis. Nous sommes partis à 25 et nous arrivons à Paris à 60, qui aurait cru à une telle réussite. La DGAS et l'assemblée Natiuonale à recu une délégation, nous avons donc eu l'occasion d'exposer nos revendication aux personnes concernées. Avant même le départ de la marche les articles de presses relayaient lragement notre action (au moins neufs articles de journeaux, dont Marianne et l'Humanité!), Tout au long de lamarche les journalistes nous ont suivi de près surtout au niveau de la presse régionale (TV radio presse). Et grace à cette action notre mouvement de protestaion pour l'apllication de la gratification à notre secteur d'activité, ne s'est pas éteint pendant les vacances scolaires... de tout point de vu c'est une réussite

Merci à tous ceux qui sont venu nous soutenir tout au long de cette Marche de Lille à Paris . Merci d'avoir était aussi nombreux à nous soutenir et à participer à ce mouvement...la lutte continue


PS:(merci aux parents de Flore qui nous ont rejoint à Chambly et qui nous
ont ravitaillé en denrés précieuses...merci aussi à la mamant de
Salomon qui peut être fier de son fils )


Les marcheurs


Dernière édition par trek B8 le Dim 4 Mai - 18:13, édité 2 fois

trek B8

Messages : 37
Date d'inscription : 02/04/2008
Localisation : Lille (IRTS Loos)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marche Lille Paris: Journal de bord

Message  nibal01 le Jeu 1 Mai - 14:45

Vraiment, je tiens à vous remercier, vous avez fait quelque chose d'énorme pour nous, pour défebdre nos formations, pour défendre nos professions et par la même les usagers. On manque de gens comme vous.
avatar
nibal01
Admin

Messages : 463
Date d'inscription : 24/10/2007
Age : 28
Localisation : IRTS Aquitaine-Talence

Voir le profil de l'utilisateur http://socialblog.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Que d'émotion! merci!

Message  Pauline Es2 Maubeuge le Jeu 1 Mai - 15:07

je me join au collégue d'Aquitaine pour vous remercier également...
ce que vous avez fait c'est tout simplement "beau"!
Merci a tous les marcheurs!
j'ai regretté hier de ne pas avoir pensé au champagne pour vous accueillir!
on est tous fiér de vous!
a bientot pour la suite, et reprenez des forces vous l'avez largement merité!
Solidairement!

Pauline Es2 Maubeuge

Messages : 3
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marche Lille Paris: Journal de bord

Message  alinelamaline le Jeu 1 Mai - 16:06

waoooou ils sont trooop foooooooorts!
je propose un tchic & tchac (leur cri de guerre) en leur honneur!

"les pouces en avant!
les coudes pliés!
etc!
et tchic et tchac,
et tchic et tchac,
et tchic et tchac,
hun huuun!"
LOL

Ils ont eu " laaaaa pataaaaaaaaaaaaate!" pendant plus de quinze jours!
Bravo à vous! votre courage, votre détermination, votre sourire!
C'était chouette de vous revoir hier, de vous voir, vous découvrir! (bravo à ceux qui sont venus de partout et de toutes les écoles!)
Je n'oublierais jamais cette descente de bus pour une journée de folie!
(et un retour dans un bus n°1 de fous! jolies rencontres en perspectives! rdv le 13 avec patrick le chauffeur!!! lol )

Déçue pour autant du faible nombre de personnes présentes, par rapport à ce qui était annoncé..
alors, RDV LE 13 MAI à Paname!!!!!! ça va bouger!

Aline la blonde, ES2 IRTS de Loos

ps: je rappelle à un certain maxime de berck qu'il a un défi à relever geek WOOOOT! mdr
avatar
alinelamaline

Messages : 24
Date d'inscription : 12/03/2008
Localisation : IRTS loos

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marche Lille Paris: Journal de bord

Message  boutitibou le Jeu 1 Mai - 20:39

Bravo à vous tous pour cette extraordinaire marche. J'ai suivi votre parcours tout au long des 15 jours. vous êtes courageux et vous méritez les 4 jours de pont pour vous reposer.

boutitibou

Messages : 4
Date d'inscription : 04/04/2008
Age : 32
Localisation : Besançon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marche Lille Paris: Journal de bord

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum