Ordre du jour de la coordination nationale de Limoges

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ordre du jour de la coordination nationale de Limoges

Message  Mylène le Mer 23 Avr - 13:37

Je pense vraiment que ce serait une belle erreur, les travailleurs sociaux en formation ne sont déjà que peu nombreux...Les diviser serait suicidaire pour le mouvement.

Aux tsf qui s'impatientent, ce que je peux comprendre, on peut avancer en se mobilisant tous autour de l'urgence. Si c'est,comme je le citais plus haut, le gel du décret, il faudra plusieurs rassemblements et manifestations, ce qui, à mon sens, re-mobilisera les tsf qui s'impatientent.

Les partisans du "non mais" pensent que ces 398,13€ vont venir encore davantage légitimer les emplois déguisés, freinant ainsi l'embauche en postes permanents, cela m'étonnerait donc beaucoup qu'ils suivent le mouvement, à moins que les débats ne les persuadent du contraire.

Voter dès maintenant, c'est se tirer une balle dans le pied...

Mylène

Messages : 64
Date d'inscription : 12/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ordre du jour de la coordination nationale de Limoges

Message  angie IRTS Neuilly sur Ma le Jeu 24 Avr - 1:50

Saluté,

envie de m exprimer à titre individuel sur les ordres du jour du 25 et je n'espére pas avoir de retour désobligeant.. lol:suspect: je plaisante - si remarques merci de rester zen - détendu chacun son rythme..

Les débats à plusieurs, c'est sympa mais ils semblent être souvent chaotique.. nous n 'arrivons pas à nous entendre malgré l'écoute...

et si nous posions réellement les choses afin d'exposer aux 'oui mais' et a ceux du 'non', les craintes et les doutes de chacun.. peut être que cela permettrait de définir une action commune..non?

par exple
-exposer concrétement
les conséquences probables des différents choix qui nous animent (csq du gel, de l abrogation, subvention..)
conséquence sur les étudiants, sur les centres de formation, lieu de stage, sur la CC66 - sur la mobilisation étudiante,probabilité des financements (gratif ou revenu mini..)...

Pour certains points, cela pourrait être fait par des pro dans ce domaine (syndic formateur, ou autre, pro de droit...) -dans une démarche objective et neutre


Concernant l'état, quel but tente t il t atteindre de par cette gratification,

Tjs dans l'optique 'le plus probable et au vue des précédentes affaires relativement similaire' :
- quelles positions l'état pourrait il prendre à la suite de nos choix ?
(si gel = passe des lois en douce cet été-plus d espoir revenu minimum... / si abrogation = pas uniquement TF TSF, l état va t il débloquer des fonds pour un revenu minimum alors que les budgets se ressert...etc)

Quelles suites données selon le retour de l'Etat?

***
En somme le but étant d'exposer sur papier ts ensemble nos craintes, nos doutes, et les "on dit que ..., on a entendu, on nous a dit",
d essayer d y répondre posément, clairement et objectivement pour que chacun puisse y voir plus clair...

car en effet, sans compréhension nous allons nous diviser..

Ensuite tenter de definir des actions communes afin de pouvoir au final retravailler ce décret ou un nouveau,
en exigent la collaboration = état, formateur (lieu de stage TS, centre de formation) et nous TSF...

je sais certains thémes ont été abordés oralement mais les exposés concretement ca nous apportera peut être une aide sup..

revoir les actions effectuées = rdv ministre-syndic-contact de la HALDE...
mesurer les différents mouvements...
mise en place et organisation de la coordination national
Rassemblements 30 avril 13 mai.. et la suite.. ce que nous comptons faire"l aprés mai 2008"
mobilisation des ME
...

ciao angie

je comprend vite mais faut m expliquer longtemps...

angie IRTS Neuilly sur Ma

Messages : 25
Date d'inscription : 14/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

réflexion...

Message  gael le Jeu 24 Avr - 13:30

Salut à toutes et à tous!!

Combien de représentants seront à limoges? si j'ai bien compris, c'est 2 par centre de formation,et un droit de vote par école.S'il y a une centaine d'écoles, ça fait 200 personnes,ça fait beaucoup autour d'une table... Y a t il eu une réduction des effectifs avec les rencontres au niveau de chaque région? Pour avoir moins de personnes autour de la table mais que cela reste représentatif...
Concernant le "oui mais", "le non", "le gel...", il me semble qu'il n'y a qu'un poil de cul entre toutes ces positions!!! On veut tous sauvegarder nos formations, garder notre indépendance d'apprentissage, améliorer nos conditions de vie en tant qu'étudiant en formation...
J'espère que le thème de la "gratification" permettra la naissance d'une coordination nationale solide qui permettra de réfléchir,débattre sur de nombreux sujets passés (Loi de prévention de la délinquance,récupérations d'informations, loi Dati...) et sujets futurs ( devenir du travail social...). J'espère que ce mouvement est un tremplin pour d'autres combats à venir!!!
Les TRAVAILLEURS SOCIAUX en formation ou salariés doivent créer les débats et se faire entendre!!!

gael

Messages : 30
Date d'inscription : 26/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un templin

Message  julien le Jeu 24 Avr - 13:43

Je te remercie gael enfin quelqu'un d'optimiste! la gratifications doit servir a un tremplin pour que les tsf se coordonent nationalement et deviennent pourquoi pas un contre pouvoir ou du moins que lors des nouvelles loi ils soient autour de la table pour négocier avec les instance du pouvoir les syndicats, les centre de formations. C'est peut etre utopiste mais il n' y a que comme ca que des lois peuvent se creer c'est avec et pour les tsf et si on regarde plus large c'est avec les étudiants en general!

julien

Messages : 65
Date d'inscription : 04/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ordre du jour de la coordination nationale de Limoges

Message  francois t le Jeu 24 Avr - 17:04

Salut à toutes et à tous.

Je pense qu'il faut mettre en point du jour les revendications communes.
Cela est urgent dans la mesure ou les marcheurs venant de lille pour rencontrer Mr Bertrand arrivent mercredi sur PARIS.
Il faut admettre que si nous n'avons pas les mêmes revendications, la crédibilité devant les interlocuteurs ou meme les média sera risibl.
Cordialement

francois t

Messages : 4
Date d'inscription : 17/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ordre du jour de la coordination nationale de Limoges

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum