Le débat est ouvert !

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le débat est ouvert !

Message  Camilo le Lun 14 Jan - 18:39

Leila a écrit:
d'ailleurs derniere question sur la gratification des stages ?

J'ai pas bien compris l'interet, apres tout on est stagiaires donc pas pro, on apprend, les formateurs donnent de leur temps, j'ai pas vraiment l'impression qu'on merite une gratification...

Dans le secteur du commerce ok mais le social bon voila quoi c'est un peu l'esprit !!

Et si c'est une question d'argent, alors c'est plus un probleme de bourses ou d'assedic?

je vais poster ça ailleurs héhé

Ca dépend des points de vue. Effectivement, nous ne somme que stagiaires. C'est pour ça que nous ne demandons pas une rémunération, mais une gratification (on parle dans le projet de décret de 30% du SMIC donc pas un salaire). De plus, nous ne défendons pas la gratification systématique des stagiaires (à la différence du défraiement qui nous semble justifié pour tous), mais bien une compensation financière lorsque le stagiaire est en prise de rôle professionnel, et qu'il remplit les mêmes tâches que ses référents, et prend aussi des responsabilités.

Camilo

Messages : 433
Date d'inscription : 18/10/2007
Age : 32
Localisation : Bordeaux/Talence/Martillac

Voir le profil de l'utilisateur http://camilosarea.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le débat est ouvert !

Message  nibal01 le Mar 15 Jan - 11:47

Je rassure Leila, les "formateurs" ne prennent pas toujours de temps pour te former.Actuellement je suis en électron libre, ça a ses avantages, mais aussi quelques inconvénients. Pour ce qui est de la prise de responsabilités, je vais prêcher pour ma paroisse, celle des ES, il n'est pas rare qu'ils remplissent un poste à temps plein au sein d'une structure. Que ce soit pour assurer les repas ou même gérer un groupe de A à Z. La présence des formateur est alors assez vague...et une gratification me parait assez justifiée.

PS: je parlais bien d'ES en première année lors de leur stage de Découverte...
avatar
nibal01
Admin

Messages : 463
Date d'inscription : 24/10/2007
Age : 28
Localisation : IRTS Aquitaine-Talence

Voir le profil de l'utilisateur http://socialblog.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

une charte d'accueil du stagiaire

Message  émilie lemay le Mar 15 Jan - 13:41

je ne le crois pas mais quelle honte !!!

je ne peux pas accepter l'idée que le stagiaire soit un bouche trou, c'est inadmissible de la part de personnes qui se disent travailleurs du social

nous n'avons pas à accepter à mon sens ce genre de situation

nous devons rédiger ensemble (étudiants, institutions de formation et établissements d'accueil) une charte d'accueil du stagiaire !!!!! une vraie !!! et pas du blabla différent en fonction de l'institution !!!

j'en ai assez, vraiment, que mes collègues se fassent exploiter et ce n'est pas parce qu'ils auront 30% du smic que cela va me réconforter.

je suis tellement grande gueule, que l'établissement où j'étais n'a jamais osé me demander ce genre de choses, le formateur de terrain défendait aussi ce principe.

les prises de responsabilités doivent se décider dans le cadre du projet de réalisation du stagiaire ou je ne sais comment appeler ça... mais de manière croissante, réfléchie,

nous devons mettre du sens sur le vécu des gens pris en compte ? ...
nous devons aussi mettre du sens sur notre formation puis sur nos pratiques, ne nous laissons pas exploiter de la sorte ou alors c'est la fuite en avant.

voilà, re coup de gueule !!

solidairement toujours bien sûr !!!

émilie lemay

Messages : 349
Date d'inscription : 24/10/2007
Localisation : bergerac (24) aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

remuneration des stages

Message  maloe31 le Mer 23 Jan - 0:31

la remuneration des stages concerne UNIQUEMENT les personnes diplomées ( Bac + 3, +4, +5....) sortant de formation et ayant besoin d'experience sont utilisés comme stagiaire. certaines entreprises pereferent utiliser des stagiaires qui ne coutent rien ou presque plutot que de les embaucher. elle NE CONCERNE ABSOLUMENT PAS les personnes en formation.

De plus, aucuns financement n'a été debloqué pour que les strucures payent les stagiaires. et si les stages de plus de 3 mois venaient à étre remunérés dans les formation du social, sachez que la plupart des structures ne prendront pas de stagiaires de plus de 3 mois. Donc c'est dejà galère pour trouver des stages alors imaginez si plus personne prend de stagiaire en stage long!!!!!!!!! alors oui financierment c'est galère. mais une formation sans avoir effectuer tous les stages ne donne pas de diplome
avatar
maloe31

Messages : 224
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 37
Localisation : cfpes-cemea d'aubervilliers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le débat est ouvert !

Message  Camilo le Mer 23 Jan - 22:26

maloe31 a écrit:la remuneration des stages concerne UNIQUEMENT les personnes diplomées ( Bac + 3, +4, +5....) sortant de formation et ayant besoin d'experience sont utilisés comme stagiaire. certaines entreprises pereferent utiliser des stagiaires qui ne coutent rien ou presque plutot que de les embaucher. elle NE CONCERNE ABSOLUMENT PAS les personnes en formation.

Désolé, mais c'est faux. Si tu te réfères à la loi et au projet de décret, rien n'est encore dit sur le statut du stagiaire (étudiant universitaire, en formation pro...) si ce n'est que les formations en alternance pourraient être exclues. Mais les étudiants en licence pro qui font des stages (donc PENDANT leurs trois premières années d'études post-bac) seront concernés...

Concernant les finances, il est évident que nous ne voulons pas la mort des assos dans lesquels nous voulons travailler Rolling Eyes Tous ceux avec qui j'ai discuté de cette problématique veulent militer pour que l'État garantisse le financement d'une telle réforme (not. subventions pour les assos)

Camilo

Messages : 433
Date d'inscription : 18/10/2007
Age : 32
Localisation : Bordeaux/Talence/Martillac

Voir le profil de l'utilisateur http://camilosarea.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le débat est ouvert !

Message  Leila le Jeu 24 Jan - 15:30

Nibal : Merci pour les précisions, c'est vrai qu'étant en première année, j'ai encore l'utopie du stage ou les formateurs sont disponibles, à l'écoute, ou toi tu es encore en position d'apprentissage sans réelles responsabilités mais c'est vrai que vu sous cet angle...

Et pourtant mon premier stage a été une catastrophe, j'avais aucune heure en commun avec mon formateur terrain, ils ne voulaient pas me mettre parce qu'il y avait déjà une stagiaire de deuxième année, du coup j'ai fait bouche trou pendant deux mois, j'ai fait atelier couture pendant deux mois c'était passionnant.......

Sinon si ça peut en rassurer, même si la gratification devient obligatoire, et si les assos ne peuvent prendre de stagiaires, le ministère a conseillé aux écoles de faire des conventions de trois mois et de les renouveler....

En gros n'importe quoi, mais juste pour dire que quoiqu'il arrive on aura toujours des stages...

Je réflechissais juste en fait à la place du stagiaire dans une structure, tout à fait pour une charte d'accueil et une amélioration de la qualité de l'accompagnement, mais rien à voir avec une gratification...

L'autre question qu'on pourrait se poser est gratification = pression ? = compte à rendre ?

Maintenant pour un stage de 7 mois à responsabilité, c'est clair que c'est tout à fait justifié, mais c'est difficile de traiter ça au cas par cas...

Voila le débat continue, j'essaye de faire un peu l'avocat du diable pour voir aussi à quels arguments on peut être confronté Wink
avatar
Leila

Messages : 147
Date d'inscription : 17/12/2007
Age : 32
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le débat est ouvert !

Message  Camilo le Ven 25 Jan - 0:06

Leila a écrit:
Maintenant pour un stage de 7 mois à responsabilité, c'est clair que c'est tout à fait justifié, mais c'est difficile de traiter ça au cas par cas...
Mouais on c'est bcp posé la question par ici, et finalement on en est arrivés à se dire qu'une gratification à partir du troisième ou quatrième mois comme c'était prévu dans le projet de décret de septembre nous semblait un bon compromis...

Camilo

Messages : 433
Date d'inscription : 18/10/2007
Age : 32
Localisation : Bordeaux/Talence/Martillac

Voir le profil de l'utilisateur http://camilosarea.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le débat est ouvert !

Message  émilie lemay le Sam 26 Jan - 21:45

salut à tous,

le débat est ouvert effectivement:

- Quelle place occupent les ASS, les ES et autres, en tant que stagiaires, pour avoir le sentiment qu'ils sont en position de demander une gratification ?

- Les stagiaires, même si l'intitulé du stage est "à responsabilité éducative", qui n'est pas au pluriel, je vous le précise exprès..., doit-il assumer les mêmes responsabilités qu'un professionnel ?

- quel sens allons-nous donner à ce stage, voulons-nous réellement occuper cette place ou devons-nous revaloriser la place du stagiaire ? ne sommes-nous pas en formation ?

- qu'en est-il d'une allocation d'autonomie, d'une allocation de formation s'il s'agit d'une question de précarité étudiante ? Quelle image ont l'Etat, les collectivités territoriales de la jeunesse, de la reconnaissance de sa place au sein de la société, nous produisons de l'emploi me semble-t-il ?

Vivement cette journée du vendredi 28 mars pour travailler ces questions ensemble !!!

émilie lemay

Messages : 349
Date d'inscription : 24/10/2007
Localisation : bergerac (24) aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le débat est ouvert !

Message  émilie lemay le Sam 26 Jan - 21:56

resalut,

en fait j'ai autre chose à dire :

- pourquoi les stagaires ne peuvent pas se coller sur l'emploi du temps des formateurs de terrain ?

- pourquoi les stagiaires ne peuvent pas discuter à un moment donné avec le formateur de terrain de leur envie de se coller sur l'emploi du temps d'autres professionnels pour voir, discuter des différentes manières de fonctionner de chacun ?

- ne doit-on pas obliger les formateurs de terrain, les institutions, par la charte d'accueil du stagiaire, à débloquer une demi-heure au moins par semaine, répartie comme les intéressés le souhaiteraient, afin de faire le point mais ceci n'est plus nécessaire si le stagiaire se colle à l'emploi du temps du formateur de terrain et évoque les "choses" au fur et à mesure...

- nous ne devons pas accepter l'idée de nous retrouver seuls !!! je crois que c'est important

émilie lemay

Messages : 349
Date d'inscription : 24/10/2007
Localisation : bergerac (24) aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le débat est ouvert !

Message  nibal01 le Dim 27 Jan - 0:41

Je pense que tout le monde ne se retrouve pas seul, et que certains formateurs de terrains sont à l'écoute. En tout cas ça sent le vécu, et je n'aimerais pas me retrouver si SEUL sur le terrain (quoique des fois...).

Je voudrais quand même rappeler qu'une gratification n'est pas un salaire, qu'un stagiaire n'est pas qu'un observateur. Il se pose des questions, il apprend, mais il doit aussi permettre aux professionnels de ne pas trop s'encroûter dans leur pratique professionnelle justement en posant des questions parfois naïves. Je pense qu'un stagiaire, à moyen terme, est porteur de valeur ajoutée pour une institution dès lors qu'il prend son rôle à coeur.

Dans le cadre des ES, le stage long, est un stage à responsabilité, où l'on mettre un projet et où l'on est réellement un demi employé, voir un remplaçant?

Pour moi un stagiaire gratifié, c'est un stagiaire qui ne passera pas inaperçu dans la structure. On lui donne des sous...
On met des sous dans un juke box, dans un jeu d'arcade...ça veut bien dire que ça sert à quelque chose.
avatar
nibal01
Admin

Messages : 463
Date d'inscription : 24/10/2007
Age : 28
Localisation : IRTS Aquitaine-Talence

Voir le profil de l'utilisateur http://socialblog.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le débat est ouvert !

Message  émilie lemay le Dim 27 Jan - 1:38

resalut,

et bien non justement !

c'est en raison de ma situation idéale de stagiaire sur mes trois années de formation et de celles connues par mes collègues, quelque peu désabusés, que je porte ce discours...

les situations où j'ai été amenée à assumer des responsabilités ont été réfléchies avec le formateur de terrain, jamais de manière imposée, le chef de service essayait pourtant... mais le formateur était là pour défendre ma position de stagiaire et je soutenais sa position en refusant les sollicitations du chef de service en son absence...

ce n'est pas en raison d'une non gratification que nous ne sommes pas reconnus. Mes questions, mes positionnements suscitaient l'intérêt et étaient pris en compte notamment dans la problématisation des situations et les hypothèses de travail.

Il me semble que la question reste du côté du financement de la formation et non de la gratification des stages mais encore une fois, cela dépend de la place occupée par le stagiaire. S'il est amené effectivement à occuper les mêmes responsabilités que le professionnel, je crois, en tous cas, personnellement, cela me pose problème car je revendique le droit à la formation. Je pense qu'il est important de ne pas oublier que ce stage est de 8 mois, "nous ne faisons que passer" même si cette durée peut sembler importante...

Nous ne pouvons, je crois, prétendre occuper les mêmes fonctions que le professionnel.

En fait la question est : souhaitons-nous occuper cette place ou revendiquer la place de stagiaire ?

Il est vrai que cela est valorisant de se considérer comme professionnel, c'est la dynamique à laquelle nous aspirons mais dans laquelle nous ne sommes pas encore...

Les prises de responsabilités devraient même (c'était mon cas encore une fois, idéal c'est vrai...) se discuter au sein des réunions avec l'ensemble des professionnels, les projets, quel qu'il soit, sont élaborés ensemble, et les décisions concernant ces prises de responsabilités aussi. La mise en oeuvre est davantage, me semble-t-il, à discuter avec le formateur de terrain.

C'est un idéal à atteindre, la reconnaissance du stagiaire serait à ce moment-là réelle et non fondée sur la gratification. La précarité que nous vivons est autre chose, elle relève davantage d'un engagement de l'Etat et ce pour tous les étudiants, même les apprentis... et la jeunesse en généal.

soyons utopiques, soyons idéalistes

dans ce domaine, tout est à créer. sortons du moyen-âge !!

un formateur me disait il n'y a pas très longtemps : en ce qui concerne l'éducation spécialisée (j'élargis au travail social), nous en sommes à la préhistoire...

solidairement

émilie lemay

Messages : 349
Date d'inscription : 24/10/2007
Localisation : bergerac (24) aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le débat est ouvert !

Message  maloe31 le Mar 12 Fév - 15:12

tout d'abord les travailleurs sociaux n'ont pas leurs stages remunérés ou gratifié et ne rentre pas ds le cadre de la loi car nous travaillons pour des associations à but non lucratif et qui ne font pas de benéfices. notre travail ne rapporte pas d'argent. et meme si on remplace souvent des professionnels. car oui, il faut pas se voiler la face, c'est plus que frequents que des stagiaires ES ( je sais pas pour les autres) remplacent des professionnels. car les associations savent que ça leur fait des economies sur la masse salariale. mais ce ne sont pas les assoc qui sont à blamer mais bien l'état qui baissent de plus en plus les budgets. perso, je fus en stage pendant 7 mois dans un centre de soins pour toxicomanes. La ddass ayant supprimé un budget et ayant du licencier economiquement 2 educs, et bien ce sont les stagiaires qui ont pris la place. et en plus , sans vraiment de referent sur le terrain. ms l'autoformation ça forme. et au moins on a personne derriere notre dos.....et perso, je mettais ce que je voulais en place.

pour les stages gratifiés, il faut absolument prendre en consideration les parcours et les situations diverses des stagiaires. par exemple, comment ça se passera pour quelqu'un qui est financé par les assedics et qui perçoit une remuneration ou gratification? est ce qu'il pourra cumuler ou se vera refuser les aides pendant sont stages long? ( il ne faut pas ignorer que les assedics seront content de faire des economies);
que faire pour ceux qui sont en cours d'emploi et qui perçoivent un salaire?
que faire pour ceux qui ont des bourses regionales ou departementales?

ces 4 categories peuvent percevoir plus de salaires ( ou bourses...) que le montant de la gratification ( qui en plus ne serait que pour 9 mois maxi sur une formation qui dure 34 mois). donc que faut il faire?

surtout que si la lois existée, elle devrait etre appliquée pour tous les etudiants.

mais c'est sur que pour ceux qui n'ont droit à rien, ça peut etre bien utilile, voir vital.
avatar
maloe31

Messages : 224
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 37
Localisation : cfpes-cemea d'aubervilliers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le débat est ouvert !

Message  maloe31 le Mar 12 Fév - 15:19

au fait,

leila à dit: "Sinon si ça peut en rassurer, même si la gratification devient obligatoire, et si les assos ne peuvent prendre de stagiaires, le ministère a conseillé aux écoles de faire des conventions de trois mois et de les renouveler...."

c'est quoi cette abberation!!!!! l'état vote une lois et elle se decharge de ses responsabilités en demandant aux ecoles de "magouiller". car ce n'est rien d'autre qu'illégal. c'est du n'importe quoi. c'est ça qu'il faut refuser. si la lois est votée, l'état doit donner les subventions qui vont avec aux associations. et puis c'est vrai que pour le diplome, vous vous voyez expliquer que vous avez bien fait un stage long, mais que vous avez du "magouiller".....

ce n'est pas ni aux etudiants, ni aux ecoles, ni aux associations de s'adapter ms juste à l'état d'assumer.

et imaginez que vous etes sur un stage long avec une convention de 3 mois renouvelable, que le stage se passe mal et que finalement on veut pas vous resigner une convention? vous faites comment? bien sur je pense au pire, ,mais le problèmes c'est que des abus, il y en a partout!!!!

moi ça ne me rassure pas du tout
avatar
maloe31

Messages : 224
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 37
Localisation : cfpes-cemea d'aubervilliers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le débat est ouvert !

Message  Camilo le Mar 12 Fév - 20:57

Complètement d'accord. C'est abbérent

Si ma mémoire est bonne, notre directeur était contre cette idée. Puis s'est montré moins catégorique quand l'offre de terrain de stages est devenue catastrophiquement restreinte.

A suivre.

Camilo

Messages : 433
Date d'inscription : 18/10/2007
Age : 32
Localisation : Bordeaux/Talence/Martillac

Voir le profil de l'utilisateur http://camilosarea.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le débat est ouvert !

Message  Alexandre de WAURE le Mar 12 Fév - 23:06

Bonsoir.

Après avoir entendu la fin du débat et notamment la réponse à Clément (nibal ?), je dois avouer qu'il me semble falloir rester vigilants...

Si les assos ont l'obligation de mettre la main à la poche pour les stages de plus de trois mois, leurs positions quant à l'acceptation de stagiaires dépendra en grande partie des valeurs effectives (parfois à l'opposé des valeurs déclarées via les Projets Associatifs...), c'est-à-dire agies par les équipes et également par les directions. Sachant que la concurrence se développe effectivement quant aux appels à projets dans certains secteurs du social, qu'ainsi les directions (ré)agissent parfois à l'image de leurs homologues industriels et commerciaux, cela ne laisse pas forcément augurer de beaux lendemains...

Imaginons un stage de 9 mois (disons 25 semaines, soit environ 6 mois de stage effectif, si l'on ôte les regroupements et autres vacances, grosso merdo) à 300 Euros par mois (si tel est le montant de la gratification -?-), cela donne un coût d'environ 1800 Euros pour l'asso (Hors Charges, à préciser...).

Certaines assos (les plus "costaudes" financièrement) pourraient bien évidemment être tentées de proposer des "emplois dissimulés" (qui ammoindriraient le coût d'une embauche, notamment en cas de pic mommentané d'activité, ou sur un poste ME pour un stagiaire ES, tentant, n'est-ce pas ?): à ce coût, il n'y a pas de quoi se priver !...

Pour d'autres structures, moins développées, plus fragiles, voire à l'euro près, cela risque d'être plus ardu d'accepter des stagiaires, vu l'investissement global de ressources que cela nécessite (disponibilité, compétences, finances, etc)...

N.B.: Il demeure des assos participant concrètement à la promotion d'une formation "professionalisante", et donc épanouissante, c-à-d non-infantilisante...

Je me demande donc bien si, à travers ce décret, le modèle libéral n'enfonce pas une porte de plus au sein du secteur social...

Car la gratification de stage, selon la manière dont elle est investie par les assos, peut certes mener à nombres d'instrumentalisations (ce qui est déjà le cas, avec moins de cadre légal)...

Encore une fois, se confirme que le modèle de l'Etat Providence est loin derrière nous... Avis aux étourdis.

Une perspective ?...

A vue de nez, la principale garantie, face au risque d'instrumentalisation des stagiaires et des stages, serait d'établir des charte d'accueil (côté sites qualifiants) et convention de stage (côté légal ET TSF militants) mettant l'accent ET les moyens sur les contrat et suivi pédagogiques durant les stages longs...

En ce qui concerne les TSF, cela impliquerait d'être particulièrement vigilants, au moment de leur négociations de stages, sur les garanties et moyens pédagogiques proposés par les "sites qualifiants", soit de ne pas signer une convention évasive "à n'importe quel prix"...

En ce qui concerne les assos, il s'agira pour elles de considérer l'avantage, en termes de bénéfices indirects (qui sont nombreux et concrets), de s'engager en une réelle pratique d'accueil, de reconnaissance et de participation à la professionnalisation des stagiaires...

Enfin, il serait opportun que les instituts de formation informent dignement les TSF sur le cadre légal et l'enjeu de professionnalisation que constituent particulièrement les stages longs... Bref, le minimum qu'on puisse leur demander...

Non ?

Alexandre de WAURE

Messages : 56
Date d'inscription : 17/11/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://www.ones-fr.org/spip.php?rubrique12

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le débat est ouvert !

Message  Camilo le Mar 12 Fév - 23:18

Concernant le financement, des directeurs d'assos se sont exprimés de façon assez optimiste quant au subventionnement par l'État. Ils disaient que pour la première année d'application, ce serait difficile mais que pour les années suivantes, la gratification de "leurs" stagiaires pourraient être incluse dans leur budget et donc de leurs subventions...mais ça ce n'est qu'une prévision de certain. Aucun engagement n'a été pris du côté du gouvernement.

Clément, bravo pour ton intervention cheers

Camilo

Messages : 433
Date d'inscription : 18/10/2007
Age : 32
Localisation : Bordeaux/Talence/Martillac

Voir le profil de l'utilisateur http://camilosarea.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le débat est ouvert !

Message  émilie lemay le Mer 13 Fév - 12:06

il me semble qu'il est esentiel que les "pro-gratification" revoient un peu leur manière de voir les choses...

je rejoins tout à fait alexandre sur le côté "positif" de ce décret. Pour moi, c'est plutôt que du négatif !

pour moi la reconnaissance des étudiants en formation professionnelle ne vient pas de cette gratification mais de l'accueil, de la prise en compte du statut de stagiaire au sein des asso via la charte d'accueil, et les conventions de stage qu'ils nous restent à élaborer.

la question de la précarité étudiante est à la charge de l'Etat, providence (péjoratif) ou social (R. Castel), la France est un pays riche, elle est en capacité de financer plus largement nos formations et de nous permettrent de les réaliser dans d'autres conditions que celles des bourses...

Nous devons "exiger", faire en sorte d'obtenir, une allocation d'autonomie pour les 18-25 ans, une allocation de formation pour tous les autres.

Cet atelier sera important au cours de la journée, peut-être n'avons-nous pas à revendiquer cette gratification si nous créons l'ONTS, mais bien autre chose, qui serait dans l'esprit du travail social et non commercial ou industriel

Pour les "pro-gratification", je ne vais pas reprendre le post d'alexandre mais avez-vous pris la mesure des enjeux sous-jacents à cette gratification : ce qu'elle va permettre au libéralisme et ce qu'elle ne va pas favoriser du côté de l'autonomisation, de l'émancipation de la jeunesse, de la vie étudiante !!

c'est ainsi, je pense, que nous devrons discuter le 28 mars.

Pour chaque thème, de chaque atelier, il serait intéresant de voir : qu'est-ce qui se joue ici, d'un point de vue socio-économique, au niveau national car vous savez bien que tout est lié.

solidairement

émilie lemay

Messages : 349
Date d'inscription : 24/10/2007
Localisation : bergerac (24) aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le débat est ouvert !

Message  Camilo le Mer 13 Fév - 15:38

émilie lemay a écrit:Pour les "pro-gratification", je ne vais pas reprendre le post
d'alexandre mais avez-vous pris la mesure des enjeux sous-jacents à
cette gratification : ce qu'elle va permettre au libéralisme et ce
qu'elle ne va pas favoriser du côté de l'autonomisation, de
l'émancipation de la jeunesse, de la vie étudiante !!
On peut défendre la gratification ET une amélioration des conditions de stages, passant par l'élaboration d'une charte d'accueil ou l'amélioration des conventions de stage...
Si recevoir de l'argent en échange d'un travail c'est promouvoir le libéralisme, j comprend plus rien ! Oui il y a des risques et je ne les nie pas. Et non, ce décret ne me satisfait pas.

Camilo

Messages : 433
Date d'inscription : 18/10/2007
Age : 32
Localisation : Bordeaux/Talence/Martillac

Voir le profil de l'utilisateur http://camilosarea.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le débat est ouvert !

Message  nibal01 le Mer 13 Fév - 17:00

Je suis "pro-gratification", et j'aime bien ma façon de voir les choses jusque là.
La gratification est une reconnaissance, certes faible, mais une reconnaissance. D'une part le stagiaire se sent obligé, on ne peut pas être là en dilettante. D'autre part la structure qui nous accueille, qui nous gratifie, ne nous laissera pas seul, et nous amènera à prendre des responsabilités.

Il y a bien sûr plusieurs vices à éviter: un stagiaire n'est pas un manutentionnaire il doit recevoir des tâches en rapport avec sa formation, avec sa profession à venir.
Le stagiaire ne doit pas non remplacer un titulaire, et là, l'inspection du travail aurait à y redire.
PS: il n'y a pas besoin de la gratification pour que ça se passe comme ça...

Je trouve qu'une gratification est engageante pour toutes ces raisons. Et dans la gratification, je ne vois personnellement, qu'une avancée. Une avancée qui ne résoudra pas le problème de la précarité étudiante, mais qui permettra pendant quelques mois d'être moins dans le jus, et de savoir que son travail est reconnue par la structure qui nous accueille, voir par la société.

Bien sûr qu'il faut discuter du statut du stagiaire dans la structure, mais ce débat dépasse et de loin le problème de la gratification.

J'entends parler de libéralisme...qui fait une intrusion dans le social. Mon dieu non! Quel démon! Vade Retro Satanas...désolé, je m'emporte, mais je ne comprends pas ces allusion. Quand vous dites "libéralisme", vous parlez juste d'argent? Je ne comprends pas, désolé. Et quand bien même, si je fais une formation d'éducateur, c'est pour être payé dans un secteur qui me plait, et pour ne pas rester simple bénévole.
avatar
nibal01
Admin

Messages : 463
Date d'inscription : 24/10/2007
Age : 28
Localisation : IRTS Aquitaine-Talence

Voir le profil de l'utilisateur http://socialblog.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le débat est ouvert !

Message  maloe31 le Mer 13 Fév - 18:47

excusez moi, c'est juste une question pratique, mais il y a un post le débat est ouvert. serait il possible de continuer la conversation sur ce post. juste pour que le debat ne se passe pas à 2 endroits differents.

j'dis ça, j'dis rien!!!

EDIT : C'est fait ! le débat peut continuer Wink Camilo
avatar
maloe31

Messages : 224
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 37
Localisation : cfpes-cemea d'aubervilliers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

c la cata oui !!!

Message  marinett le Sam 16 Fév - 13:41

nous venons d'apprendre mercredi dans notre formation ( ES 2 ) que la loi s'appliquait effectivement pour nous aussi !!!
L'école a appelé la DASS pour en etre sur de plus ceux ci n'ont pas de financement prévu pour aider les assos qui nous prennent en stage.
Je viens de me faire refuser mon stage long de troisième année et je ne suis pas la seule!!!!
Quand se mobilise t'on !!!!
les EJE débutent leurs stages en Mars !!!!
Le temps presse

marinett
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le débat est ouvert !

Message  nibal01 le Lun 18 Fév - 10:43

Doit-on attendre un mois avant de se mobiliser??? Là la situation est vraiment critique, et étant un habituel modéré, j'avoue que là je suis sidéré. On ne peut pas laisser des étudiants sur le bord de la route à cause du gouvernement qui nous néglige. Après tout, le l'avenir du travailleur social c'est peut être le CRS? C'est de la véritable maltraitance par négligence.

Que fait-on? Un courrier signé par tous nos contacts adressé aux pouvoirs publics? prévision de manifestation? ????????????
avatar
nibal01
Admin

Messages : 463
Date d'inscription : 24/10/2007
Age : 28
Localisation : IRTS Aquitaine-Talence

Voir le profil de l'utilisateur http://socialblog.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le débat est ouvert !

Message  Leila le Lun 18 Fév - 17:56

attention à ne pas réagir trop vite, ce matin j'en ai parlé à ma prof de droit, apparemment un groupe de juriste bosse sur la question et étant donné que ce décret a été crée suite aux étudiants déja diplomés qui étaient exploités pendant des mois.. Donc quand le gouvernement se sera rendu compte de la bourde, tres prochainement m'a ton dit, ils sortiront une dérogtion qui nous exclueront de ce décret...et ne pas compter sur les collectivités territoriales, jamais elels ne verseront un cent...

donc manif moi jsuis pour mais attendons d'etre sur que la situation ne se résolve pas d'elle même...

_________________
"Si Dieu existe, j'espère qu'il a une bonne excuse..." Woody Allen
avatar
Leila

Messages : 147
Date d'inscription : 17/12/2007
Age : 32
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le débat est ouvert !

Message  nibal01 le Lun 18 Fév - 18:10

Je suis d'accord, mais là, ça met en péril, aujourd'hui et demain, la formation d'étudiants! C'est là où il y a urgence selon moi. Comment on peut montrer notre mobilisation pour ces étudiants?
avatar
nibal01
Admin

Messages : 463
Date d'inscription : 24/10/2007
Age : 28
Localisation : IRTS Aquitaine-Talence

Voir le profil de l'utilisateur http://socialblog.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le débat est ouvert !

Message  Leila le Lun 18 Fév - 18:32

Bonne question, c'est d'ailleurs pour ça que la journée du 28 tombe à pic, une représentativité étudiante aurait permis de réfléchir à la question...

Des étudiants se sont battus pour avoir cette gratification, on va ptet pas manifester cash !!

Mais c'est vrai que c'est urgent, peut être voir avec les syndicat, il me semble que la CGT CFDT se bougent au ministère en ce moment...

_________________
"Si Dieu existe, j'espère qu'il a une bonne excuse..." Woody Allen
avatar
Leila

Messages : 147
Date d'inscription : 17/12/2007
Age : 32
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le débat est ouvert !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum