compte rendu de la réunion du vendredi 21 mars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

compte rendu de la réunion du vendredi 21 mars

Message  clarita le Lun 24 Mar - 3:37

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU VENDREDI 21 MARS CONCERNANT LA GRATIFICTION DES STAGES[/size]

Lieu de l'AG: salle 002 à l'ISLV, de 14h à 17h
Animation: Olivia, Sophie.
Prise de note: Claire.

Ordre du jour :
-lettre DRASS
-compte rendu collectif interécole
-point manif
-panneau info (accueil)

  • intervention de Mme Prestini
=> Des questions sont soulevées concernant la situation des boursiers et des personnes rémunérées par l'Assedic : sont-elles concernées par le décret? Des informations contradictoires circulent.

=> Une mise au point est également faite suite au sentiment exprimé par certains étudiants de n'avoir pas été respecté dans leur point de vue : il est important que ces AG restent ouvertes à tous et que les avis exprimés soient représentatifs de l'ensemble de la promotion.


=> Concernant la pétition, elle est à faire remonter au collecitf pour le 26. Un exemplaire circule en ligne sur le forum, dans l'espace de l'IRTS de Rennes, cependant, attention : les
revendications ne sont pas toujours les mêmes d'une semaine sur l'autre.


=> Débat concernant les renvendications votées en AG interécoles et confirmées par l'AG ISLV : ces revendications n'évoquent pas la reconnaissance de notre diplôme au niveau bac+3. Des étudiants souhaitent faire évoluer ces revendications et y inclure ce point, d'autres
préfèrent rester centrer sur cette préoccupation urgente de la gratification. L'ISLV peut être force de proposition au sein de l'AG interécole, il est donc décidé d'aborder ce point lors d'une prochaine réunion. En effet, les votes fait au début du mouvement ne sont plus forcément représentatifs de l'avis général, du fait de l'augmentation du nombre de participants.


=> Compte-rendu du collectif interécole du 21/03 au matin (cf message sur le forum gd nord)


=> Point sur le parcours manif : départ 14h porte de paris, puis passage rue du Molinel, gare, rue Faidherbe, rue nationale, Solférino, rue Inkermann, pour terminer devant la préfecture. Prévoir de quoi se faire entendre : casseroles, bouteilles en plastic...

=> Intervention de Mme Prestini après un point entre étudiants sur les reventdications à lui porter :

  • OK pour installer un tableau d'information dans le hall de l'institut.
  • Concernant la mise à disposition de matériel et d'une ligne de téléphone, nous passerons par Mme Frank.
  • Sur la grève : Mme Prestini est d'accord pour rédiger un courrier à destination des terrains de stages pour les informer de notre mouvement, cependant il ne peut s'agir d'une lettre de soutien : la décision des grèves nous appartient à chacun de façon individuelle, en tant qu'étudiant.
    De même il convient de prévenir le lieu de stage, éventuellement par écrit. Mais il ne s'agit pas de demander une autorisation d'absence : la grève est un droit.
    Si les employeurs s'opposent il y a toujours la possibilité pour l'étudiant de leur demander de contacter Mme Prestini pour qu'elle leur explique la situation.

    Durant ces temps d'absence nous restons couverts par l'assurance de
    l'école.

    Nous ne sommes pas notés absents durant les jours de grève votés en AG. Pour les étudiants indemnisés par l'Assedic, Mme Prestini ne transmet pas de feuille de présence durant les temps de stage, donc ils ne sont pas au courant si
    l'étudiant manque une journée. Si la grève se prolonge, l'institut préviendra la DRASS, les employeurs, la région,

  • Concernant la validation du diplôme, la décision appartient à la DRASS. Les heures de stages manquées en première année seront rattrapables sur la suite de la formation.


  • Pourles personnes impliquées dans le collectif : attention àne pas mettre les étudiants en danger en ratant trop d'heuresde stage. Il faut s'organiser pour répartir les temps de présence en AG, ...
  • La position de l'école si un étudiant se retrouve limogé de son stage : elle ne recherchera pas d'autre stage, afin de « mettre la pression » sur la DRASS.
  • ]Un étudiant ne peut renoncer de lui-même à la gratification : le lieu de stage serait alors dans l'illégalité. La loi s'impose à tous. Concernant les conventions de stage
    antérieures au décret : pas de réponse précise à l'heure actuelle. Pas de garantie par rapport à la DRASS.

  • Pas de possibilité d'effectuer plusieurs stages de moins de 3 mois (sauf pour les 1ères années de la rentrée prochaine dont le stage sera ramenée en-deça de cette
    durée).

  • Une étudiante se charge du contact avec les étudiants de
    Maubeuge.

  • L'école ne paiera pas de trajet pour le rassemblement étudiant de Bordeaux.

clarita

Messages : 14
Date d'inscription : 24/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum