compte rendu de l'assemblée générale du 10 février 2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

compte rendu de l'assemblée générale du 10 février 2010

Message  Nicolas ERASME le Mar 16 Fév - 2:00

compte rendu de l'assemblée générale du 10 février 2010




Déroulement :

- rappel des points sur les changements législatifs de la gratification, les différents événements qui se sont passés depuis la rentrée 2009 (création du Collectifs National des Etudiants en Travail Soial...).

- compte rendu de la réunion avec Mme Iberra.

- éclaircissement sur la situation et constat des problémes rencontrés dans les différentes écoles et filiéres.



- retour sur la situation du mouvement de 2008



Propositions :

- Demander la position de chaque école vis à vis de la gratification
- Créer un collectif régionale
- Créer des commissions sur les différentes problématiques que peut
engendrer la gratification
- faire un travail à l'intérieur de chaque école.
- la ré-utilisation d'Actes là
- préparation d'une nouvelle AG, la 1ére semaine de Mars.


Conclusions :

- l'assemblée générale a permis de mettre en lien les différentes écoles et filières du secteur géographique afin de se coordonner.

- la ré-utilisation du site internet "actesla.hautetfort.com",
afin de faciliter le lien entre les différents travailleurs sociaux en formation et faire mûrir le débat.

- une délégation se rendra à la réunion (le 01/03) du collectif national des étudiants en travail social à Angers. Il manque des personnes pour représenter les différentes écoles et filières du coin (pour ceux qui seraient intéressés, contactez Nicolas CADIO, nicolas.cadio@laposte.net ou 0659586554)

- une commission doit préparer la prochaine Assemblée Générale qui devrait se dérouler début Mars (la date est encore à définir)



Si le compte rendu ne représente pas ce qui s'est dit, n'hésitez pas à le compléter et/ou l'amender.



Nicolas, pour les Tsf



Nicolas ERASME

Messages : 2
Date d'inscription : 15/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

résumé des différents temps depuis la lettre d'Angers

Message  Alex ME1 le Mer 17 Fév - 15:30

Bonjour a toutes et a tous,

Pour ceux qui souhaite donner leur avis voici les questions, que j'ai comprises, qui se posent à nous :

- Voulons nous lutter contre l'universalisation des formations du social et donc la fin de ce mode d'alternance (uniformisation sur le modèle européen)

- Voulons nous aider la région a faire barrière aux nouveaux critères d’attribution de bourse (Pour personnes n’étant pas sur le foyer fiscal de leurs parents, il faut justifier de 6 mois de SMIC sur l’avis d’imposition N-1 ou N-2)

- Pour les ME, Voulons nous avoir le droit à la gratification (aux vu des difficultés financières de certains boursiers)

- Voulons nous la gratification pour tous, aussi bien les bousiers et que les personnes touchant les AREF des ASSEDIC


- Voulons nous nous battre pour la sauvegarde de la gratification ou souhaitons nous une alternative comme les indemnités des élèves infirmiers ou proposons nous d'autres alternatives

-----------------------------------

Voici un résumé des évènements que j'ai pu relever et comprendre :



Lettre du collectif d’Angers par rapport :

- pénurie des lieux de stage

- Solution bancale adopté par les centres de formation

- Solution illégale (refus de la gratification)

- Condition financière précaire des personnes en formation

- Projet de formation remis en question

- Possibilité de l’alternance pour palier aux problèmes

- Projet de formation universitaire des formations de social (uniformisation sur le modèle européen)

- Soutiens à la convention collective 66.



Réunion du 18 décembre : Harmonisation des actions.



Réunion du 4 janvier du CNETS (Collectif National des Etudiants du Travail Social) :

- 45/90 personnes sans stage à Clermontferrand

- Vide juridique par rapport à la gratification (Jurisprudence)

- Est soulevé le fait que la gratification pourrait être versé par la CAF ou un établissement tiers

- Concurrence entre les établissements pour trouver des lieux de stages

- Demande de débloquer une enveloppe pour gratifier tout le monde

- Lutte pour la sauvegarde de notre mode de formation : l’alternance

- Mettre en lien tous les établissements de formation pour avoir plus de poids.



Réunion du 18 janvier (entre professionnels) :

- Participation exigeante des établissements terrains

- Coût de la gratification pour les établissements terrain

- Baisse des possibilités d’alternance de 22%

- Mission d’inspection sur ce qu’engendre la gratification par rapport aux stages

- Demande de rémunération pour les référents terrain par rapport au travail en plus que demande un stagiaire



Comité de parole des étudiants du travail du travail social :

- La nouvelle réforme demande trop de travail, d’implication pour les référents

- Idée de se caller sur les élèves infirmier et d’obtenir une indemnité de stage (30, 35 et 40 € par semaines en fonction de l’année) et défraiement des frais de déplacement (attention prise en compte de la distance entre le lieux de formation et le lieux de stage) sachant que actuellement la gratification tourne autour de 380€ par mois

- Est soulevé la possibilité de prise en charge par le conseil régional afin que chaque étudiant paie le même pris pour le repas

- Demande de revalorisation des bourses refusées

- Certaines personnes ont réussis à obtenir les Aides de Fin de Formation (Ariège)

- Stage à l’étranger en Europe pas de bourse ERASMUS mais mise en place d’une bourse de 250€/mois pour les stage de moins de 3 mois (sauf a ERASME)

- Stage à l’étranger hors Europe, région finance 250€/mois pour étudiants passant un diplôme supérieur ou égal au niveau 3 effectuant un stage de moins de 5 mois à but humanitaire

- La région fait barrière aux nouveaux critères d’attribution de bourse (Pour personnes n’étant pas sur le foyer fiscal de leurs parents, il faut justifier de 6 mois de SMIC sur l’avis d’imposition N-1)



Assemblée inter école fait dans le but de prendre la température et savoir ce qui se passe pour les différentes personnes en formation dans le secteur social sur la région:

- Peur de l’universalisation des diplômes pour se caller sur l’Europe

- Le fait d’être gratifié nous met dans une place d’employabilité (CV, Entretiens…)

- Inadaptation de la gratification dans un secteur non marchant

- Enveloppes de gratification seraient détenue par les DRASS et les établissements ne sont pas forcément au courant qu’il faut leur faire la demande

- Afin d’éviter les magouilles et les problèmes de gratification la DRASS pourrait-elle être l’établissement tiers a qui le stagiaire ferait la demande de versement de gratification lorsque qu’il a signé sa convention de stage de plus de 2 mois ?

- Quel est le positionnement des centres de formation ? voir à interroger les Conseils d’Administration

- Réunion national du 1er mars à Angers qui voudrait être personne relais pour aller prendre la température et savoir comment cela se passe pour les autres régions ?

- Quelle est la position des ME par rapport à la gratification ?





Rassemblement national le 1er mars 2010 à Angers dans le but de prendre la température et savoir ce qui se passe pour les différentes personnes en formation dans le secteur social sur toute la France.


Alex ME1
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum