Vives réactions après une intervention policière dans une co

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vives réactions après une intervention policière dans une co

Message  xouloux le Mar 24 Fév - 0:54

Lu sur les ash le 23.02.09
http://www.ash.tm.fr/front/infos.php?id=16793


Emmaüs France, la FNARS et le collectif Alerte ont
dénoncé dans des communiqués l’intervention, mardi 17 février, des
forces de police dans une communauté Emmaüs à Marseille, après
l’interpellation la veille d’un sans-papiers hébergé par ses soins.
La
police aux frontières a en effet mené une perquisition dans un centre
de la ville et son responsable a aussi été mis en garde à vue pendant
six heures.
Les forces de l’ordre voulaient obtenir un recensement
précis des compagnons sans-papiers et auraient saisi des documents
relatifs à la situation des personnes accueillies, ont assuré des
membres d’Emmaüs.
Dans un communiqué, l’association fondée par l’Abbé Pierre y voit une "atteinte
grave au principe de l’accueil inconditionnel qui pourtant avait été
solennellement rappelé par le président de la République dans son
discours devant le Conseil économique et social le 17 octobre 2007
".
Le
collectif Alerte, qui regroupe 37 associations et fédérations
nationales de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, s’est
indigné de l’incident dans un texte publié vendredi.
Faisant référence au même discours de Nicolas Sarkozy, le collectif trouve "particulièrement incompréhensible la perquisition (…) à l’encontre d’usagers parce qu’ils n’avaient pas de papiers".
"De
telles perquisitions ou des interventions analogues sont de nature à
accroître la marginalisation des personnes en difficulté et à mettre en
danger la cohésion sociale. Alerte demande que soit respecté l’accueil
inconditionnel dans les centres d’hébergement d’urgence
", poursuit le collectif dans son texte.
La
Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion
sociale (FNARS), qui fait aussi partie du collectif Alerte, a tenu à
réagir en son propre nom pour rappeler que d’autres interventions
policières dans des centres d'hébergement d'associations adhérentes ont
eu lieu ces derniers temps. Dans un centre d’accueil d’urgence de
l’association Dialogue de Crest (Drôme), un jeune homme en situation
irrégulière, bien que vivant en France depuis l’âge de 10 ans, aurait
ainsi été interpellé vendredi 20 février.
La FNARS rappelle que "selon la loi", les centres d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) sont dans la légalité lorsqu'ils accueillent des sans-papiers, "comme toute personne en situation de détresse".

xouloux
Admin

Messages : 136
Date d'inscription : 03/03/2008
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum