Déportations des personnes afghanes...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Déportations des personnes afghanes...

Message  xouloux le Lun 10 Nov - 2:41

...et bientôt d'autres suivront encore...


------------------

Source : http://lille.indymedia.org

----------------


Le Calais-Roissy-Kaboul va-t-il devenir le Calais-Drancy-Auschwitz ?


Calais – Kaboul, non ce n’est pas le dernier titre
d’une chanson de Renaud mais la dernière version hortefienne,
gavorienne et vichyste du drame que vivent depuis 2 jours, les réfugiés
afghans sur la côte d’Opale.




A Vichy, il y a quelques jours, les sections d’assaut
du gouvernement arrêtaient et menottaient des manifestants pourtant
pacifistes qui avaient osés revêtir l’habit à rayures des camps
flanqués d’une étoile rouge. Des militants qui entendaient dénoncer la
politique néo-pétainiste déployait par les 27 contre les immigrés du
sud et d’Asie.




Le 6 novembre, la population sans-papiers de Calais a
connu sa nuit de cristal… Des troupes casquées et armées soutenues par
des hélicoptères munies de projecteurs ont procédé à la rafle de 57
réfugiés afghans dans une très grande violence.




C’est une véritable chasse à l’homme qui a été ordonnée
par le ministère raciste de l’immigration, après les dernières chasses
« aux nègres », c’est maintenant la chasse aux Pachtounes qui a été
ouverte… Tout ceci est incroyable quelques jours après les propos de la
secrétaire d’état aux droits de l’homme, tenus lors de l’élection d’un
métis aux USA.




Mais cette chasse à l’homme d’Asie Centrale a peut être
un rapport avec la sale guerre de colonisation menée contre le peuple
d’Afghanistan.


« Il faut venger nos soldats morts au combat », doit-on
dire dans les hautes sphères de la synarchie, à quelques jours de la
célébration du 90ème anniversaire de la fin de la boucherie de 14-18,
la « der des der » disaient-ils, et 90 ans plus tard la France est
toujours en guerre d’occupation dans différents endroits du monde.




Nous dirions nous « soldats morts sous le feu de la
résistance afghane », car il s’agit bien d’une résistance héroïque d’un
petit peuple qui fait face aux plus grandes et plus modernes armées du
monde. Une résistance organisée qui n’est pas composée que de talibans,
ceux mêmes qui avaient été armés par les grandes puissances
capitalistes pour lutter contre l’armée soviétique.




Comment tromper le Peuple, comment cacher que 7 mois de
cette sale guerre coûtent à l’Etat Français, l’équivalent du salaire
annuel de 40 000 fonctionnaires ? Simplement en déclenchant des
opérations de propagande dignes des années les plus sombres de notre
histoire contemporaine.


Et au moment ou les travailleurs subissent de plein
fouet les contre coups directs de la crise financière qui va engendrer
la casse de milliers d’emplois, on ne va pas tarder à entendre à
nouveau les fachos, puisque les élections européennes sont proches et
que les licenciements dans la région sont déjà nombreux : « achetons
français, produisons français, et avec des français ! »




57 afghans arrêtés et conduits manu militari vers le
centre de rétention où ils sont entrés de suite en grève de la faim
malgré les menaces. 57 plus un responsable d’association d’aide aux
réfugiés, Jean-Claude LENOIR de Salam. Arrestation très violente du
camarade, menottes et vêtements arrachés, plaqué au sol, insulté et mis
en garde à vue dans un endroit tenu secret pendant des heures avant
d’être transféré vers l’hôtel de police de Calais. Bien sûr comme
d’hab.’, on lui reproche des insultes envers des forces de police qui
comme toujours sont très courtoises et très polies… c’est connu !




Le Calais-Roissy-Kaboul va-t-il devenir le
Calais-Drancy-Auschwitz, comparaison terrible mais nos 57 réfugiés
politiques risquent la mort rapide si ce retour est mis en application.




La situation est grave, les journalistes ont été
interdits de filmer et d’interviewer, mais les média n’ont pas le droit
de pratiquer l’omerta sur cette rafle, ce serait acquiescer un crime
contre l’humanité puisque la mort est au bout du retour.




Ne rie dire, c’est laisser faire ! Ne rien faire, c’est laisser faire !


Libération immédiate des 57 réfugiés politiques afghans arrêtés !


Libération immédiate de Jean-Claude Lenoir, de l’association Salam !


Basta les quotas vichystes !


Fascisme NO PASARAN !


"Libérez-les !"
Comité de soutien aux prisonniers et réfugiés politiques (59-62)


--------------------

10/11 - rassemblements à lille - calais ... contre les expulsions



rassemblements lundi 10 novembre 2008 à 18h


à Calais devant le centre de retention de Coquelle
à Paris devant la gare de l’est avenue de Verdun
à Lille (lieu fixé ultérieurement)


CALAIS : HALTE AUX VIOLATIONS DES DROITS DE L’HOMME


La situation à Calais depuis des années montre combien la France peut
créer, au vu et au su de tous, des « zones grises » entre l’exception
et la règle, dans lesquelles les droits les plus fondamentaux de la
personne humaine sont niés, bafoués et où règne l’arbitraire le plus
absolu.


Le dernier exemple en date est éloquent, emblématique et révélateur
de ce contournement/détournement du politique et des règles de Droit.


Ainsi, jeudi 6 Novembre, sur ordre du Préfet de région, il a été
décidé de procéder à l’arrestation de personnes d’origines afghanes,
dans le but de les expulser dans leur pays. Un vaste déploiement
policier dans les forêts autrement nommées « jungle », a incité les
militants de l’association Salam à se rendre sur place afin de
constater les faits. Ceux-ci ainsi que des journalistes de la presse
et télévision locale ont été encerclés par la police sur le parking
de l’hoverport, et ce durant de nombreuses heures tandis que dans le
même temps la chasse aux afghans se poursuivait.


Vendredi 7 Novembre, après une manifestation en soirée devant le
centre de rétention de Coquelles, les mêmes militants sont témoins
d’une nouvelle opération policière d’envergure : hélicoptère doté d’un
faisceau lumineux pour éclairer une des jungles, multiples compagnies
de CRS avec des chiens. Plusieurs dizaines de personnes afghanes
seront arrêtées.


Jean-Claude Lenoir de l’association Salam, voulant s’enquérir sur
place de ce qui se déroulait s’est vu ceinturer violemment par les
CRS, mettre torse nu puis menotter avant d’être mis en garde à vue.


Il a été libéré au terme de 24 heures de garde à vue pour « outrage
», un prétexte bien classique. Les conséquences de cette garde à vue
peuvent être redoutables. Jean-Claude Lenoir en effet, militant
éminemment respectable et responsable, a déjà été victime dans le
passé de l’arbitraire et placé en garde-à-vue. Il risque cette fois-
ci une peine d’un mois de prison ferme !


Ce même jour, la grève de la faim menée par environ 52 Afghans s’est
vue brutalement stoppée par les autorités du centre de rétention.
Tous ont été contraints de manger, avant que de se forcer à vomir
afin de reprendre la grève de la faim. De plus, une personne, de
désespoir, colère et révolte, a tenté de se pendre avec une ceinture.
Soulignons que l’avant-veille, deux représentants de l’ambassade
d’Afghanistan étaient venus les « visiter ».


Dans le même temps, le processus d’expulsion des afghans suit son
cours, et il est à craindre que plus d’une cinquantaine d’entre eux
ne soient expulsés dans les jours à venir et selon les dernières
informations plus précisément ce mardi 11 novembre.


Les conséquences de ces expulsions seront dramatiques et inacceptables.


D’un point de vue humain d’une part : la plupart des personnes
afghanes n’ont jamais vécu en Afghanistan mais au Pakistan et
risquent pour le mieux de se retrouver seules et isolées à Kaboul.
Ils risquent des sévices corporels allant jusqu’ à des mutilations
voire décapitation à l’instar des derniers afghans reconduits par
l’Australie !
D’un point de vue politique d’autre part : ces expulsions se font au
mépris des conventions de Genève et la France fait aujourd’hui
clairement le choix de payer des amendes plutôt que de respecter ses
engagements.


Nous appelons à une vaste mobilisation générale afin de dénoncer la
violation par la France de la Convention de Genève et la
criminalisation des mouvements sociaux.


Nous exigeons la libération immédiate des personnes afghanes détenues
dans le centre de rétention de Coquelles, l’arrêt des poursuites
contre Jean-Claude Lenoir, l’arrêt des rafles, chasses à l’homme et
expulsions.


RASSEMBLEMENT LUNDI 10 NOVEMBRE 2008 A 18H00
A CALAIS DEVANT LE CENTRE DE RETENTION DE COQUELLE
A PARIS DEVANT LA GARE DE L’EST AVENUE DE VERDUN
A LILLE (lieu fixé ultérieurement)


Premiers signataires :
Association Salam, 9ème collectif des sans-papiers, CSP59…


Pour dénoncer toutes violations, vous pouvez :


Ecrire, téléphoner, faxer au préfet de Région et à ses
collaborateurs, au ministre Hortefeux et à ses directeurs de cabinet
ministériels :


Voici les coordonnées :


Préfet de la Région Nord-Pas de Calais et Préfecture :


Mr Jean-Michel Bérard : jean-michel.berard KRz nord.pref.gouv.fr

le fax de la prefecture du Nord : O3 20 30 52 58

le secrétaire général : pierre-andre.durand KRz nord.pref.gouv.fr

la page accueil du site préfectoral http://www.nord.pref.gouv.fr/
page.php ?P=static/contact/


Gouvernement :


Fax ministère Hortefeux : 01 77 72 61 30 Standard 01 77 72 61 00

Directeur de cabinet : thierry.couderc KRz iminidco.gouv.fr

Conseiller du ministre : patrick.stefanini KRz iminidco.gouv.fr

Directeur-adjoint : guillaume.larrive KRz iminidco.gouv.fr

Conseillers techniques : sabrina.belkhiri-fadel KRz iminidco.gouv.fr et
geoffroy.didier KRz iminidco.gouv.fr

Maxime Tandonnet (conseiller immigration) maxime.tandonnet KRz elysee.fr

Matignon : http://www.premier-ministre.gouv.fr

Elysée : http://www.elysee.fr/ecrire/index.html

xouloux
Admin

Messages : 136
Date d'inscription : 03/03/2008
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déportations des personnes afghanes...

Message  Opé le Mer 12 Nov - 19:09

Comparer la police aux SA est un contre sens historique. La police reste la police. Les SA sont une milice politique, un bras armé d'un parti. Ce que la police n'est pas. En l'occurence, dire que la police est le bras armé du capitalisme me parait plus véridique. J'ai peur des approximations. En l'occurence, cet article en est une...approximation. Qui parle? Xouloux ou Indymédia Lille, c'est difficile à dire...
Politique néo pétainiste? Qu'est ce que cela veut donc dire?
Je comprends et accepte le terme de rafle. Mais celui de "Nuit de Crystal" me parait complètement hors propos.
Les parallèles historiques sont faciles à faire, et vu la situation, je le comprends. Cependant, faisons attention aux mots que l'on emploie. Ca ne regarde que moi, mais assimiler la police aux SS par exemple, me parait un non sens...Tout comme assimiler les centres de rétentions à des camps d'extermination...

Opé

Messages : 126
Date d'inscription : 01/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum