A qui profite la crise?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A qui profite la crise?

Message  maxou le Sam 11 Oct - 16:32

Voici une ébauche de réponse illustrée par un film choc:

http://www.dailymotion.com/relevance/search/naomi+klein/video/x61ckm_naomi-klein-la-strategie-du-choc_news







Souvenez vous également de l'île aux fleurs ...

http://www.dailymotion.com/relevance/search/l%2527%25C3%25AEle%2Baux%2Bfleurs/video/x29939_lile-aux-fleurs_politics







Et si vous n'en êtes pas convaincus: je vous invite à vous renseigner
sur les assurances sur les risques financiers ouvertes à des capitaux
privés depuis cet été...





Et après, le pouvoir appelle à la solidarité nationale.







Allez faisons le avant qu'il ne soit trop tard...



Bisous

Quel cynisme...
_________________
Faites des bizoux!

maxou

Messages : 49
Date d'inscription : 16/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A qui profite la crise?

Message  maxou le Jeu 16 Oct - 2:01

Mais le jeu de dupe est beaucoup plus profond:

experts : passez votre chemin...

neophytes en besoin de bases pour une meilleure comprehension :

une petite video pour ceux qui ne comprennent pas trop comment fonctionne le systeme economique mondial :

http://vimeo.com/1711304?pg=embed&sec=1711304


un petit texte pour expliquer la crise et le futur echec des solutions mises en place :

Mme. Ginette a une
buvette à Bertincourt,
Pour augmenter ses ventes, elle décide de faire
crédit à ses fidèles clients,
souvent au chômage de longue durée ou en CDI.


Vu qu'elle vend à crédit, Mme. Ginette voit augmenter sa fréquentation
et, en plus, peut augmenter un peu les prix de base du "calva" et du ballon de
rouge.

Le jeune et dynamique directeur de l'agence bancaire locale,
quant à lui, pense que les "ardoises" du troquet constituent, après tout, des
actifs recouvrables.

Il commence donc à faire crédit à Mme. Ginette,
ayant les dettes des ivrognes comme garantie.

Au siège de la banque, des
traders avisés transforment ces actifs recouvrables en CDO, CMO, SICAV, SAMU,
OVNI, SOS et autres sigles financiers que nul n'est capable de comprendre.


Ces instruments financiers servent ensuite de levier au marché
actionnaire
et conduisent, au NYSE, à la City de Londres, au Bourses de
Francfort
et de Paris, etc., à des opérations de dérivés dont les garanties
sont totalement inconnues de tous (c.à.d., les ardoises des clients insolvables
de Mme Ginette).

Ces "dérivés" sont alors négociés pendant des années
comme s'il s'agissait de titres très solides et sérieux sur les marchés
financiers de 80 pays.

Jusqu'au jour où quelqu'un se rend compte que les
clients du troquet de Bertincourt n'ont pas un sou pour payer leurs dettes.


La buvette de Mme. Ginette fait faillite.

Et le monde entier
possède des créances pourries

Mais du fait de la faillite de la buvette
de Mme Ginette, le banquier de Mme Ginette se trouve avec un "trou" dans son
bilan.

Alors il cherche de l'argent pour équilibrer ses comptes.
D'ordinaire il emprunte, mais comme beaucoup de banquiers ont des dettes pour
avoir prêté à beaucoup de Mme Ginette, ils ne veulent plus lui prêter.


Le banquier de Mme Ginette doit alors se résoudre à vendre ses titres en
bourse pour récupérer des sous. Et comme les autres font pareil, les cours de la
bourse chutent. Il doit vendre de plus en plus de titres pour récupérer la même
somme.

Tous les banquiers pensent que les autres peuvent avoir des
créances pourries cachées, qui contiennent les dettes des ivrognes de Mme
Ginette. Donc ils ne prêtent plus par peur de ne pas récupérer leur mise.


Tout ceci amplifie le mouvement de vente de titres pour retrouver de
l'argent pour ceux qui en ont besoin.

Alors, l'Etat et nos Géniaux
Banquiers Centraux vont essayer de stopper le processus en garantissant les
prêts d'argent que plus personne ne veut faire, en reprenant ces créances
pourries .

Comme les créances sont pourries, les prêts qui ont été
garanties par nos chers dirigeants politiques qui ne comprennent pas plus que
les autres à ce qui se passent vraiment, ne seront pas ou peu remboursés par les
banques.
Donc les budgets des Etats les prendront en charge et au final les
dindons de la farce seront comme d'habitude les contribuables actuels et les
générations futures.

Fin de
l'histoire

maxou

Messages : 49
Date d'inscription : 16/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

360 milliards c'est quoi ?

Message  CGT ADDSEA le Ven 17 Oct - 13:50

Un article court et instructif dans le dernier numéro de l'hebdomadaire Lutte Ouvrière sur ce que représente les 360 milliards offerts par le gouvernement aux banques... des chiffres à avoir en tête quand on nous dit qu'il y a pas d'argent pour offrir un accompagnement social de qualité aux mômes, adultes ou familles qui nous sont confiés.

<blockquote>
360 milliards, c’est quoi… ?


Les sommes engagées par le gouvernement pour venir à la rescousse des banques sont si astronomiques qu’elles n’évoquent pas grand-chose.

Pour se faire une idée plus précise de ce que représente le plan d’urgence de 360 milliards offerts aux capitalistes, voici quelques éléments de comparaison.

360 milliards d’euros, c’est :
- un peu plus que le budget de tous les ministères réunis (343 milliards)
- 1,3 fois toutes les recettes fiscales de l’État (265 milliards)
- 6 fois le budget de l’Enseignement (59 milliards)
- 134 fois le budget de la Culture (2,7 milliards)

C’est aussi l’équivalent de :
- 3,6 fois la somme nécessaire à la création d’un million de logements (100 milliards)
- 11,4 fois la somme nécessaire à la création de 750 000 emplois dans les services publics (31,5 milliards)
- 30,7 fois le « trou de la Sécu » 2007 (11,7 milliards)
- 72 000 écoles primaires de 12 classes (une telle école, ultra moderne, récemment inaugurée à Limeil-Brévannes, a coûté 5 millions d’euros)
- 960 hôpitaux de 600 lits (un tel hôpital comme celui qui se construit à Belfort coûte 375 millions d’euros).

Lutte Ouvrière, 17 octobre 2008
</blockquote>

CGT ADDSEA

Messages : 3
Date d'inscription : 17/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A qui profite la crise?

Message  nibal01 le Sam 18 Oct - 1:05

Juste pour dire que cet argent c'est un emprunt qui devient un prêt pour les banques, ce n'est pas une dépenses sèches. Comparons ce qui est comparable.
avatar
nibal01
Admin

Messages : 463
Date d'inscription : 24/10/2007
Age : 28
Localisation : IRTS Aquitaine-Talence

Voir le profil de l'utilisateur http://socialblog.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: A qui profite la crise?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum