Compte rendu coordination nationale de lyon du 29/30 mai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Compte rendu coordination nationale de lyon du 29/30 mai

Message  vincent Z le Sam 31 Mai - 16:00

Voila le lien pour télécharger le compte rendu (il faut s'inscrire sur le forum pour pouvoir le telecharger...):
http://www.tremplin-social.fr/forum/viewtopic.php?p=2460#2460
avatar
vincent Z

Messages : 26
Date d'inscription : 16/05/2008
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compte rendu coordination nationale de lyon du 29/30 mai

Message  Camilo le Sam 31 Mai - 17:28

Salut !
Y a pas moyen d'avoir un copier/coller ici ? Ce serait plus pratique non ?

_________________
A L'ASSO ! association étudiante de l'IRTS de Talence (33) : ALASSO.net

Camilo

Messages : 433
Date d'inscription : 18/10/2007
Age : 32
Localisation : Bordeaux/Talence/Martillac

Voir le profil de l'utilisateur http://camilosarea.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compte rendu coordination nationale de lyon du 29/30 mai

Message  vincent Z le Sam 31 Mai - 18:17

Le rapport de la coordination nationale fait 13 pages sous word (2 jours de débats ca laisse des traces...) je vais essayer de mettre ca en plusieurs parties...
avatar
vincent Z

Messages : 26
Date d'inscription : 16/05/2008
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compte rendu coordination nationale de lyon du 29/30 mai

Message  vincent Z le Sam 31 Mai - 18:18

Compte
rendu 4ème coordination nationale de Lyon






Journée 1 : Le 29/05/2008





Ordre du jour :


- Position
des différentes écoles / régions,


- Compte
rendu 27 mai,


- Elargissement
du mouvement au secteur social,


- Actions
à venir,


- Rôle
coordination nationale et statuts,


- Avenir
de l’organisation nationale,


- Présence
des syndicats lors des coordinations nationales,


- Bureau,

- BAC
+ 3.



I.
Position
des différentes écoles / régions



IDF : Veut un consensus entre le « oui mais » / « non ».
C'est-à-dire « Non » a la non concertation et « oui » au
consensus. Soutien important des centres de formations. Mobilisation des
terrains de stage. Etudiants invités aux AG des formateurs. Les formateurs se
proposent de bloquer les examens pour venir en aide aux étudiants.


Poitou-Charentes : 1ère position : « non » à la gratification,
Puis « oui » mais suite a la coordination nationale de Lille.

Proposition :
- Problèmes à réfléchir avec les juristes.


- Gel des stages votés et acceptés.

Rhône-Alpes :
Position gel des stages par principe.


Il y a un débat actuelle sur le gel des formations / diplôme (la prise de position sera
influencé par la décision nationale.


Depuis la lettre de l’AFORTS et du GNI il y a une perte de mobilisation. Besoin d’une
position nationale.


PACA :
Pas d'urgence car les départs en stage sont en juillet et septembre. Ils sont
en grève. Les centres de formation libèrent des après-midi pour la
mobilisation. A Toulon : 60 personnes n’ont pas de stages.


Mobilisation difficile,

Position : « non » au décret dans l’état actuel. Réécriture du décret. A permis
de remobiliser. Besoin de reformuler les revendications.


Réflexion sur le statut du TSF en formation.

Problématique différentes entre les régions (ceux qui partent en stage et ceux qui ne partent
pas.)


Toulouse : En grève depuis une semaine.

Blocage de centres de formation.

Position de plus en plus ferme sur le « non » a la gratification. Veulent des
réunions tripartites.


Nogent-sur-Marne : Le « non » devient de plus en plus majoritaire. Veulent un
élargissement de la mobilisation aux autres problèmes du secteur social.


Montrouge : Veulent un élargissement aux autres problèmes du secteur social. Manque de
mobilisation. Position majoritaire des étudiants : « oui mais ».
Les personnes vraiment mobilisées veulent un « non ». Difficulté de
gestion dans le mouvement.


Auvergne : En grève depuis 10 jours. Positionnement
clair des Ecoles / syndicats de formateurs / site gratifiant / syndicats :
Demande l’abrogation du décret. Veulent défendre la qualité globale avec les
salariés.


Clermont-Ferrand : Veulent se fédérer au niveau national. Rappel le caractère urgent de la
situation. Veulent un représentant au CSTS (rappel qu’il y a une place vacante
pour les étudiants.) Le blocage des TSF a crée un rapport de force avec les
centres de formation (en 5 jours le blocage a fait « plier » la
direction aux revendications étudiantes)


IRTS Dijon : Union par promotion. En grève depuis plus d’une semaine. Manque 15
stages au niveau de la promotion ES (départ en stage début juin). En lutte avec
la direction. En conflit avec les formateurs. Stage des ES 2ème
année diminué de 3 mois. Le directeur IRTS est le vice-président de l’AFORTS.
RDV avec la DRASS : soutien partiel. Le Conseil Général non-informé.
Demande une table ronde avec les institutions. Veulent plus de médiatisations. Parle
de maltraitance institutionnelle. ES 3ème années ont boycotte
certaines épreuves de leur diplôme.


Nancy : en grève active depuis plus de 2 mois. La direction / les employeurs
soutiennent le débat. Si 1 personne n’a pas de stage, personne ne partira en
stage.


Bordeaux : Grève voté cette semaine, position des AG : « oui mais ».

Demande plus de médiatisation. Besoin de remotivé les troupes.

Lille : Grève du 14 mars au 15 mai. Pensent à une convention avec les mairies. Mobilisation
étudiante qui diminue. Départ en stage probable en septembre. La direction a
fait une nouvelle convention de stage avec le statut financier du TSF. Certains
étudiants parlent même d’arrêter la formation.
Retour en stage prévu pour certaines écoles. Certains n’ont pas encore
de stage (position de la direction : c’est la responsabilité de l’étudiant).
Le Conseil général refuse de verser des fonds pour la gratification. Pas de gel
de stages. Pour certaines écoles dérivent du stage de 7 mois en deux stages de
3 mois. Double discours des formateurs. Les étudiants font le tampon sur le
sujet de la gratification entre structures / sites gratifiants.


Lorraine : En grève active. Blocage IRTS. 16 juin départ des ES. Soutien des formateurs
qui font un mouvement. Demande de soutien a la coordination nationale. Veulent
table ronde DRASS / DASS / centre de formation / étudiants.


Tours : Vote du « oui mais ». Les TSF sont en stage.

Pau : ITS de Pau bloqué. Il n’y a que les gens qui passent des examens qui rentrent.
Directeur + Personnel bannie. Beaucoup de communication. Tout le monde ou
personne ne part en stage gratifié. Elargissement de la gratification au niveau
4 et 5. Organisme tiers payeur de la gratification. Départ en stage gelé. Les formateurs soutiennent partiellement le mouvement. Opposition importante entre formateur et direction.



Intervention diverses :

Le blocage des écoles suscite un engouement général.

Le décret pourrait aboutir, à terme, à la suppression de certaines associations
(qui représente 80% des institutions dans le secteur sociale).


Appel au ralliement. Les étudiants ne peuvent pas rédiger la loi mais juste rapporter à
l’état les difficultés de son application.


Un blocage massif (en mouvement national) permettrait de mettre la pression
ailleurs que sur les étudiants.


Député prêt à aider la coordination nationale

IRTS Poitou-Charentes : directeur qui a peur de se positionner ; tient les
étudiants en « otage » avec les ASSEDIC Si pas de stage en septembre,
les étudiants portent plainte.


Lille : Doute sur le fait que la gratification / ASSEDIC sont cumulables.

(Info : rien n’empêche le terrain de stage de ne pas gratifier, selon un directeur de
centre de formation. La gratification est au bon vouloir du terrain)


INFA de Nogent : Mettre la pression à l’AFORTS et le GNI qui changent de
position quand ça les arrange


Rhône alpes : Problème également avec les ASSEDICS. Entame de négociation avec
la DRASS : demande d’une table ronde lors d’une occupation : Réunions
mises en place.


IDF : recours juridique : aberration : on nous considère soit comme des
universitaires ou non, selon comme ça les arrange ; Donc quelque chose à
faire de ce côté-là.


Clermont Ferrand : info donnée : réunion sur la « décentralisation de
l’action sociale et perspective des formations » organisée par l’AFORTS
sur Paris le 13 juin.


Action juridique envers centre de formation : on va se les « mettre à
dos ». Demande de révision du diplôme d’état.


Rennes : enjeux aujourd’hui sur la remobilisation nationale grâce a la coordination
nationale.


Dernière édition par vincent Z le Dim 8 Juin - 15:22, édité 1 fois
avatar
vincent Z

Messages : 26
Date d'inscription : 16/05/2008
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compte rendu coordination nationale de lyon du 29/30 mai

Message  vincent Z le Sam 31 Mai - 18:19

I. Compte rendu de la journée du 27 mai.

Rappel : Le co-président du STAPRO qui est un ancien directeur d’université et qui est à
l’origine de la gratification des stagiaires dans le service marchand. Il a
reconnu qu’il était à l’origine de la « pagaille » actuelle chez les
TSF.


Le STAPRO nous ont informe que nous n’étions pas assez représentatifs au niveau
national pour être présent a la réunion interministérielle de l’après-midi. Il
a inclus le problème des TSF dans les revendications de Générations Précaires.


Ils nous ont conseillé de contacté les vice-présidents des finances aux conseils
généraux. Ils nous ont également conseillé d’interpeller les directeurs des
centres de formations quant à notre situation actuelle.


Il nous a affirmé que les ministres n’avaient pas de compétences sur les départements.

Il nous a affirmé qu’il prendrait contact pour que les représentants nationaux
rencontrent des membres du cabinet de Xavier Bertrand.


Il nous a invité à la réunion du STAPRO du 4 juin pour recevoir les représentants
nationaux et un directeur d’établissement. Ils n’ont aucun moyen d’action si ce
n’est qu’une force d’influence. D. Laurent (co-directeur STAPRO) s’est engagé a
parlé de notre situation a la réunion interministérielle de l’après-midi (comme
la CGT, CFDT, Générations Précaires…) Notre problème a bien été abordé durant
la réunion. Santini (ministre de la fonction publique) a affirmé qu’il n’y
aurait pas de fonds débloqués pour le secteur public. Nous avons également
appris que lors de cette réunion il a été demandé que les conseils généraux
doivent débloquer des fonds pour les associations qui dépendent de l’état.




Compte rendu du communiqué de Presse du 27 mai :

- La charte des stages sera appliquée à la fonction publique,

- L’accent sera mis par ailleurs sur la transparence et l’égalité des chances.

- Pour les stages consistant pour l’essentiel à observer, l’étudiant bénéficiera au
moins d’un défraiement et de facilités telles que l’accès au restaurant
administratif.


- Pour les stages consistant en la réalisation d’une tâche clairement identifiée, ou
au cours desquels l’intéressé est investi de véritables responsabilités,
l’étudiant sera pris en charge comme s’il était agent public sur la base du
SMIC



Réactions diverses :


-Le gel des formations aurait un réel poids au niveau institutionnel,

- Refus d’une formation universitaire (il faut garder la formation en alternance)

- Doutes sur l’utilité de s’unir avec Générations Précaires qui ont des revendications
et des positionnements différents des TSF


- Toulouse : action a la DRASS. Délégation de 7 personnes qui ont rencontré
le Directeur de la DRASS en revendiquant le « non » à la
gratification.


- Le 4 juin il y a de la place pour 3 ou 4 personnes avec le STAPRO. Proposition : 5
personnes ou personne ? Notre organisation a une légitimité pour la
présence de ces 5 personnes.


- Proposition : Une page internet pour mettre des informations claires en
ligne.


- Quels messages pour le 4 juin ?


III. Elargissement de la gratification au secteur social.

- Il faut élargir la gratification au secteur social en général. Le problème n’est
pas que financier. C’est l’éthique du métier qui est remis en question.


- Vu l’évolution de la situation il faut reposer les questions de fonds. Le système
LMD entrainerait une perte du choix qualitatif des stages.


- Il faut unir tout les acteurs du secteur social pour aller a l’encontre d’un
gouvernement anti social.


- La coordination nationale doit avancer sur du concret.

- Proposition IDF : défraiement au lieu de gratification ajouté a une
allocation d’étude.


- La LCR accepte de suivre notre mouvement. A débattre…

- La coordination nationale doit devenir un outil pour rendre compte d’un statut de
TSF.


- Proposition de vote : « Les TSF réclament un statut spécifique qui
s’accompagnerait d’une suppression du décret en l’état afin de préparer une
négociation et une réécriture de ce décret qui mettrait en avant une aide
financière tout au long de la formation »


- Proposition de questionnaire pour savoir où en sont les étudiants sur leur
ressenti face au travail social actuel.


- Question : Les votes des coordinations précédentes doivent ils être
respecter ou peut on revenir sur les précédents votes ?


- Proposition : Gratuité de la formation professionnelle à la place de
la gratification ?


- Proposition de re-vote des revendications.

- Proposition de faire un argumentaire du « oui mais » et du
« non » pour arriver à un consensus
(cas par cas)


- Proposition de voter la demande de suspension du décret en l’état dans le secteur
médico-social.


- Proposition : Reporter à plus tard la
décision de la coordination nationale.


- Questions : Quels moyens d’actions pour quelles revendications ?

- La question de la fédération / association / syndicats pour la coordination
nationale revient souvent dans les débats (point numéro 5 de l’ODJ).


Vote pour faire un argumentaire entre le « oui mais » et pour le
« non » pour aboutir a un consensus.


Premier
vote : 11 pour


8 contre

9 abstentions

Total : 28 votants


Deuxième vote :

18 pour

8 contre

12 abstentions

Total : 38 votants.

Adopté


Dernière édition par vincent Z le Dim 8 Juin - 15:26, édité 1 fois
avatar
vincent Z

Messages : 26
Date d'inscription : 16/05/2008
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compte rendu coordination nationale de lyon du 29/30 mai

Message  vincent Z le Sam 31 Mai - 18:19

Arguments pour le « non » :

- Inégalités privé / public

- Inégalités entre tous les niveaux de diplôme

- Inégalités entre tous les traitements suivant les durées du stage

- Mise en péril des formations en alternance mais aussi des professions du travail
social et donc des usagers


- Remise en cause du statut du stagiaire

- Ne répond pas la précarité des étudiant

- Financement débloqué mais de manière inégale

- Loi discriminatoire qui implique une mise en concurrence des stagiaires en fonction
de leurs statuts et de leurs fonctions.


- Inadaptés au secteur non-marchand

- Appauvrissement quantitatif et qualitatif de nos lieux de stages

- Aberration : ce décret concerne le cursus universitaire et non les formations professionnelles
qui sont fondés sur le respect de l’alternance entre formation pratique et
théorique


- Remise en cause du projet de formation des étudiants.

- Plus de vrai choix de stage.

- Risque de disparition des structures alternatives de long terme.

- Mise en concurrence accru entre salariés et stagiaires.

- Création d’une main d’œuvre bon marché.

- Fait sans aucune concertation préalable.

- Participe de la liquidation progressive des principes fondateurs de l’action sociale.

- Le « non » assure le statut de l’apprenant du stagiaire.

- Permet de ne pas parler du statut des étudiants et du réel revenu pour les étudiants.

- Légitimé l’abus des stagiaires,

- Différenciation entre temps de cours et temps de stage.

- La gratification fait porter le poids de la précarité a des structures
non-lucratives (en l’état actuel ce sont les sites gratifiants qui payent la
gratification -> l’argent est utilisé au détriment des usagers).


- La gratification est la pour nous faire fermer les yeux sur les problèmes du
secteur social.


- Remet en cause les projets des structures envers les stagiaires.

- L’application de ce décret contribue à la précarisation des travailleurs sociaux.
L’altération du lien d’apprentissage participe au non-questionnement que l’on
peut avoir sur le terrain de stage.


- L’argent de la gratification vient de l’état et donc des cotisations. Remise en cause du
sens de la redistribution financière.


- Disparité régionale.

Revendications :

- Remise en cause du terme gratification.

- Demande d’abrogation et un vrai débat sur le statut des étudiants sociaux et
médico-sociaux.


- Une demande de consultation pluripartite, pour trouver une aide financière pérenne
et équitable pour l’ensemble des étudiants qui respecte le principe de
formation par alternance et qui, s’il s’agit d’une aide individuelle, soit
gérée et versée par un organisme tiers.



Arguments pour le « oui mais » :

- Inégalités public / privé

- Inégalités des niveaux de formation,

- Si c’est géré par un établissement tiers et un déblocage de fonds de l’état.

- Si égalité de la gratification, pas de différence de statuts donc pas de
discrimination des étudiants.


- La gratification permet d’accéder à tous les lieux de stages

- Permet aux TSF de faire leurs formations dans de bonnes conditions en accord avec leur
projet professionnel et pédagogique.


- La gratification permettrait à plus de personnes d’accéder aux formations du
secteur social.


- Permet aux personnes de faire la formation en voie directe sans être obligé de
travailler en parallèle.


- Le « oui mais » est un aménagement du décret.

- La gratification n’est pas un salaire si elle est correctement appliquée, le
stagiaire garde son statut.


- Les constats entre le « oui mais » et le « non » sont les mêmes
mais la différence est au niveau du mode de financement.


- Les travailleurs sociaux ne peuvent pas être sans arrêt différents des autres
travailleurs.


- Ce n’est pas une réponse à la précarité étudiante mais c’est une avancée positive.

- Depuis 30 ans des personnes se mobilisent pour que les stagiaires ne soient plus
exploiter.


- La loi est votée par l’UMP et c’est ce gouvernement qui est toujours en place. Il
parait illusoire de demander l’abrogation.


- La gratification doit être adaptée de manière égalitaire.

- Le délai d’abrogation du décret est dépassé (rappel : demain matin il y a une
intervention du responsable de l’unité juridique de l’ITS de Lyon-Caluire pour
étayé ces propos)


- La gratification est non-imposable.

- La gratification n’est pas un revenu

- Les générations futures risquent de ne pas comprendre que nous ayons refusé la
gratification au niveau national par principe.


Liste des éléments sur lesquels nous voulons des précisions par le juriste sont les
suivants :


- Abrogation du décret

- Suspension de son application (par un moratoire)

- La modification du champ d’application (par une ordonnance)

- Possibilité de faire réécrire le décret ?

- Quelles formes juridiques devrait-on adopter pour porter un recours

- Combien de temps prendrait ces différentes formes de recours ?

- Par rapport au droit européen, quelle est la marge d’action des nations pour
retranscrire les directives de droits Français ?


- D’autres sanctions, ou recours, existeraient-ils au niveau européen ?


Il y a le café politique avec B. Accoyer, président de l’assemblée nationale.

Vote : Va-t-on a se café politique ?

Pour : 25

Contre : 2

Abstention : 3

Action menée : communication sur le sujet de la gratification.

Les volontaires y vont.



2ème jour de la coordination nationale : Le 30/05/08


Ordre du jour :

- Actions à venir : rendez vous divers / actions sur le terrain

- Partenariat à la coordination nationale

- Mise en commun des arguments du « oui mais » et du « non » pour
aboutir à un consensus et à la réalisation d’un tract

- Construction nationale

- Prochaine coordination nationale (date + lieu)

Réactions diverses :

- Actions (urgence de Dijon vu la pression subit), propositions (blocages dans chaque
régions, décentralisation des actions sur blocages des IRTS…)


- Priorités : soutenir les écoles en difficultés (en quoi ? Comment on les aide ?),
montrer que malgré les désaccords il faut être solidaire.


- Il faudrait trouver un nom à la coordination nationale.

- Proposition de Charrie : blocage des DRASS au niveau nationale (en une même date…)

- Proposition de faire un questionnaire nationale pour sonder les TSF par rapport à la mobilisation actuelle.

- Il faut agir : dans la rue et au niveau politique.

- Idée : ne pas nommer le « oui » ou le « non » dans les
revendications.


- Une liste a été crée afin de rendre compte de l’ensemble des initiatives de chaque
région.



4 groupes de travails :

- Groupe actions : Actions à mener au niveau national, RDV à venir.

- Groupe construction nationale : construction associatif, fédération etc…

- Groupe partenaire : syndicats etc…

- Groupe consensus : arguments communs (revendications) + tracts + mise à jour
juridique.



Restitution des groupes de travail :

Groupe construction nationale :

Un formateur de l’ITS de Lyon-Caluire est venu faire une intervention dans ce
groupe au niveau juridique pour le statut de la coordination. Plusieurs
niveau : 1/ association, 2/ syndicat, 3/ politisation


La base c’est l’association. Ensuite on pourrait se monter en fédération. On doit
choisir un nom national qui sera décliné au niveau local. Un logo doit être
dessiné. Nom proposé : « TSF » Emblème proposé : pelote de
laine. Les 6 premiers articles ont été rédigés.


Mail au niveau national : contact.tsf@gmail.com

L’article 2 est en cours d’écriture. Plusieurs propositions : Défendre les valeurs
et l’éthique du travail social et/ou des travailleurs sociaux en formation et
d’assurer les liens entre les différentes écoles.


Vote : Pour ou contre le principe de l’association dénommé TSF
qui aurait pour but de regrouper les différentes écoles de travail social et de
défendre les valeurs du travail social ?


Pour : 38

Contre : 0

Abstention : 3

Adopté.


Dernière édition par vincent Z le Dim 8 Juin - 16:04, édité 1 fois
avatar
vincent Z

Messages : 26
Date d'inscription : 16/05/2008
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compte rendu coordination nationale de lyon du 29/30 mai

Message  vincent Z le Sam 31 Mai - 18:20

Groupe consensus :

Constats :

Inégalité public / privé

Inégalité différence niveaux formation (diplôme)

Inégalité durée des stages

Mise en péril alternance

Ne réponds pas à la précarité

Inégalités régionales

Mise en concurrence des statuts

Mise en concurrence stagiaires/salariés

Inadapté au secteur non marchand

Appauvrissement quantitatif et qualitatif des lieux de stage

Remise en cause des projets personnels de formation

Disparition des structures alternatives à long terme

Création d’une main d’œuvre bon marché A REVOTER



Revendications

Non applicable au secteur social, en l’Etat

Demande concertation



Proposition de tract

I Le décret du 31 janvier 2008, relatif à la loi sur l’égalité des chances réalisé sans concertation, met en danger les formations en travail social, l’action sociale et ses bénéficiaires

Définition juridique de la gratification :

Libéralité en principe bénévole remise par un employeur à un
salarié

II Constats par catégories :


- Les aspects discriminatoires


- mise en péril formation


- ne répond pas à la précarité


- conséquences sur bénéficiaires et les structures


III Nous ne voulons pas une gratification discriminatoire, mais une aide financière pérenne et égalitaire.


IV Proposition de revendications

Demander la modification des modalités d’application du
décret pour l’adapter au secteur social

Le décret ne peut être appliqué au secteur social en l’état.

Nous demandons donc la modification de la circulaire d’application
de ce décret au secteur social.

Nous demandons une négociation multipartite afin d’obtenir
un statut du Travailleur Social en Formation et une aide financière pérenne et égalitaire pour tous et partout.

Aucun vote. Les revendications créent trop de disparité
entre les écoles et restent donc en stand-by pour le moment.


Groupe partenariat :

A qui peut-on demander de se positionner ? Interpeller les acteurs locaux /
régionaux. Demande d’engagement écrit sur une position commune. Exemple :
syndicat de salarié : section médico-sociale. Faire attention a la
substitution stagiaire / salarié. Défense de la convention 66 etc…manifestation
du 26 juin pour la convention 66. Une intersyndicale a été crée sur la
convention collective 66.


Groupe action :

Propositions
d’actions au niveau national qui soient décentralisés au niveau régional :

Opération
escargot déclarée auprès de la préfecture. Voitures qui ralentissent le
circuit routier. Apres midi a partir de 13h30 / 18h le mardi 17 juin. Décorer
les voitures. Contacter tout les médias au niveau régional / national.
Prévoir : départ / arrivée / nombre de voitures …Mot d’ordre : « travail
social en danger »


Vote :
Qui est pour ou contre l’opération escargot du mardi 17 juin à partir de
13h30 ?



Adopté à l’unanimité.

Mettre un topic sur le forum tsf actif.

Une action de solidarité sera menée dans le grand est pour aider l’école de Dijon
qui rencontre de grosses difficultés.



Autres idées :

- Questionnaire sur l’état des lieux de la situation personnel des TSF.

- Envoyer une lettre commune à Sarkozy tous le même jour.

- S’intégrer aux Solidays

- Faire une pétition nationale sur Internet.

- Gel des frais d’inscription (infos : pour se couvrir au niveau légal il faut
payer 30% des frais d’inscription)


- Gel des formations

Réunion du 4 juin avec le STAPRO confirmé par mail par le secrétaire général du STAPRO.
Il paraitrait intéressant de garder le plus possible les mêmes personnes.


Pousser le gouvernement à prendre ses responsabilités : possibilité de rebondir
sur le statut du TSF. Il faut se coller au maximum à ce qui a été voté en
coordination nationale. Qui va a se rendez-vous ? Sachant qu’il y a 3
places. On peut tenter 5 personnes. Si un directeur souhaite être invité il
s’invitera lui-même ou le STAPRO contactera le directeur. Ce n’est pas
pertinent que les TSF demandent à un directeur de venir à cette réunion.



Réactions diverses :

- Les groupes de travail deviennent les commissions de travail.

- Le syndicat Sud étudiants propose à la coordination de les rejoindre.

- Le CSTS le 3 juin qui y va ? Jean-Philippe de Lille.

- 4 juin STAPRO -> préparer la réunion avec génération précaires, AFAJ etc…
Marie collectif Grand Nord / Clément Collectif Sud Ouest


- Proposition par Laurent Cailleau le conseiller de X. Bertrand, qui a la demande de Daniel
Laurent (co-directeur STAPRO) d’organiser un entretien au le ministère du
travail le MARDI 3 juin entre a 16h30 ou a 17h pour discuter de la question des
stages. Il nous demande que ce soit les 5 mêmes personnes qu’a la réunion avec
le STAPRO du 27 mai. Un gros BIG UP au STAPRO. Marie de Lille, Chloé et Vincent
de Rhone Alpes, Clément de Talence, Elodie de l’IDF


- 13 juin AFORTS / GNI sur la décentralisation de l’action social et perspectives de formations à Paris

- 10 juin AFORTS à Metz sur la mise en danger des formations. Les gens de Lorraine
s’en occupent. Marion Decreuse ou Anne Builard.


- Prochaine coordination : Marseille 12/13 ou 13/14 juin ? Peut-être le 19/20
juin ? Voir s’il serait possible d’en refaire une autre avant l’été ?


- Pour la prochaine fois, savoir quels sont les mandats des représentants ?
Libre, Semi-impératif, Impératif !


- Proposition pour la prochaine coordination de débuter la première journée par les
ateliers ? Au départ faire un point sur les écoles avant de débuter les
ateliers.


Proposition d’ordre du jour pour la prochaine coordination :

- Tract nationale

- Construction de l’association TSF

- Travailler avec les syndicats sur la CC 66

- Les syndicats doivent-ils être présents aux coordinations nationales?

- Gel des formations et gel des stages ?

- Faire un retour sur la recherche d’un consensus entre le OUI et le NON.

- Chercher les moyens d’action vis-à-vis du décret.


Dernière édition par vincent Z le Dim 8 Juin - 16:09, édité 1 fois
avatar
vincent Z

Messages : 26
Date d'inscription : 16/05/2008
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compte rendu coordination nationale de lyon du 29/30 mai

Message  vincent Z le Sam 31 Mai - 18:23

Pour ceux qui veulent le rapport en un bloc vous pouvez le telecharger sur le lien que j'ai écrit plus haut ou me demander par mp de vous l'envoyer par mail... voila, bonne lecture Smile
avatar
vincent Z

Messages : 26
Date d'inscription : 16/05/2008
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compte rendu coordination nationale de lyon du 29/30 mai

Message  cimbaro le Sam 31 Mai - 20:13

Merci pour la rapidité!!!
et encore bravo pour ces deux jours, c'était vraiment très bien!!!!
Bon courage pour la rencontre du 3!!!

cimbaro

Messages : 58
Date d'inscription : 06/05/2008
Localisation : Poitiers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compte rendu coordination nationale de lyon du 29/30 mai

Message  nibal01 le Lun 2 Juin - 10:46

Merci de revoir la mise en page...et merci de la rapidité.
avatar
nibal01
Admin

Messages : 463
Date d'inscription : 24/10/2007
Age : 29
Localisation : IRTS Aquitaine-Talence

Voir le profil de l'utilisateur http://socialblog.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

les contacts y sont où?

Message  ninouch le Mar 3 Juin - 14:22

salut Vinz,
ici Nina de Rennes, merci pour ton travail, je l'ai cherché pas mal de fois dans la case compte rendu.. du coup je vais l'y poster dès que poss.
dis moi si ya un endroit où t'as mis les contacts, ça pourrait être utile.sinon, La coord à Marseille est confirmée, pour le 12 et 13 juin, j'ai eu Anais aujourd'hui, elle aussi aurait besoin des contacts...
A +
Nina

ninouch

Messages : 13
Date d'inscription : 04/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

ya des manques??

Message  ninouch le Mar 3 Juin - 15:14

Alors voilà je viens de reprendre pour transmettre le compte rendu, mais je m'aperçois d'un petit hic....je ne vois apparaître aucune position du grand ouest Rennes, Bruz, à part une petite ligne, est-ce une erreur, en oubli, un effacement?
pas forcément qu'on tienne à ce que tous nos propos soient apparent, mais là on a carrément l'impréssion de pas avoir été présent! Bon ceci dit c'est pas un drame, juste que les collègues vont se demander si on est parti faire du tourisme à Lyon.....

si tu retrouve une de nos trace merci de la rajouter....

a +
Nina

ninouch

Messages : 13
Date d'inscription : 04/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compte rendu coordination nationale de lyon du 29/30 mai

Message  vincent Z le Ven 6 Juin - 11:09

B'jour tout le monde,

Je remets en ligne le CR de la coordination nationale de lyon ou il manquait la partie du groupe partenariat qu'il n'avait pas finalisé. Désolé pour le retard mais voila ce maudit CR enfin bouclé !!! Vous pouvez le telecharger sur le lien suivant : http://www.tremplin-social.fr/forum/viewtopic.php?p=2550#2550

Sinon voila la partie du groupe partenariat :


Voici un tableau récapitulant les différents interlocuteurs que nous pouvons interpeller dans le cadre de la mobilisation. Le but est bien de les amener à se positionner sur la question de la gratification, afin de clarifier les différents avis et de pouvoir identifier nos partenaires. Pour cela, ils doivent poser des engagements écrits. Dans la mesure du possible, nous devons chercher à obtenir de nos soutiens des déclarations communes, qui prennent ainsi plus de poids.
Dans cette optique, il s'agit de les interpeller sur leur domaine de compétence (cf la colonne « accroche »).
Pour conserver une cohérence dans le mouvement, il est important de prendre contact localement avec les instances locales, tandis que la coordination nationale sera chargée de s'adresser aux institutions d'envergure nationale.



PARTENAIRE POTENTIELPOSITION NATIONALEACCROCHE APPORTS POSSIBLESCONTREPARTIE
Syndicats de salariés (sections médico-sociales locales)Pas de position nationale pour l'instant-substitution des stagiaires aux salariés
-remise en cause des conventions 51/66
-création d'un sous-salariat
-déclaration
-soutien logistique
-dépôt des préavis de grève
-communication auprès des professionnel
-présence des syndicats en coordination?
-participation des TSF aux mouvements sociaux
Syndicats de formateursÉmettent des réserves par rapport aux contenus pédagogiques-contenus pédagogiques des formations
-difficultés à répondre aux obligations du DE
-dénonciation du danger pour la qualité des formations
-motion de soutien aux TSF et formateurs mobilisés
-appel à la prise de position des autres formateurs (implicite)
-pousse l'école à se positionner
-contrepartie : solidarité en cas de mobilisation des formateurs
Formateurs
-positionnement des syndicats
-contenus pédagogiques des formations
-difficultés à répondre aux obligations du DE
-responsabilité individuelle par rapport à la qualité
-contacts
-pousse l'école à se positionner

GNI/AFORTSAvancées suffisantes pour le retour en stage-qualité de formation
-crédibilité : ils n'ont pas été pris en compte dans les négociations
-repositionnement suite au communiqué du 13 mai
-influence sur les centres de formation
-soutien logistique et financier


Centres de formation
-qualité pédagogique
-incapacité à assurer leur mission
-protection par rapport au mouvement
-non pénalisation des étudiants/formateurs mobilisés

Syndicats d'employeurs
Difficulté de gestion
(interpellation par les direction)
Reblocage des stages
Syndicats étudiants
-question du statut des étudiants contournée par le décret
-précarité étudiante
question des stages universitaires
-mobilisation de masse
-complémentarité des réflexions
-solidarité
Partis politiques
(sauf FN et Cie)

Enjeu de société-communication, visibilité
-apport logistique
-nous faire bénéficier de leur expérience, de stratégies pour faire parler du problème (passage par des lois « bidon »...)

Autres filières concernées par la gratification (infirmières, orthophonistes...)?-problème des stages
-question de la gratification
-statut étudiant
Mobilisation de masse
Associations gestionnaires des centres de formation
(courrier au Président)

-rappel des valeurs du secteur (origine militante, construction historique du secteur)
-garants de la qualité d'accueil des centres de formation
-soutien au mouvement
-contact
-remontée de la situation aux autorités compétentes
-pression sur la direction des centres de formation

Associations gestionnaires de terrain de stage
-qualité d'accueil des usagers
-diminution de la marge de négociation pour l'ouverture de postes de salariés
-avance des frais à la charge des strucutres, difficultés de gestion
-suspension de l'accueil des stagiaires
-contacts,
remontée des infos

Terrains de stage
Qualité d'accueil des usagers Contacts, remontée d'infos
Usagers
-gratification répercutée sur les prix de journée
-qualité de la prise en charge à court/long terme
-pression sur les associations (au travers des Conseils de Vie Sociale)
-pétitions


Associations d'usagers
Cf ci-dessus-contacts, remontée
-signataires des motions communes

Diverses associations militantes
En fonction de leur domaine d'actionCf ci-dessus
Organisations professionnelles (ANAS, ...)
-qualité de formation
-qualité du travail social
Idem


DRASS, DDASS
-difficultés d'application du texte-retour sur la situation : problèmes liés au financement, à la mise en stage


Conseil régional
-mission par rapport à la formation supérieure
-enjeux politiques (souvent dans l'opposition)
-poids sur les écoles (financement)
-soutien logistique

Conseil général
-enjeux politiques
-désengagement de l'Etat
-difficultés d'application
-remontée des infos
-déblocage ou non déblocage des fonds (selon la position des régions)
-soutien écrit

Elus
Enjeu de société-concertation
-pouvoir législatif
-soutien logistique
-contacts


Ministères (santé, enseignement supérieur, travail, fonction publique)
Selon les compétenceslégislatif
avatar
vincent Z

Messages : 26
Date d'inscription : 16/05/2008
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compte rendu coordination nationale de lyon du 29/30 mai

Message  Anne le Dim 8 Juin - 14:07

Super Vincent!
Bien contente de t'avoir eu dans le groupe "jour j", t'as assuré merci!

Anne

Messages : 65
Date d'inscription : 28/04/2008
Localisation : Rhone Alpes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compte rendu coordination nationale de lyon du 29/30 mai

Message  vincent Z le Dim 8 Juin - 16:17

Bonjour tout le monde,

Bon voila pour faire plaisir a nibal j'ai revu la mise en page de la coord posté ci dessus...

Pour ce qui est des contacts, je les ai envoyé a un repré qui les fera circuler par mail, je suis pas sur que ce soit tres judicieux de poster ca la aux yeux de tous...

Et pour répondre a Nina, je suis désolé de ne pas avoir fait apparaitre le grand ouest plus que ça. J'ai essayé de prendre un maximum de note durant la coord, c'est peut etre un oubli de ma part, ou un manque de communication de la votre... Ou surement des deux !! Laughing

Et désolé c'était mon premier role de scrib en coord Embarassed ...

Soyez fort a Marseille, j'ai vu que la coord est pleine de tensions, mais bon d'un point de vu extérieur je suis sur que ca avancera, que ce soit sur le consensus "oui mais" / "non" ou sur l'extension de la coord aux problèmes liés aux secteurs sociaux.

Ca fait plaisir de voir que y'en a qui se bouge, sincérement... Merci et bravo a vous tous.

Vinz
avatar
vincent Z

Messages : 26
Date d'inscription : 16/05/2008
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compte rendu coordination nationale de lyon du 29/30 mai

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum